Souleymane Koné, premier vice-président des FARE Anka Wuli : ‘’Six mois après la signature de l’accord d’Alger, le gouvernement est dans une inertie’’

75

Le week-end dernier, le parti Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (FARE AN KA WULI) tenait sa première convention nationale à Bamako. Plusieurs sujets furent évoqués à cette occasion parmi lesquels la situation politique, sécuritaire et économique du pays. A l’issue de la réunion, nous avons rencontré le premier vice-président du parti, Souleymane Koné, ancien ambassadeur.  Dans l’interview qui suit, sans langue de bois, il livre la potion proposée par son parti lors de cette convention afin de voler à la rescousse du gouvernement malien pataugeant dans une inertie totale. Lisez !

Le Républicain : quel était l’objectif assigné à la convention nationale que le parti Fare vient de tenir?

Souleymane Koné : C’est une convention statutaire, c’est l’instance entre deux congrès. Elle a pour objectif d’appliquer les décisions du congrès et de dégager les perspectives.

Quelles sont les grandes résolutions prises à l’issue de cette convention nationale ?

Elles sont nombreuses. La convention nationale a recommandé au titre du Secrétariat exécutif national (SEN) l’amélioration de l’organisation et le fonctionnement du SEN, l’accélération du processus de création du Pôle politique de la gauche républicaine et démocratique. En outre, la convention nationale a, au titre de la situation nationale, condamné fermement tous les actes terroristes et de violences commis au Mali et ailleurs. Elle a invité le gouvernement à préciser sa vision et la lisibilité de ses actions; à organiser dans les meilleurs délais une assise nationale regroupant l’ensemble des forces vives de la nation sur la refondation de l’Etat en vue d’une paix durable au Mali. Nous avons invité le gouvernement à donner tous les moyens qu’il faut aux forces armées de défense et de sécurité pour accomplir leurs missions. Nous invitons également le gouvernement à améliorer la gouvernance économique, à s’engager résolument dans la lutte contre l’insécurité, la corruption, la délinquance financière et l’impunité, à lutter efficacement contre le chômage des jeunes, le sous-emploi et la cherté de la vie, au strict respect des libertés fondamentales, des valeurs républicaines et démocratiques. La dernière résolution que nous avions faites est d’inviter le gouvernement à clarifier sa vision de l’avenir des institutions de la république afin d’organiser dans les meilleurs délais et les conditions requises les élections communales, régionales et du District de Bamako.

Quel commentaire faite vous de la situation sociopolitique, économique et sécuritaire du pays ?

Je pense que tout Malien peut constater que du point de vue de la situation sécuritaire, politique, sociale, surtout en ce qui concerne le panier de la ménagère, le pays est dans une situation extrêmement difficile. D’abord la situation sécuritaire. Vous avez remarqué que six mois après la signature de l’accord d’Alger, rien n’avance. Le gouvernement est dans une inertie totale. Le comité de suivi de l’accord a des difficultés de fonctionner dans sa composition. Pendant ce temps, il y a un pourrissement sur l’ensemble des territoires du nord, les terroristes se renforcent. Comme si cela ne suffisait pas, on a un repeuplement du nord à partir de la Libye. Même à Bamako, nous ne sommes pas à l’abri. La preuve, il a fallu un jour seulement après que le président ait quitté la région de Ségou, pour qu’il ait un attentat contre nos forces de sécurité et de défense. Le gouvernement doit se réveiller à temps pour le Mali. .. Pour une majorité qui est au pouvoir, qui n’est pas prête à discuter les questions de sécurité, de gouvernance, de consolidation de la paix, c’est inquiétant. C’est vous dire que la situation politique aussi est inquiétante, parce que nous ne voyons nulle part ce pouvoir envisager la reforme du Mali.

En perspective, que prévoyez-vous ?

