Mirjam Tjassing, écrivaine néerlandaise à propos de la crise malienne : «Il faut quitter la réaction et rentrer dans l’action et il faut quitter la destruction et aller dans la construction »

0

L’Association culturelle « Acte Sept » a organisé un Café Littéraire et Artistique, le samedi 05 juin 2021, à son siège sis au quartier Hamdallaye ACI 2000 de Bamako. L’invitée de ce Café Littéraire et Artistique était l’écrivaine néerlandaise Mirjam Tjassing, représentante résidente de l’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite (NIMD), ancienne Conseillère politique à l’Ambassade des Pays-Bas au Mali de 2012 à 2018 qui a parlé de son livre intitulé : « Mali : Château de cartes, témoignage d’une crise » édité par La Sahelienne. Au cours de cette cérémonie, Mirjam Tjassing a donné son avis sur la crise malienne. « Je pense que si on veut aller de l’avant, il faut quitter la réaction et rentrer dans l’action et il faut quitter la destruction et aller dans la construction », a-t-elle dit.

Plusieurs personnalités ont pris part à ce Café Littéraire et Artistique dont le président de l’Association culturelle « Acte Sept », Adama Traoré, Président de la fédération des artistes du Mali, l’ancien Premier ministre du Mali, Moussa Mara, l’ancien ministre, Mamadou Namory Traoré, le chercheur Aly Tounkara, les écrivains, les artistes, bref les hommes de culture.

Selon Adama Traoré, président de l’Association culturelle « Acte Sept », Président de la fédération des artistes du Mali, l’objectif de ce Café Littéraire et Artistique est de créer un espace de dialogue et inciter les gens à écrire afin de mener des débats francs, des échanges fructueux. « On ne peut pas construire une démocratie si on n’a pas la capacité d’accepter le dialogue, de pouvoir s’exprimer…nous avons intérêt à lire ce livre et à nous dire est-ce que nous ne pouvons pas profiter de ce moment pour faire une vraie refondation, pour repartir sur une base beaucoup plus saine avant de se précipiter pour aller à des élections », a-t-il dit. Quant au romancier, Ousmane Diarra, il a fait savoir que le livre de Mirjam Tjassing intitulé : « Mali : Château de cartes, témoignage d’une crise » est impartial. Il a fait savoir que le livre en question parle de la politique (Coup d’Etat), la corruption, la faiblesse de l’Etat, la jeunesse, la place de la femme. « Ce livre est extrêmement riche », a-t-il dit.

Selon l’écrivaine néerlandaise Mirjam Tjassing, représentante résidente de l’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite (NIMD), ancienne Conseillère politique à l’Ambassade des Pays-Bas au Mali de 2012 à 2018, elle a mis l’accent sur les coups d’Etat au Mali, sur la démocratie. « Je pense que si on veut aller de l’avant, il faut quitter la réaction et rentrer dans l’action et il faut quitter la destruction et aller dans la construction. Il n’y aura pas de stabilité sans les Maliens qui doivent donner des pistes de solution », a-t-elle dit. Elle a fait savoir que ce livre est écrit en néerlandais d’abord (parce qu’elle est néerlandaise) puis traduit en français. Elle a précisé que la rédaction de ce livre lui a pris 3 ans. Pour sa part, l’ancien ministre, Mamadou N. Traoré a signalé que tout devrait être fait pour qu’il n’y ait pas de coup d’Etat au Mali. Malheureusement, dit-il, la classe politique ne tire pas les leçons du passé.

Aux dires de l’ancien Premier ministre, Moussa Mara, la transition n’est pas propice pour la refondation. Selon lui, les animateurs de la transition sont difficilement impartiaux. Pour refonder, dit-il, il faut l’équité, la neutralité et la justice. Enfin, il dira que le pays est fortement fracturé à cause des intérêts.

Conseillère politique à l’Ambassade des Pays-Bas au Mali de 2012 à 2018, Mirjam Tjassing est préoccupée par les développements depuis 2012 et craint une nouvelle crise. Dans ce livre, publié en néerlandais en 2018, elle analyse la crise au Mali sur la base des développements historiques et des conversations avec des amis et connaissances maliens. Ledit livre est disponible dans la bibliothèque de l’Association culturelle « Acte Sept » de Bamako.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here