Syndicat autonome de la police nationale : Ce que le ministre de la Sécurité doit savoir

0
Le Général Salif Traoré
Le Général Salif Traoré

S’adressant au ministre de la Sécurité, les responsables du Syndicat autonome de la police (Sap) mettent l’accent sur un certain nombre de points et quelques cas qui, disent-ils, ternissent l’image de la police malienne.

La sécurisation de ceux qui assurent la sécurité des autres. L’humiliation des policiers dans l’exercice de leur fonction à cause du manque de dotation. “M. le ministre de la Sécurité, M. le directeur régional de la police, M. le DGA de la police ils sont une vingtaine de policiers de la promotion Kandia Kouyaté sinon la promotion des 2200 sous-officiers à être agressés par les bandits. Le dernier cas s’est produit à Moribabougou et le sergent en se rendant au GMS a été dépossédé de sa moto par un moins que rien qui lui a donné des gifles et traité la Police malienne de rien sous son regard impuissant”, dit Bougouna. Avant de chercher à savoir auprès de ses responsables, à quand la dotation en arme individuelle de service des agents en question.

Les 20 000 logements sociaux de la police sont distribués de façon anarchique. D’autres sont en train de les utiliser à titre de chambre de passe et pour la prostitution pendant que ceux qui doivent être prioritaires sont en train de supplier les locataires et les voisins puissants. Aussi, le projet de l’Amipol est bloqué au niveau du ministère de l’Economie et des Finances du puissant ministre Boubou Cissé.

Les conditions de travail et d’hébergement des agents du GMS déployés dans les régions de Gao, Tombouctou et autres posent problème. Depuis le 24 décembre 2018, le premier contingent est parti, ensuite le 28 décembre et le 6 janvier 2019 les deuxième et troisième les ont rejoints. Ils ne sont pas dans les conditions M. le ministre.

A leur arrivée à destination, c’est des contributions personnelles qui leur ont permis d’avoir des nattes pour dormir dans des bureaux, d’autres anciens bâtiments…

Pour finir le sit-in devant la Primature est une nécessité absolue pour résoudre ces points ci-dessus énumérés. Le policier, c’est celui qui se sacrifie pour la nation sans un mérite. La preuve est que tout le monde a été décoré récemment mais aucune médaille dans le secteur de la police car la seule médaille décernée n’a pas été donnée à qui de droit.

Salutations syndicales à tous les camarades syndicaux !

Vive la police nationale !

ABT

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here