Fête anniversaire de l’indépendance : (re)voilà le Mali de nos rêves !

3

Ces trente dernières années, les maliens ont vu se succéder à la tête du pays des présidents qui, après avoir promis monts et merveilles au peuple, se sont finalement transformés en valets pour certaines puissances impérialistes à visées néocolonialistes. Exception faite du président Modibo Keita, père fondateur qui n’est resté aux destinés du pays que durant huit années, tous ceux qui ont eu l’occasion de servir notre pays aux fonctions suprêmes de l’Etat ont vite rangé dans les tiroirs de l’oubli les promesses faites aux Maliens, en termes de réformes, de réponse à la demande sociale, en termes de développement tout court.

A la place de présidents, jaloux de la souveraineté de notre peuple et des valeurs fondatrices de notre nation nous nous sommes retrouvés avec des chefs d’Etat qui arrivent à peine à défendre notre dignité en tant que peuple qui a une histoire glorieuse ; un peuple « qui fût quand d’autres n’y étaient pas ».

En considérant ces trente dernières années de pratique démocratique dans notre pays on trouve des présidents élus à la tête du pays tout simplement parce qu’ils avaient un discours progressiste très proche de la vision du président Modibo Keita. Mais il a fallu que ces mêmes gens arrivent aux affaires pour que les masques tombent. Car à chaque fois le peuple, berné et infantilisé, s’est retrouvé en présence de dirigeants en totale rupture avec ses attentes. Parmi eux, on retrouve certains qui, pour faire plaisir à la France colonisatrice n’ont pas hésité à saboter notre système éducatif, à retirer à notre armée son âme, à faire de notre pays un terrain d’expérimentation d’une sordide Politique d’Ajustement Structurel (PAS). Il y en a aussi d’autres qui ont poussé le pacte avec le diable jusqu’à affamer le peuple à travers une série d’actions qui ont débouché à la fermeture de toutes les sociétés et entreprises d’Etat qui faisaient jadis tourner notre économie nationale.

Ces dirigeants corrompus et véreux ont, de par leur attitude, amené les maliens, au fil des années, à s’interroger sur la nécessité de continuer à se mobiliser autour de certains acquis aujourd’hui totalement vidés de leur contenu. C’est le cas, notamment de la célébration de la date anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale.

Il y a quelques années, le 22 septembre comptait parmi les fêtes qui mobilisaient le plus nos compatriotes des villes et des campagnes. Retraite au flambeau, défilé militaire, course de pirogues, course de chameaux, coupe de football, étaient, entre autres, des manifestations organisées dans tout le pays à l’occasion de la commémoration de cette date, qui est l’occasion de jeter un regard dans le rétroviseur. Par la faute de ces présidents qui ont préféré s’engager dans des combines contre leur peuple l’évènement a fini par perdre ces derniers temps de son envergure nationale pour être ramené en une simple cérémonie de prise d’armes dans les camps et garnisons d’une partie du territoire national. C’est durant ces trente dernières années que nous avons assisté impuissant à la création sur notre territoire de zones entières où aucun symbole de l’Etat (drapeau national, armée, administration…) n’était accepté, à cause d’une insécurité rampante qui a aujourd’hui atteint son summum avec des groupes terroristes qui ont essaimé partout sur notre territoire, au nord, au centre et de plus en plus au sud du pays.  La célébration de la fête de l’indépendance n’échappe pas à cette triste réalité. Qui explique le fait l’évènement n’était plus organisé que dans seulement quelques rares camps et garnisons où il existe encore une relative sécurité…

Le mercredi dernier, c’était encore cette date historique que notre pays commémorait, cette fois, dans des circonstances relativement différentes. L’évènement intervient, en effet, à un moment où le navire Mali est dirigé par un nouveau chef d’équipage, aux manettes depuis le 18 août 2020, date à laquelle le peuple était encore sorti pour honnir le régime en place.

