Nommé vice-président de la BOAD : Moustapha Ben Barka a officiellement pris fonction le 2 mars pour un mandat de 5 ans Il remplace désormais Bassary Touré qui a effectué deux mandats

1

Nommé au poste de vice-président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) l’ancien secrétaire général de la Présidence de la République du Mali, Moustapha Ben Barka, a officiellement pris fonction, lundi 2 mars dernier, au siège de l’institution à Lomé. Il remplace donc Bassary Touré qui y a effectué deux mandats au poste de vice-présidence.

J’ai pris mes fonctions de vice-président de la Banque ouest africaine de développement le 2 mars à Lomé. Le président Christian Adovelande m’a présenté au collège des directeurs et une Assemblée générale de tous les agents m’a souhaité la bienvenue. Très touché par l’accueil ! “. Voici le message du nouveau vice-président de la Boad, Moustapha Ben Barka, sur sa page Tweeter, juste après sa prise de fonction.

L’ancien secrétaire général de la Présidence du Mali a pris part à son premier Conseil de Présidence sous la présidence de Christian Adovelande, Président de la Boad, au cours duquel il a été officiellement présenté au collège des directeurs de la Banque.

Le Vice-président prend fonction au moment où la Banque vient de clore son plan stratégique 2015-2019, et que de nouveaux chantiers s’annoncent avec un nouveau plan stratégique dont les axes principaux sont en cours de stabilisation et la mise en œuvre visualisée pour le début de l’année 2021, précise un communiqué de presse de la Boad.

A ce jour, 1 209 projets ont été financés par l’institution pour un montant global de 5 809,1 milliards de Fcfa, dont 72,8% pour le secteur public et 27,2% pour le secteur privé. Ces financements ont été répartis à raison de 67.2 % pour les infrastructures, 11.7% pour le secteur de la finance et des assurances, 11.5% pour celui de la sécurité alimentaire et du développement rural, 6.6% pour le secteur de l’industrie, entre autres.

Moustapha Ben Barka était précédemment ministre, secrétaire général de la Présidence de la République du Mali, après avoir occupé les fonctions de ministre de l’Industrie et de la Promotion des Investissements et de Ministre délégué auprès du Ministre de l’Économie et des Finances, chargé de la Promotion des Investissements et de l’Initiative privée. Il est titulaire d’un Executive MBA Services financiers de l’Université du Québec à Montréal, d’un Brevet de l’Institut des Banquiers Canadiens, d’un Graduate Certificate Treasury de McGill University, d’un Bachelor en Finance et Commerce International de HEC Montréal et d’un Certificat en Arts et Sciences de l’Université de Montréal.

Il prend fonction en remplacement de Bassary Touré, ancien vice-président de la Boad, dont les deux mandats à la tête de l’institution sont arrivés à leur terme au mois de février dernier.  Une assemblée générale de l’ensemble des agents de l’Institution, tenue le 2 mars 2020, lui a souhaité la bienvenue dans ses nouvelles fonctions et pleins succès dans ses missions aux côtés du président de la Banque.

Pour rappel, le vice-président est nommé par le Conseil d’Administration de la Boad sur proposition des plus hautes autorités maliennes pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois.

Il est nécessaire de rappeler que la Banque ouest africaine de développement (Boad) est l’institution commune de financement du développement des Etats de l’Union monétaire ouest africaine (Umoa). Elle a été créée par Accord signé le 14 novembre 1973. La Boad est devenue opérationnelle en 1976. Les Etats membres sont : le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Par traité de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) signé le 10 janvier 1994 et entré en vigueur le 1er août 1994, la Boad est une institution spécialisée et autonome de l’Union. Elle concourt en toute indépendance à la réalisation des objectifs de l’Uemoa sans préjudice des objectifs qui lui sont assignés par le traité de l’Umoa.

La Boad est un établissement public à caractère international qui a pour objet, aux termes de l’Article 2 de ses Statuts, de promouvoir le développement équilibré des Etats membres et de contribuer à la réalisation de l’intégration économique de l’Afrique de l’Ouest.

El Hadj A.B. HAIDARA

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here