Il faut qu’il y ait nécessairement un dialogue national pour que les Maliens se parlent, pour que les Maliens s’écoutent et décident ce qu’ils veulent faire du Mali de demain, sans cela nous allons continuer à patauger, à piétiner et à reculer parce qu’au fond le pire n’est jamais certain et ça n’arrive pas qu’aux autres. Si nous croyons qu’avec ce qui nous est arrivé, on a atteint le fond. Il peut y avoir pire que ça et pour conjurer cela, il faut qu’il ait un dialogue national.

Propos recueillis par Aguibou Sogodogo

PARTAGER

75 COMMENTAIRES

  1. le peuple soutenons tous IBK car c’est lui qui stabilise la république .
    Pourtant Le peuple soutient IBK -VIVE IBK

  2. Regarde sa tête on dirait chaise et il dit des conneries comme ça .
    Ce babouin pense que son parti est trop vrai c’est faux ,car ils sont les 1er à mettre tous en oeuvre pour salir la réputation d’IBK

  3. souleymane-kone tu ne connais rien de la politique
    souleymane-kone tu ressele à pain , ta bouche on dirait anus de modibo sidibé
    Je paris que comme Modibo tu es un pédé de 1ère classe
    Vous n’avez rien à faire , c’est pour salir la réputation d’IBK vous êtes là ,qu’est ce que vous avez Le Mali
    RIEN-RIEN-RIEN ET RIEN

  4. C’est vous dire que la situation politique aussi est inquiétante, parce que nous ne voyons nulle part ce pouvoir envisager la reforme du Mali. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)
    C’est pourquoi donc modibo sidibé n’a rien foutu quand il était à la primature et aujourd’hui il vous demande d’utiliser cela comme argument pour ternir l’image du président IBK mais ceux qui ont des yeux pour voir sauront que vous êtes une bande de “hassidis”. 👿 👿 👿 👿 👿

  5. Les autorités de ce pays savent les maux qui minent la société et ils font tout pour trouver des solutions car c’est pour ça qu’on leur a donné notre confiance et je suis sûr qu’ils ne la trahiront pas.

  6. Le gouvernement doit se réveiller à temps pour le Mali… 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)
    Tu aurais pu dire que koné doit ouvrir les yeux car loin de se réjouir de la situation de notre pays on voit qu’il y a de plus en plus d’amélioration qu’en 2012-2013.
    On ne doit pas se voiler la face dans notre pays les activités économiques ne tournent qu’autour de quelques secteurs il faut miser sur les initiatives personnelles à travers la création des PME et des PMI.

  7. Il faut ce Giton arrête de mystifier la situation du Mali .Le peuple sait que IBK se bat pour la nécéssité des Maliens .Le peuple est en accord avec IBK ,vive IBK.

  8. Vraiment le parti des fares anka wuli commence a tapé sur nos nerfs par des bobards qui sortent de leurs bouches, par des mensonges qui sortent de leurs bouches, vraiment Gay est un véritable traitre qui est contre le bonheur des Maliens.

  9. Le gouvernement s’est toujours assumé dans la mise en œuvre de l’accord d’Alger. Le plus grand problème dans ce retard réside au niveau des groupes rebelles. Ceux-ci n’arrivent pas jusqu’à présent à s’entendre réellement.

  10. Si les maliens se donnent les mains, les uns et les autres, pour la bonne mise en œuvre de l’accord signé, nous pourront faire en sorte que ce pays soit un exemple de pays où il y a la tranquillité comme il l’était avant la crise de 2012.

  11. La mise en œuvre stricte de l’accord est la seule solution pour la sortie de crise au Mali. Notre pays a été plusieurs fois confronté à un problème de non application des traités de paix. Le régime actuel et les groupes armés sont tous conscients de ce manque de volonté qui animait les dirigeants et les groupes de l’époque. Le problème actuel est que certaines personne n’ayant pas pris part à la signature sont engagés à compromettre l’application de celui-ci.

  12. Le Parti des Fare anka wuli est un parti politique qui regroupe de bande des menteurs, il faut que Modibo sidibé et ses paires arrêtent de mentir sur gouvernement, on sait maintenant que Ce pédé et les membres du parti des Fare anka wuli ne sont rien d’autre que des pollueurs publique.

