CNT : Les 147 anciens députés ne démordent pas

1

Le Collectif des députés de la 6ème législature demande à être inclus dans le CNT. “Ajouter les 147 anciens députés de la dernière législature aux 121 personnes nommées dans le CNT pour mener à bon échéance la Transition” !

Une centaine de députés se serait inscrite sur la liste de ce collectif qui a vu le jour pour défendre la cause des représentants légaux des 49 cercles du Mali. Ils sont aujourd’hui 145 députés élus à la suite du décès de 2 d’entre eux. Le collectif estime que les 121 membres du CNT ne jouissent d’aucune représentativité et que le CNT à cet élan ne saurait aucunement jouer le rôle d’une Assemblée. “Il faut inclure les 145 députés dans le CNT avec les 121 membres dans le CNT pour que ce dernier puisse faire face aux défis de la Transition”, ont-ils laissé entendre.

Chaque élu de la 6ème législature a derrière lui 60 000 électeurs. Nous sommes les représentants légaux de nos circonscriptions et nous revendiquons nos droits”, a lancé Mme Dicko Belco, avant d’insister sur le sort des femmes députés qui étaient tout simplement au nombre de 14 à la 5ème législature sont devenues 41 femmes à la dernière. Que vont devenir ces femmes qui ont été élues après de lourds combats électoraux ? S’interroge Mme Dicko. “Nous allons sortir nous aussi” ! “Nous allons occuper les rues, la Place de l’indépendance et partout à l’intérieur du Mali jusqu’à notre retour à l’Assemblée”, a alerté Mme Djilla Pendourou, député élue en Commune II.

A propos de certains membres du CNT, Ely Diarra s’indigne fortement. “Si nous avons été chassés parce que contestés, au moins nous avons une légitimité du peuple. Que faut-il faire des bandits qui ont pillé, saccagé et incendié les biens publics et sans légitimité dans le CNT ?”, a  questionné le porte-parole. Il a promis que le collectif va entreprendre des actions dans toutes les circonscriptions électorales pour revendiquer leurs droits. “Siéger au CNT” !

Koureichy Cissé

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here