Escroquerie foncière à Sirakoro Méguétana : Les coups bas de Fousseiny Traoré et ses enfants

0

Il s’agit d’une parcelle de 7 hectares située à l’Est par Sirakoro Méguétana, à l’Ouest par la route de Sénou, au Nord par le Dépôt de l’ONAP et au Sud par l’Ecole de la Gendarmerie de Faladiè
Le sieur Issiaka Thiéro a acquit sa parcelle le 14 juillet 1964. A l’époque, il dirigeait les travaux de désenclavement du village de Sirakoro au compte de la SONETRA. Suite à ses engagements dans ce projet pour le village, le chef d’alors à travers une décision collégiale avec son conseil a décidé de donner un champ à Issiaka Thiéro et que de son vivant pendant plus de 50 ans l’a exploité en plantant des arbres fruitiers, en construisant des maisons pour ses gardiens et animaux d’où il n’a jamais eu de problème avec ses hôtes. Après sa mort en 2009, sa famille continuait sur ce même chemin. A la grande surprise de ses enfants, un certains Fousseiny Traoré et ses enfants sont en voix de spolier cette parcelle. D’ores et déjà, ils parlent de morcellement de cette parcelle dont-ils disent n’avoir réservé que 15 parcelles à prendre ou à laisser pour les enfants de Thiéro. Derrière cette pratique de spéculation foncière, se cachent des grands spéculateurs fonciers qui sont prêts à acheter quelle qu’en soit les conditions de vente. Cette situation interpelle les autorités locales de la commune rurale de Kalabancoro. Pour cause, Fousseiny n’est ni chef de village, ni conseiller encore moins une personne influente dans les affaires foncières de cette localité. Alors à quel titre il mène ces businesses sales.
Affaire à suivre
TT

Commentaires via Facebook :

PARTAGER