L’URD et la BOA en deuil : Baba Sow range définitivement les armes

0

La triste nouvelle est tombée le mardi 22 janvier. Baba Sow, vice-président du bureau des jeunes de l’Union pour la République et la démocratie (URD), a été rappelé à Dieu, à la fleur de l’âge, des suites d’un accident de la circulation. Baba, comme l’appelaient familièrement ses proches, était sans doute l’un des hommes de confiance de Soumaïla Cissé, président du parti.

« C’est avec le cœur meurtri que nous avons appris le décès brutal de notre camarade, de mon frère et confident Baba dit Diadouga Sow, premier-vice-président du Bureau national du mouvement de la jeunesse URD ». C’est par ce message que le président de la jeunesse du parti, Abdrahamane Diarra, a annoncé la mauvaise nouvelle. Alors que les secrétaires à la communication, Me Demba Traoré et Moussa Sey Diallo, connus pour être bavards n’ont pu retenir leurs larmes. « L’émotion est forte. Les mots nous manquent pour parler de Baba », confie Moussa Sey Diallo, convaincu que la mort est implacable. « Baba Sow a été un bon gars. Dors en paix mon frère ! Nous te regretterons longtemps… ».

Me Demba Traoré et Moussa Sey Diallo, comme beaucoup d’autres militants de l’URD, connus pour leur sympathie envers les hommes de médias, ont été profondément touchés par la disparition brutale du jeune Baba.

« A chaque grand rendez-vous de marche de protestation et d’indignation, il honorait ses engagements. L’énergie nécessaire qu’il disposait était essentiellement acquise pour la défense de la démocratie. Et le combat républicain était pour lui un principe », témoignent ses camarades du parti. T-shirt rouge et coiffé d’une casquette, Baba Sow était un homme intègre et humble lors des différents combats pour le respect des voix issues des urnes. «Baba s’en est allé les armes à la main. Combattant intrépide, il fut ; militant engagé, fidèle parmi les fidèles compagnons du président Soumaïla Cissé. Sa lutte ne sera pas vaine», promet le président de la jeunesse du parti, Abdrahamane Diarra.

Pour lui, Baba Sow était un militant exemplaire. « Jeune de conviction et de foi, il a cru aux valeurs républicaines et démocratiques et aux idéaux de l’URD. Il s’est dédié corps et âme à ce parti jusqu’à son dernier souffle. Baba, tu n’es pas mort et tu resteras éternel pour les militantes et les militants de l’URD. Oui, Baba dit Diadouga SOW a été une bonne personne, même les circonstances de la fin de ta vie confirme cela,  car c’est en voulant sauver une autre vie que tu as perdu la tienne…», salue M. Diarra.

De leur côté, la Direction générale et l’ensemble du personnel de Bank OF Africa – Mali disent avoir appris  avec peine le décès de leur ami et collaborateur, Monsieur Diadouga dit Baba Sow, survenu le 21 janvier 2019. Ils précisent que M. Sow a débuté au sein de l’Equipbail, filiale du Groupe BOA en 2007, avant de rejoindre le service juridique de BOA-Mali. Après 12 années de loyaux services, il laisse l’image d’un homme intègre et assidu dans le travail.

En fin, la BOA Mali présente  à la famille et aux proches du défunt ses condoléances les plus attristées et prie pour le repos éternel de son âme.

Zan Diarra

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here