Aux fonctions de Chef de l’Etat après la rectification du 24 mai, le Colonel Assimi Goita, en quelques mois, est en train d’imprimer à notre pays une nouvelle orientation visiblement très saluée par le peuple. Si les premiers mois de sa prise du pouvoir il faisait face à des critiques qui n’étaient pas toutes en sa faveur, actuellement, force est de reconnaitre que dans les commentaires le président de la transition est passé de l’étiquette de putschiste à celle d’une icône, à cause de son courage et les signaux qu’il est en train d’envoyer pour que ceux qui nous ont toujours pris pour leurs «colonisés» comprennent que nous sommes un peuple fier et débout, qui reste attaché à sa souveraineté et prêt à consentir tous les sacrifices pour la défendre.

Nul besoin d’être historien pour savoir que depuis belle lurette le Mali n’a connu un Chef de l’Etat qui ose remettre les autorités françaises dans leurs petits souliers. C’est pourtant ce que le Colonel Assimi a fait au sujet de Wagner et récemment lors de la visite au Mali du Ministre français de la défense, Florence Parly à qui le Président Goita a donné des leçons de protocole.

C’est dire donc qu’avec l’actuel président de la transition, le Mali vient d’amorcer un nouveau virage avec la célébration du 61è anniversaire de notre accession à l’indépendance comme repère.

Papa Sow/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Problem for Negroid Malians plus Africans starts at base of social existence. It criteria set for conduct living in civilization. In most places including Mali plus all of Africa it is religion. Even communism is religion to extent being it set rules of conduct for living . All religions are reliant on proper application plus enforcement. Majority of Negroid Africans especially those following Christianity plus Islam live life following that which contradict they should exist. These religions were imposed on our ancestors by way of conquests plus enslavement. Thereafter for numerous causes primarily safety our ancestors imposed those subtly evil toward Negroids religions on their children. Same was done in India with hinduism. Even in Mali there are many who are evil or/ plus cruel that enslave Negroids plus believe those slaves to be lesser humans not worthy of treatment equal to treatment that Negroid non slaves receive. That is despicable plus we do not need anymore Negroids like them. This is same treatment Negroids subtly receive today from those of power in Christian plus Islam regions. Thereof in keeping with treatment Negroids receive from foreigners of power or/ plus authority of those religions treatment of Negroids by their religion laws not being correct Negroids of power or/ plus authority over other Negroids out of stupidity do not treat Negroids right according to religious requirements of Christianity or/ plus islam. Base cause for this injurious perversion is quite simple. We are intelligent plus capable people that sometimes must be kicked in ass to overcome our laziness. With that being acknowledged intelligent people favor their own rules for conduct with rules to greatest extent being set by religion thereafter modified by constitution plus secular laws. We desperately need correct our base of proper religion to get all in order. At our greatest advance luvi f condition in relation to what advance living was available throughout world we wereif Julu religion. Of course many who profit or are empowered from perverted plus injurious foreign religions will reject our good sense deserting of those nonsense religions of Christianity plus islam but Africa possess could be dominant young adult population that discern good changes plus make them quickly disregarding stupid foreign ass kissing ways of elders. Under good leadership in orderly way that is what should be done. Where it is properly done we will sadly admit proof show none of Malian leaders for last century have been above mediocre plus that is why our dreams plus ability are misaligned not producing world class modern living conditions we should possess. Cleanup existence of those foreign religions in Negroid Africa in educated manner numerous doors to better living plus security will open satisfying best if dreams for Malians. Julu religion will retake it’s Negroid people.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

    PS
    One of my sisters became angry plus showed her stupidity while other looked on in disbelief. She was praising greatness of Christianity. I injected Christianity in Negroid community of United States is result of slavery plus I am not one to give honor to Negroids being enslaved by worshipping enslavers religion. It is hard to respect Negroids who praise our ancestors being conquered or enslaved. They knowingly follow religions of those conquerors or enslavers. They are without doubt on list of we do not need anymore like them.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here