  13. La paix et la réconciliation sont aujourd’hui les attentes primordiales des citoyens maliens. Depuis que l’accord de paix issu du processus d’Alger a été signé jusqu’à l’heure actuelle, rien ne rassure. Donc pour que la paix ne reste pas une chose inaccessible pour ce pays, nous dévons faire recours à la conférence d’entente nationale, comme prévue par l’accord, et la période intérimaire. 😆 😆 😆 😆

  14. “Je pense que tout Malien peut constater que du point de vue de la situation sécuritaire, politique, sociale, surtout en ce qui concerne le panier de la ménagère, le pays est dans une situation extrêmement difficile”.
    En deux ans de pouvoir IBK en termes de création d’emplois dans le secteur formel, 81.000 emplois créés du 1er janvier 2014 au Octobre 2015 sur une promesse de 200.000 emplois et la croissance a été maintenue à 7%. Pour ceux qui savent quelques choses en économie; ils sauront que cela ne puisse être ressentis en si peu de temps sur la poche du citoyen.

  15. Le gouvernement fait tout son possible pour le la stabilité sécuritaire du Mali, nous remercions aussi le ministre en charge du Salif traoré pour son boulot.
    Cher Modibo Sidibé quand on a rien à dire on se tait 😆 😆

  16. L’accord pour la paix et la réconciliation nationale stipule dans son dispositif qu’une conférence d’entente nationale sera organisée pour expliquer certaines parties de l’accord, telle que l’appellation « Azawad » qui fait polémique.

  17. La paix au Mali est impossible tant que les partis politiques, la société civile, en somme tous les acteurs de la paix ne s’impliquent pas dans sa mise en œuvre intégrale. Pour se faire ont doit privilégier le recours à la période intérimaire et faire en sorte que la conférence prévue par l’accord voit le jour.

  18. Le gouvernement Malien fait tout pour le bonheur des Maliens, malgré tout cela certains comme Modibo Sidibé et ses compagnons cherchent de nuire à la gouvernance d’IBK, que honte de la part de ce homosexuel.

  19. Les actes qu’ont posés les autorités de ce pays en faveur de la paix et de réconciliation sont d tels que si ce ne sont pas les parties elles-mêmes, nul ne peut compromettre la paix. Dommage que ce sont ces mêmes partis qui ont été les premières à violer cet accord.

  20. Il faut que ce pédé et son parti arrête de faire des reproches inutiles, ils cherche toujours des moyens pour mettre en cause la gouvernance d’IBK, ha !!!!!!!!!!!!! Quel honte de la part de ce Pédé Modibo Sidibé.

  21. Un parti politique est celui qui se prononce pratiquement sur les difficultés que traverse le pays en s’appuyant sur des preuves et en faisant des propositions après avoir critiquer tout ce qu’il juge mauvais pour la bonne marche de la nation. Si seulement les autre partis de l’opposition ainsi que de la majorité pouvaient faire la même chose que la Fare et le Parena et que ceux-ci reste dans cette logique.

  22. IBK a promis des choses aux maliens certes il en a réalisé certaines et d’autres non ! Mais je pense que nous devons être patient car la volonté de cet homme de faire de notre pays un grand est infaillible alors dans la mesure de ses possibilités il saura nous satisfaire…

  23. Ce parti est tellement rempli de mensonges tous ces pingouins et en parlant de la condition sécuritaire du Mali là mais c’est tout à fait faux.ce pédé là et son parti font tout pour salir IBK.Mais le peuple est avec IBK

  24. La crise au mali n’est pas un problème qui a pris pieds aujourd’hui. C’est la résultante de plusieurs pouvoirs qui ont mal gérés ce pays depuis des décennies.
    Et tout s’est joué sous l’ère ATT où le pays a sombré dans le gouffre. En 2 ans on ne peut pas guérir un pays malade depuis des décennies. Nous devons donc accompagner le gouvernement actuel pour que la paix et le développement puisse être une réalité dans notre MALIBA.

