Sarmoye Boussanga, directeur du centre national des cantines scolaires : “Aujourd’hui les cantines scolaires se portent bien, elles se multiplient et répondent mieux aux objectifs”

0

En marge de la célébration de la Journée africaine de l’alimentation scolaire, nous avons approché le directeur du Centre national des cantines scolaires, Sarmoye Boussanga. Dans l’entretien ci-dessous, il nous parle de l’idée, du but de la Journée africaine de l’alimentation scolaire et des difficultés auxquelles les cantines scolaires sont confrontées.

 

La Lettre du Mali : Que représente pour vous cette journée ?

Sarmoye Boussanga : Cette journée est la Journée africaine de l’alimentation scolaire dédiée par l’Union africaine pour la célébration de l’alimentation scolaire. Les cantines scolaires répondent aux Objectifs de développement durable 2 et 4, aux indicateurs de performance d’accès et de maintien des apprenants à l’école.

Là où il y a la cantine scolaire, l’accès est abondant et le maintien se confirme, c’est-à-dire le taux d’abandon par les apprenants est amoindri par la présence des cantines à l’école. L’ensemble des pays africains a choisi le 1er mars pour célébrer cette dynamique d’alimentation scolaire qui, à coup sûr, améliore l’accès, le maintien et même la qualité des apprentissages. L’école concourt au développement, l’école assurance le développement des enfants. Et d’ajouter que l’un des indicateurs qui assurent l’éducation elle-même, c’est la cantine scolaire.

 

Comment se porte les cantines scolaires au Mali ?

Sarmoye Boussanga : Les cantines scolaires au Mali sont au nombre de 2236 dont 1301 appuyées par le budget d’Etat. Il y a eu beaucoup de dysfonctionnements constatés par le passé, mais aujourd’hui grâce à une très forte implication de nos services, il y a beaucoup d’amélioration. Aujourd’hui les cantines scolaires se portent même bien, elles se multiplient et répondent mieux aux objectifs c’est-à-dire que les enfants puissent bénéficier d’un repas chaud par jour ouvrable à l’école afin d’assurer leur maintien à l’école.

 

Aujourd’hui, quels sont les difficultés auxquelles les cantines scolaires au Mali sont confrontées ?

Sarmoye Boussanga : Les cantines scolaires sont confrontées à une seule difficulté. Cette difficulté peut être considérée comme l’insuffisance de l’implication de certaines collectivités. La cantine scolaire devrait contribuer à affirmer le leadership des collectivités par la bonne gestion. La cantine est une entité transférée. Si les responsables des collectivités veulent affirmer leur leadership, ils doivent commencer par la cantine, qui est un des maillons les plus fondamentaux et plus importants du développement et de l’éducation.

Cheick Hassane

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here