Spéculation foncière à Sirakoro Dounfing : Les habitants appellent les autorités au secours !

0

Les responsables de l’Association des Habitants propriétaires libres de Sirakoro Dounfing étaient face à la presse, le vendredi 5 novembre dernier. Il s’agissait pour le conférencier principal non moins président de l’Association, Hama Djémé, d’édifier l’opinion publique des spéculations foncières dont sont victimes les habitants de Sirakoro Dounfing.

Le président de l’Association des habitants propriétaires libres de Sirakoro Dounfing Palais, Hama Djémé, en conférence de presse, est revenu sur les problèmes fonciers de Sirakoro Dounfing, tant du côté de Kati et de la Commune III.

Situé à cheval entre Kati et la Commune III du District de Bamako, Sirakoro Dounfing est un quartier dont les populations bénéficiaires sont perturbées dans la jouissance de leurs droits. La zone, objet de spéculation foncière, oppose les habitants du site à certains spéculateurs fonciers qui se disent propriétaires du même site.

Aux dires du président de l’Association, le procès qui leur a opposé contre des adversaires venus de Kati a été gagné par eux, les habitants. « Le problème y demeure encore, car l’Association a en face d’elle d’autres spéculateurs internes de la Commune III qu’il faut combattre et qui se sont frauduleusement octroyés des faux documents administratifs au nom des autorités communales de l’époque », a-t-il expliqué.

Selon le conférencier, Sirakoro Dounfing a été rattaché à la Commune III, suite à une décision administrative en 1997.  Ainsi,  dit-il,  Sirakoro Dounfing  a été dissocié de la circonscription territoriale de Kati au profit de la Commune III. A en croire le conférencier, les populations de Sirakoro Dounfing  souffrent d’un acte  de mauvaise pratique venant du préfet de Kati et ses compagnons qui ont procédé à un morcellement illégal sur le site  appartenant à Sirakoro Dounfing et que cette hypothèse ne souffre d’aucune ambiguïté car ils en ont largement les preuves.

« Nous avons gagné en procès contre Kati qui a outrepassé ses  prérogatives administratives pour avoir fait installer de façon  illégale d’autres occupants sur  la base des attributions des concessions rurales sur un site urbain à vocation exclusivement d’habitation», a indiqué le président de l’association  des propriétaires terriens de  Sirakoro Dounfing.

O.Morba

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here