  25. Vous avez remarqué que six mois après la signature de l’accord d’Alger, rien n’avance. Le gouvernement est dans une inertie totale. 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    L’accord d’Alger connait des difficultés certes mais il y a des actions sur le terrain car les populations commencent à s’approprier l’accord, la commission de la réconciliation à pieds d’œuvre et le CSA tient ses rencontres. La dernière décision du gouvernement est la libération de 29 prisonniers par le gouvernement.

  26. Moi je crois que Koné est beaucoup en retard concernant c’est propositions car le gouvernement est conscient de la réalité de pays et par conséquent il a décidé d’établir un cadre de discussion avec l’opposition. Je ne sais pas de quelle assise nationale Mr koné parle encore???

  27. Si ce Koné ne suit pas l’actualité du pays,qu’il nous le dise.
    Lorsqu’il affirme que les accords ne bougent pas du tout,il doit savoir que le gouvernement pose en ce moment des actes concrets qui ont ont abouti à un échange de prisonniers entre les deux parties.

  28. “Elle a invité le gouvernement à préciser sa vision et la lisibilité de ses actions; à organiser dans les meilleurs délais une assise nationale regroupant l’ensemble des forces vives de la nation sur la refondation de l’Etat en vue d’une paix durable au Mali”. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    LE PROBLÈME ACTUEL DE NOTRE PAYS CE SONT LES OPPOSANTS QUI POUR JE NE SAIS QUELLE RAISON VEULENT TOUT FAIRE POUR TERNIR LES ACTIONS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE.
    L’EXEMPLE DE “FARE AN KA WILI; POURQUOI MODIBO ET SA BANDE N’ONT PAS FAIT CE QU’ILS DEMANDENT QUAND MODIBO ÉTAIT PREMIER MINISTRE ET C’EST MAINTENANT IL VEUT SE JOUER LES BONS SAMARITAINS. TOUT CELA MONTRE SA MAUVAISE FOI. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  29. Le président IBK est le président qui permis à notre armée de sortir de sa léthargie dans laquelle les pouvoirs précédents l’avaient plongée.
    Mr Koné doit comprendre que son mentor Modibo est l’un des responsable du chaos dans lequel notre armée était avant l’arrivée de IBK.
    Alors,qu’il remue sa langue sept fois avant de prononcer des sottises.

  30. Cher Koné,dire que depuis l’arrivée du président IBK les conditions de vie des maliens s’est dégradée,c’est faire vraiment preuve de mauvaise foi.
    Cet homme fait tout pour améliorer le quotidien de ses compatriotes et ce par tous les moyens.
    Soyez honnête et reconnaissez ses efforts.

  31. “Vous avez remarqué que six mois après la signature de l’accord d’Alger, rien n’avance.”
    C’est pas sérieux ça mon cher Koné ! 😥 😥 😥 😥 😥 😥
    Nous savons tous que l’accord de paix connait quelques difficultés dans sa mise en oeuvre mais, force est de reconnaître qu’il est une panacée pour le retour de la paix et la réconciliation nationale.
    De grâce, arrêtez de nous faire croire le contraire ! ❗ ❗ ❗ ❗

  32. La volonté du président IBK de donner les moyens à notre armée pouer bien accomplie sa mission est sue de tous.
    Cette volonté s’est traduite par plusieurs actes dont la revue à la hausse de la de la défense.
    De grâce ne cherchez pas à passer sous silences ces bons actes.

  33. Nous savons tous que ce Koné est un envoyé de ce pédé de Modibo Sidibé.
    Il ne fait que venir nous vomir les saletés que cet homme de peu de vertu lui a enseignées.
    Mais qu’ils sachent que le peuple malien connait leurs intentions lugubres et que cela ne passera pas.

