Assassinat d’Issa Cissé dit Issi à Douentza : Le député Ilias Goro était-il la vraie cible ?

0
Le Député Ilias Goro échappe à une tentative d'assassinat
Le Député Ilias Goro

Dans la nuit du 3 au 4 avril dernier, un grand commerçant de la ville de Douentza a été froidement assassiné par des individus armés non encore identifiés. Présent sur les lieux, l’un des deux députés que compte la circonscription de Douentza et ami de la victime, Ilias Goro en a réchappé. Si selon nombre d’observateurs de la scène politique son statut d’élu de la nation en fait la cible principale, pour de nombreux habitants de la ville de Douentza, Ilias Goro n’était qu’au mauvais endroit, au mauvais moment. 

A la vieille de la visite à Douentza d’une forte délégation du gouvernement de la République composée des ministres de l’Education, Barthélémy Togo, de la Réconciliation, Zahaby Ould Sidi Mohamed, du Plan, Sambel Bana Diallo et des Sports, Housseyni Amion Guindo, un homme d’affaires, non moins ami du député et hommes d’affaires Ilias Goro, a été assassiné devant sa boutique à Douentza.

Parti accueillir la délégation gouvernementale en visite dans sa circonscription, le député Ilias Goro, qui était avec son ami dans les minutes précédant son lâche assassinat, s’en est sorti indemne.

Que s’est-il passé ?

La version des faits que nous avons recueillie à Douentza est catégorique sur deux faits : le lieu du crime : la boutique de la victime et l’heure : entre 20 heures et 22 heures. Il se dit ici qu’Ilias Goro était encore assis dans une chaise au passage de deux hommes en moto (probablement les assaillants). Les deux hommes se seraient dans un premier temps arrêtés pour se renseigner auprès d’enfants sur qui des deux hommes était Ilias Goro. Son ami, bien plus élégamment habillé était alors sur une natte et causait tranquillement. Le député Goro, comme s’il en avait eu le pressentiment, avait souhaité s’étendre sur la natte pour se reposer. Au retour des assaillants, le commerçant, ayant pris la place de son ami de député sur la chaise, a été arrosé de balles. Etendu sur la natte, Ilias Goro s’est sauvé et a pu s’engouffrer subrepticement dans sa voiture. D’autres personnes étaient sur les lieux, mais ni elles, ni le député Goro dans sa fuite, n’ont été poursuivis par des assaillants qui ont disparu dans la nature après avoir achevé leur cible. Ce qui exclut toute erreur et cet acharnement fait dire à certains que Goro était un moyen de réussir un coup de communication, une tentative de brouiller des pistes. Surtout que, estime-t-on à Douentza, nombre de cas d’assassinats ciblés sont des règlements de compte entre connaissances.

Issi pourrait être la vraie cible…

Pour beaucoup, notamment dans les milieux politiques, l’on a conclu que le député de Douentza était la principale cible. Mais il s’en est sorti indemne. Mais à Douentza, où nous avons séjourné dans la même période, les rumeurs pensent savoir que les assaillants ont tenté de brouiller des pistes parce qu’ils n’avaient jamais raté leurs cibles. La victime, Issa Cissé dit Issi, un homme connu pour être intègre et généreux, pourrait avoir fait les frais de sa fidélité à la République mais aussi, en commerçant, il pourrait être un des fournisseurs des forces étrangères et maliennes en produits alimentaires. Il pourrait avoir été aussi un informateur pour le compte des forces loyalistes. Ce qui est vu par les terroristes qui rodent autour et dans la région de Mopti pour ne pas dire dans le nord du pays comme une trahison. D’autres exemples comme celui-ci sont évoqués et corroborent cette thèse. Il s’agit notamment de la tentative d’assassinat d’un ancien gardien de l’Académie d’Enseignement de Douentza. Ce dernier, homme ordinaire et sans histoire, était en effet un indic des forces armées maliennes et collaborateur des forces étrangères. Il avait été pris pour cible par des terroristes, mais grâce à ses talents de grimpeur, il a survécu. Depuis, l’homme a quitté la ville.

Aly Enéba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER