Mahamat Saleh Annadif, nouveau chef de la MINUSMA : « Nous allons œuvrer à réinstaurer la confiance entre les différentes parties signataires de l’accord ….

0

Le nouveau représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies, chef de la Minusma, le tchadien Mahamat Saleh Annadif, qui est officiellement en fonction depuis le 15 janvier dernier, a tenu sa première conférence de presse le mardi 26 janvier 2016 à la Maison de la presse. Il s’agissait pour lui d’expliquer aux journalistes son canevas de travail, sa vision, et à travers la presse, informer les Maliens de l’évolution de la situation et l’application de l’Accord. Le nouveau patron de la MINUSMA qui est conscient des défis qui l’attendent à la tête de la mission onusienne se veut rassurant pour une application stricte de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale signé en mai et juin 2015.

Nommé par le secrétaire général des Nations Unies en qualité de chef de la Minusma au Mali, Mahamat Saleh Annadif s’est dit honoré de la confiance que le secrétaire général des Nations Unies a placée en lui. C’est donc avec beaucoup d’optimisme qu’il prend ses nouvelles fonctions dans notre pays avec le désir de travailler en collaboration avec Ibrahim Boubacar Keita, le gouvernement ainsi que tous les partenaires impliqués dans la crise que traverse le Mali depuis 2012. Il a noté que l’Accord de paix et de réconciliation nationale a suscité de nombreuses attentes, mais espère relever ces défis avec le concours des Maliens.

Selon le nouveau chef de la MINUSMA, la situation du Mali a considérablement évolué depuis l’arrivée de la mission comparativement à 2012 ou plus de la moitié du pays était sous occupation des djihadistes et les institutions de la République qui n’existaient plus. Cependant, il  reconnait que tout n’a pas été rose avec la mission qu’il représente. Mais, pour ce second mandant de la mission onusienne dans notre pays, assure le nouveau patron de la Minusma, la priorité sera l’application stricte de l’Accord issu du processus d’Alger pour l’instauration d’une paix durable dans notre pays.

« La MINUSMA fera en sorte que la Paix, la stabilité et la sécurité reviennent au Mali, tout en reconnaissant que la clé du problème réside d’abord entre les mains des Maliens. Nous allons aussi œuvrer a réinstaurer la confiance entre les différentes parties signataires de l’Accord pour un retour rapide de l’administration malienne partout sur le sol malien », a indiqué le chef de la MINUSMA.

Rappelons que dès son arrivée à Bamako depuis le 15 janvier, le nouveau chef de la MINUSMA a rencontré les autorités politiques et administratives du Mali dont le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, le Premier ministre Modibo Keita, mais aussi le chef de file de l’opposition, Soumaila Cissé ainsi que certains représentants des groupes signataires de l’Accord.

La nomination du tchadien Mahamat Saleh Annadif à la tête de la MINUSMA pourra améliorer l’image de la MINUSMA en perte de confiance. Ce ressortissant d’un pays ami très actif dans la résolution de la crise malienne est un diplomate onusien d’une vaste expérience tant dans son pays que sur le plan international. En effet, détenteur d’un diplôme d’ingénieur des télécommunications, M. Annadif a déjà été ministre des Affaires Etrangères du Tchad, directeur de cabinet et secrétaire général de la présidence Tchadienne. Sur le plan international, il a participé à plusieurs processus de paix en Afrique notamment au Niger, en Centrafrique, en RDC et au Soudan.

Daniel KOURIBA

PARTAGER