  34. Malgré les efforts fournis par le gouvernement pour la restauration de la paix et de la sécurité sur l’ensemble du territoire, les détracteurs d’IBK trouvent toujours des failles. Certes beaucoup reste à faire, mais il faut reconnaître que de nombreux efforts ont été faits. C’est regrettable qu’on taxe le gouvernement d’être dans une inertie totale.

  35. Cette déclaration de Mr Souleymane Koné ne surprend guère les maliens.
    Nous savons tous qu’il est issu d’un parti politique qui n’a autre but que se saboter les actions du gouvernement.
    Il peut donc continuer à piailler mais les pays avance sous la bonne conduite de IBK.

  36. Cette bande de pédé sans moralité cherche coûte que coûte à mettre des bâtons dans les roues du pouvoir. Ils voient le mal partout et n’ont jamais tenté d’apporter de bonnes initiatives, des propositions de gestions adéquates. Quoi pensez d’elle réelle ?

  37. Ces journalistes et ces partisans de basse classe manquent d’informations ou du moins refusent d’apprécier le travail du président. Il y a d’énormes choses qui ont été faites pour ce pays en matière d’économie, politique, d’infrastructures. Le pays est en chantier effectivement comme il l’avait promis

  38. Tous les maliens ayant du bon sens savent que depuis son arrivée au pouvoir,le président IBK a fait de la sécurité des malien sa priorité.
    Et cela se perçoit par tous à travers les différentes mesures prises dans ce sens.
    Tous les maliens doivent donc l’accompagner dans ce combat pour l’intérêt supérieur de la nation.

  39. A beau chasser le naturel, il revient au galop. L’opposition politique au Mali est en perte de vite. Elle ne cesse de bafouer les efforts consentis par le régime en place. Les députés viennent d’adopter le statut de chef de file de l’opposition, mais cela semble pas apporter le fruit car nous attendions maintenant à une opposition mature et responsable. Mais hélas !!

  40. Le problème d’emploi est en phase de résolution car l’état vient de créer de plus 82.461 emplois pour les jeunes. Cela veut dire qu’il tiendra sa promesse des 200.000 emplois d’ici 2018.
    Le problème ici au Mali il ne s’informe pas et ils vient étaler leur carence devant leur partisans.

  41. Monsieur Souleymane Koné,malgré sa mauvaise foi doit être capable de reconnaitre ce que le gouvernement fait en ce moment pour la sécurité des maliens.
    Au lieu de rester dans les critiques stériles,lui et son parti feraient mieux d’accompagner les actions du gouvernement

  42. C’est une opposition immature, irresponsable et sans visage donc de quoi peut-on attendre d’une telle opposition surtout un parti de pédophile. Quelle leçon pouvez vous nous donner dans ce pays.

  43. Tous les maliens vous soutiennent dans cette lancée. Homme de conviction, Homme de paix. Merci les maliens ne se sont pas trompés. Nous félicitons et encourageons votre engagement inlassable pour la paix.

  44. Certes, l’accord est à sa phase d’applicabilité et tous les observateurs sont unanimes que les conditions sont favorables pour aller à la paix. Donc arrêtez de mettre en mal la paix et la cohésion sociale que nous recherchons dans notre pays.

  45. Tout début est difficile mais le meilleur est à venir. Dans toute chose lorsqu’il y’a la volonté le reste viendra.
    Donc nous comptons sur le respect des accords de part et d’autre pour le bien de tous.

  46. Il faut savoir des efforts sont déjà consentis pour la paix telles que les patrouilles mixtes, la commission de vérité et réconciliation donc il faut y croire.

