Président de la république : Moustapha Ben Barka à la place de Seydou Nourou Kéita

2
Moustapha Ben Barka : Un ministre ‘’Papa-poule’’ au parc national !
Moustapha Ben Barka,

L’opinion publique en quête de sensationnel l’annonçait tantôt à la direction générale d’une banque de la place (BDM, BMS, BNDA…) ou conseiller spécial du président de la République.

Aujourd’hui, nous sommes en mesure de le confirmer : il travaillera désormais sous la supervision directe du ministre secrétaire général de la présidence de la République, en qualité de secrétaire général adjoint. A titre de rappel pour ceux qui ne le savent pas, dans plusieurs pays d’Afrique francophone, les postes de secrétaires généraux adjoints au niveau de la présidence de la République sont confiés à des vrais technocrates, le genre de cadres confirmés qui jouent le rôle de conseiller stratégique des chefs d’Etat.

De source autorisée bien informée, les actionnaires marocains de la Bank of Africa souhaitaient le nommer comme directeur général de la Bank of Africa/Mali en remplacement de Mamadou Igor Diarra, afin de profiter non seulement de son expérience comme ministre en charge de l’Investissement, mais aussi et surtout de ses fonctions antérieures de banquier au sein du Groupe BMCE Bank (par ailleurs actionnaire dans le capital de la BDM et de la BOA).

Moustapha Ben Barka a cependant décliné l’offre pourtant bien rémunérée, car appartenant à cette race rare de cadres maliens formés à l’étranger, mus par une volonté inébranlable de contribuer pleinement au développement de leur pays : fourbir ses armes tout en étant au service de l’Etat.

Décrit par ses collaborateurs comme très humble, respectueux et gros travailleur, connu à la direction de campagne du candidat Ibrahim Boubacar Kéita lors de la dernière présidentielle, également poli, disponible et à l’écoute de tous, il aura besoin de beaucoup de souffle et d’énergie pour travailler sous la supervision  de l’expérimenté et grand commis de l’Etat qu’est Mohamed Alhousseini Touré, ministre secrétaire général qui n’est plus à présenter.

Son bilan au sein du gouvernement est des plus, élogieux. Tenez, après seulement quatorze mois au sein de l’équipe gouvernementale, il a permis au Mali d’être classé 1er de la zone Uémoa dans le rapport “Doing Business 2015”, du Groupe de la Banque mondiale qui classe les pays du monde en fonction de l’amélioration du climat des affaires. Ensuite, son département a été classé 2e du gouvernement par le Premier ministre, Moussa Mara, avec une exécution de plus de 80 % des tâches qui lui ont été assignées.

Pragmatique M. Ben Barka l’est, il sait ce qu’il veut et souhaite avoir le soutien nécessaire pour mener à bien sa mission. Nous ferons le bilan de ses nouvelles fonctions dans un an inch Allah.  Comme l’a si bien dit Corneille dans le Cid : “Aux âmes bien nées la valeur n’atteint point le nombre des années”.

Bon vent M. le ministre !

La rédaction

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Sgoumba, je dois être d’accord avec vous, cet article est extrêmement inconfortable. Je suppose que d’être appelé à travailler dur dans le gouvernement de IBK vous avez juste à vous assurer que vous volez 5 milliards de francs du contribuables Malien, et voila le compt is Bon quoi.

    Sgoumba, I must to agree with you, this article is extremely discomforting. I guess to be called hard working in IBK’s government you just have to make sure that you steal 5 billion francs from Malian tax payers, “et voila le compte est bon”

  2. Comme on veut se foutre des maliens!! La présidence voudrait bénéficier de l’expertise de ce jeune homme spécialiste de l’ingénieurie financière de la surfacturation!, du vol et de la corruption. C’est normal qu’il refuse de partir à la BOA car c’est pas tous les jours qu’on peut se taper 5milliards en une seule opération!

Comments are closed.