Situation des maliens de l’extérieur: Les flèches du président du CSDM contre Habib Sylla et son HCME

0

Tel du berger à la bergère, le président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), Mohamed Chérif Haïdara, a répondu sèchement  au président du Haut conseil des Maliens de  l’Extérieur (HCME), Habib Sylla, qui s’est permis de mettre en cause les informations du CSDM concernant le mauvais traitement infligé aux Maliens vivant en Algérie, en Mauritanie et en Libye. Très excédé, le président Haïdara n’a pas manqué de lancer des tirs à l’encontre de M. Sylla et de faire des révélations fracassantes sur le HCME devant un parterre de journalistes réunis au siège de son organisation ce samedi 20 juillet 2019.

Quand il s’agit de défendre les intérêts et la cause des Maliens de l’extérieur,  le président du CSDM ne badine pas. Raison pour laquelle il a tenu un point-presse le dimanche 14 juillet, pour interpeller les autorités concernant la situation des Maliens vivant en Algérie, en Libye et en Mauritanie. Il a ainsi mis cette occasion à profit pour donner des informations concernant des personnes détenues, celles mortes et les Maliens qui ont pu regagner le bercail. Cette sortie médiatique n’a pas du tout plu à son homologue du HCME, Habib Sylla, qui a attaqué, par presse opposée, le CSDM et son président Haïdara en ces termes : « les informations sur le massacre de 120 personnes ne sont que des affabulations au compte de l’amateurisme ».

Ces attaques verbales n’ont pas laissé indifférent le président du CSDM qui a riposté. A en croire Mohamed Chérif Haïdara, le président du HCME Habib Sylla est un Gabonais qui s’en fiche des Maliens de l’extérieur. « Il n’a rien fait de potable en faveur des Maliens de l’extérieur », a-t-il laissé entendre. Avant de poursuivre : « Le HCME n’est qu’une association en manque de légitimité qui ne sert seulement qu’à accueillir des officiels Maliens, une extension des ministères politiques et une machine à caractère électoral ».

Et le président Haïdara d’indiquer: «Cela est tout à fait le contraire de son organisation  qui joue son rôle, chaque fois que des Maliens se trouvent en difficulté dans leur pays de résidence. En tant que 1er secrétaire chargé de l’immigration dans l’organisation de la société civile malienne, je suis obligé de jouer mon rôle en tant que 1er secrétaire à l’immigration. À chaque fois que des Maliens sont dans des difficultés à l’extérieur, je dois dénoncer, interpeller le gouvernement, et le féliciter s’il le faut bien ».

Habib, « une marionnette de l’OIM »

Le président Haïdara n’a pas manqué également de faire des révélations fracassantes contre Habib Sylla.  Selon lui, ce dernier ne fait qu’accueillir des Maliens expulsés par l’Organisation internationale pour les migrants (OIM). Une organisation de l’Union européenne qui, à l’en croire, a fait chuter la Libye. Toujours aux dires du président Haïdara, « l’OIM est une structure qui expulse les immigrants au compte de l’Union européenne ». Et le président de déplorer: « Cette organisation collabore avec de Habib Sylla». Avant de lancer qu’Habib n’est qu’un figurant, une marionnette qui fait le jeu de l’OIM. Le président Haïdara n’a pas manqué de révéler : « le ministre de l’Économie et des Finances, Dr Boubou Cissé, a annulé les avantages sur les conteneurs suite à la mauvaise gouvernance du Haut conseil des Maliens de l’extérieur ».

Soulignons qu’au cours de la conférence, l’assistance a eu droit à une projection vidéo retraçant les grandes actions menées par le président Haïdara et son organisation, le CSMD, en faveur de l’amélioration des conditions de vie et de travail des Maliens de la diaspora.

A.Touré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here