  47. Nous devons savoir que les conditions sont mises en place pour le retour à la paix comme l’a signifié les acteurs et les observateurs.
    Tout sera respecté selon les dispositions prescrites dans les accords. Il faut que les belligérants comprennent que cette paix est bénéfique à nous tous car personne n’est prête à revivre les atrocités de la guerre

  48. Mais mon cher Soloni, qu’as-tu réalisé dans ton Sounkala natal dans la Commune Rurale de Yiridougou. Rien, même pas de réseau téléphonique et tu prétends critiquer ceux qui ont l?amour de leur Patrie?
    Le ridicule ne tue pas. Quand je suis rentrer dans la mairie de ta commune, j’ai eu honte car rien comme œuvre de Solo.
    Alors de ce fait, mets la main dans la poche de ton pantalon au lieu de raconter du ridicule de aux bamakois. Nous autres de Bougouni te connaissons plus.
    A bon entendeur!!!

    Et la Rubloque vaincra.

    VIVE LA REPUBLIQUE

  49. Ce vice-président est malade. Il faut vous informer au lieu de venir vous exhiber devant tes partisans. Les accords sont en place d’application donc je sais as pour quelle raison vous accusez le gouvernement. Nous voulons une opposition forte et mature avec de bonne proposition

  50. Certes, depuis la signature de l’accord le 20 Juin, les attaques sont perpétrées dans de différents recoins du pays. Les ennemis de notre pays essaient d’intimidé le régime en place en faisant régner la terreur. C’est dans le seul but de apporté atteinte à la crédibilité de l’accord signé le 20 Juin. Vue la crédibilité et l’avantage de l’accord de paix des groupes armés tentent de faire échoué les processus de paix.

  51. Durant cette décennie, le PIB a cru au taux annuel moyen de 5,7 %. Le PIB malien a enregistré en 2012 un recul de 0,4%, après une année 2011 dont la croissance avait déjà été assez faible (2,7%). Mais la croissance a rebondi en 2013 avec 1,8 % puis a été de 7,2% en 2014. En 2015, le taux de croissance est estimé à 5,5%.

  52. La politique malienne en partie l’opposition malienne a perdu toute sa véracité. Les pédophiles aussi veulent intervenir dans le débat, c’est du n’importe quoi, on n’aura tout vue.

  53. Les détracteurs qui accusent le régime en place d’adopter une négligence vis-à-vis de l’insécurité grandissante. Alors que pensent-ils de cet exploit des autorités et des forces de l’ordre et de sécurités. Il faut savoir que le gouvernement et les forces de l’ordre ont aussi fait des exploits dans l’affaire de sécurité. Dans le combat contre l’insécurité il n’y a jamais eu de risque zéro le gouvernement met tout en pratique pour déjouer le maximum d’attaque perpétré sur le sol malien.

  54. Le ridicule ne pas, sinon Modibo Sidibé l’aurait été depuis longtemps. C’est seulement ce faire de la popularité dans le théâtre de la politique malienne. La politique au Mali c’est fini pour Modibo Sidibo, il n’a qu’a entreprendre d’autre chose.

  55. Cet accord est très favorable pour le Mali, le président IBK et son gouvernement ne signeront jamais un accord compromettant l’avenir du Mali. Pour la mise en œuvre le comité de suivi est certes lente mais avance surement, le plus important est la mise en pratique d’une manière effectif et durable.

  56. Malgré ce dont les détracteurs diront, je reste convaincu que l'accord de paix est un qui résume enfin vers une sortie de crise. Le gouvernement est en train de tout mettre en œuvre pour maintenir la véracité et la crédibilité de l'accord. Lentement mais surement le processus de mise en pratique de l'accord est sur de bonne voie.

  57. La signature de cet accord est favorable pourvu que la paix revienne au Mali. Le gouvernement est actif pour la mise en œuvre effective de cet accord. Cet accord de paix est très favorable pour notre pays car la paix, sécurité, l’intégrité territoriale et la constitution reste toujours à préserver.

  58. Cet accord du 20 juin à un jeu plus qu’important, surtout si elle est appliqué comme il se doit, car le Mali est en train d’écrire l’une des pages importantes de son histoire. ➡ ➡

  59. Le comité de suivi doit tout mettre en œuvre pour le respect scrupuleux de l’accord du 20 juin par tous les belligérants. L’accord du 20 juin est accord favorable à tous, alors je pense que les rebelles de la CMA doivent tout mettre œuvre pour respecter leurs engagements.

  60. Moi je me demande bien quelle fondation Modibo Sidibé peut mettre en place dans ce pays, une fondation de pédophiles ?

  61. Il est en train de berner les jeunes une fois de plus, en leur faisant croire qu’il veut contribuer au développement de notre pays, alors qu’il est l’un des voleurs les plus redoutables de ce pays !!!

  62. Un PD au service de la pédophilie, Modibo Sidibé est un crétin qui se fout la-dan lui même et qui veut nous faire croire qu’il a un grain de soucis pour ce pays ou sa jeunesse !!!

  63. Je sais quand même que, même si tous les maliens meurt à part Modibo Sidibé, il ne sera jamais le président de la république du MALI car c’est un bouffon tout fait !!! DIEU même ne veut pas qu’il soit président, le seul pays où il peut être président c’est le camp des ” PD ” parce que c’est un camp rempli de PD comme lui !!!

  64. Ce pédophile de Modibo Sidibé et son parti de merde veulent quoi encore dans ce pays ? Peut-être qu’il ne sait que les maliens ont finit avec lui, nous savons tous comment il est, qui il est et qu’est-ce qu’il veut, et nous n’avons de temps à consacrer à lui et à son parti !!!

  65. Même tout récemment lors d’une conférence de presse sur la sécurité au Sénégal le ministre français JEAN YVES LE DRYAN a affirmé la présence des soldats maliens à KIDAL et ils s’étaient même tombés sur grandes découvertes très importantes. Il ne faut pas oublier aussi que l’accord s’applique étape par étape. Ce qui fait que jusqu’à présent nous ne sommes pas à KIDAL.

  66. L’espoir est permis avec la signature de l’accord, avec le commencement de la mise en œuvre de l’accord, avec la libération de 29 rebelles contre 7 otages. Oui l’espoir vraiment permis avec la réouverture des écoles. Vive la paix au Mali !!!

  67. A part les petites interruptions de la CMA sinon le gouvernement a toujours été de bonne foi pour ramener vite la paix dans ce pays. Déjà que les choses avancent même hier 29 rebelles ont été libérés pour 7otages maliens. Vive la paix au Mali !!!

  68. Mais je ne comprends rien chaque jour on dénonce la mise en œuvre de l’accord dans les journaux et sur les ondes mais avec tout cela on constate l’amélioration dans les choses. Le cantonnement a commencé et voilà encore la libération des prisonniers aussi a débuté. Vraiment vous êtes forts les détracteurs.

  69. Tu peux ne pas aimer IBK sinon vraiment il n’a pas échoué dans ses missions. Même la signature de l’accord de paix seulement avec la fin des hostilités, il mérite d’être félicité. Bravo IBK vous êtes un ambassadeur de la paix !!!

  70. Monsieur KONE vous êtes sous informé. Même hier 29 rebelles ont été libérés contre 7 otages maliens grâce aux travaux du CSA.

  71. Le FARE ne parle jamais aux sujets intéressants du pays mais aux futilités. Être opposant ne veut pas dire de ne jamais soutenir le gouvernement mais il faut pousser ou aider le gouvernement à travailler dans l’intérêt général du pays.

  72. Monsieur Koné toi aussi tu veux aboyer mais c’est vraiment désolant. Moi même je ne te connais pas dans la politique malienne.

  73. Quant on parle de la politique au Mali le FARE ne doit plus ouvrir sa bouche. Qu’est ce qu’ eux ils ont fait pour sauver le pays? Qu’ils nous laissent respirer avec leur égoïsme.

  74. “Tièkoroba dè sè ra” avait prévenu en son temps Soumaila Cissé, l’actuel chef de file de l’opposition. Aujourd’hui, la situation n’est pas meilleure. On a l’impression qu’elle s’empire au contraire. Alors, prions que le régime entende à temps le gémissement de souffrances des populations.

Comments are closed.