Des partis politiques menacés de faillite mais aussi de disparition Les présidents du RPM et de SADI demandent au gouvernement de débloquer les fonds

26

S’il y a aujourd’hui une préoccupation commune à l’ensemble des formations politiques de la place, c’est bien le souci partagé par tous de la suppression, en vue, par la Transition du financement public des partis politiques. Si cette mesure est prise, comme cela est recommandé par un Comité d’experts, cela conduirait inexorablement à la faillite pour certains, à la saisie éventuelle des biens et des comptes bancaires pour d’autres. Sinon, carrément à des procès contre des dirigeants de formations qui ne seraient pas en capacité de rembourser les banques. C’est dire que la mesure de suppression, si elle devenait effective, aura de sérieuses conséquences pour l’ensemble des formations politiques, habituées à empocher, chaque année, cette manne financière. Mais dont la gestion au niveau des états-majors des différents bénéficiaires continue de susciter d’énormes interrogations, notamment auprès des contribuables.

Commentaires via Facebook :

26 COMMENTAIRES

  1. ” … Si cette mesure est prise, comme cela est recommandé par un Comité d’experts, cela conduirait inexorablement à la faillite pour certains, à la saisie éventuelle des biens et des comptes bancaires pour d’autres. Sinon, carrément à des procès contre des dirigeants de formations qui ne seraient pas en capacité de rembourser les banques… ” …///…

    :
    Ces dettes à rembourser…, c’est avec l’argent du contribuable.
    Ces biens à saisir ont été achetés avec l’argent du contribuable.
    Ces comptes bancaires sont ouverts pour être alimentés par l’argent pris au contribuable.
    Un pognon de dingue ( comme dirait Mr MACRON ), qui est gaspillé pour entretenir plus de cent partis politique… Alors qu’il n’y a pas cent IDÉOLOGIES politiques…
    C’est plutôt des parti politiques communautaristes. Ce même communautarisme qui rend notre pays aujourd’hui ingouvernable.
    J’espère que la TRANSITION ne gardera que:
    UN PARTI SOCIALISTE.
    UN PARTI COMMUNISTE.
    UN PARTI LIBÉRAL RÉPUBLICAIN.
    UN PARTI CENTRISTE.
    UN PARTI ÉCOLOGISTE.
    La TRANSITION devrait limiter le nombre de Partis politique, à, au maximum cinq (5) PARTIS.
    Faire plus, ce serait gaspiller l’argent du contribuable pour rien.
    Surtout quand on sait que rares sont des Partis politiques au Mali qui arrivent à faire élire leur LEADER à la Présidence de la République.
    L’ADEMA-PASJ n’a pas fait élire un candidat de son PARTI depuis depuis 1997.
    L’URD n’a jamais réussi à faire élire son candidat.
    Le SADI n’a jamais réussi à faire élire son candidat.
    Le RPM ne fera plus élire de candidat venant de ses rangs. ETC…
    C’est à la CLASSE POLITIQUE Malienne de se réorganiser et de ne se mettre d’accord que sur la création de seulement, pas plus de cinq PARTIS POLITIQUES dans notre pays… Ça fera faire des économies au contribuable Malien.

    Vivement le Mali pour nous tous.

    • Nous n’avons besoin que de 3 partis: les socio-democrates, les republicains et les verts. Les socialisme et le communisme sont morts et le centre n’a pas de coeur!

  2. Zanaga tu sais tres bien que le premier voleur c’est Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba et le deuxieme c’est son fils Karim Keita, le troisieme c’est OIT, quatrieme c’est SBM, le cinquieme c’est Treta, le sixieme c’est Hamet Diani-Semega, Tieblen, Choguel, Mountaga, Poulo, etc. Le voleur exceptionel est Hubert Coulibaly, et le s nepotistes suivent comme CMD et autres.

      • OIT est un autre enfant maudit qui a vole des milliards du Fond Mondial contre le SIDA, la Tuberculose et la Malaria et il continue toujours de voler comme un imbecile avec l’autre enfant maudit Boua le ventru IBLK \, MALANKOLON DENW, il devrait aller en prison car a cause de lui le Fond Mondial avait suspendu son financement au Mali pour beaucoup d’annees et le Mali a ete oblige de rembourser du tresor national l’argent qu’il a vole. Voici des voleurs qui ont mis le Mali en retard pour des siecles!

  3. Il y a eu 2 voleurs qui ont battu tous les records?
    Kinguiranke tu les connais?
    Oumar Ibrahim Toure.Ministre de la sante sous ATT.Il a pille l’argent du fonds mondia destine a la lutte contre la lepre, tuberculose, sida…l.Cela n’a pas empeche IBK de le nommer commissaire a la securite alimentaire avec rang de ministre.
    Zoumana Mory Coulibaly.If fut le bras financier de tous les regimes depuis 1992.DG des produits petroliers a la Douane.De AOK a IBK en passant par ATT.une vraie saignee financiere.Cela n’a pas empeche IBK de le nommer ministre du transport.
    Mory a toujours ete dans le parti bu president en exercice.Il ne connais que voler l’argent.

    • TU VEUX SIMPLEMENT DIRE QU IL YA DES MAFIAS INVISIBLES FORMEES PAR DES FONCTIONAIRES DE L ETAT, DES MAFIAS QUI ONT PRIS L ETAT EN HOTAGE! VOILA , UNE DE CES MAFIAS EST L UNTM….

  4. 🙂 LA VRAIE DEMOCRATIE, CELLE DES HOMMES ET FEMMES VIVANT SUR LEURS TERRES < N A PAS BESOIN DE FINANCEMENT, ELLE N A BESOIN QUE DE L ADHERATION AUX PROJETS PERTINENTS ACCEPTES PAR TOUS SINON UNE MAJORITEE DE RESIDENTS 🙂

    🙂 90% des maliens sont exclus de la gouvernance publique parce que non-islamise et non francise! 🙂

  5. UNE ‘DEMOCRATIE’ ATTEINTE DE LA COVID 19, QUI A BESOIN D OXYGENE!

    🙂 UNE ‘DEMOCRATIE’ ARTIFICIELLEMENT CREEE ET MAINTENUE EN VIE NON PAS PAR LES PARTISANTS, MAIS PAR L ARGENT VOLE A LA SANTE, L EDUCATION ET AUTRES SECTEURS! VOLANT LES PEUPLES !:)

  6. Je suis pour la suppression de financement par l’Etat des partis politiques . Un manque à gagner qui ne sert à rien . Pourquoi l’Etat met des milliards de nos maigres ressources alors que les partis politiques n’existent que de nom. Il ne doit pas concerner les seuls partis politiques, l’Etat aussi doit diminuer considerablement ses charges. Tant que le Mali se pretera a ce partage de gateaux , nous resterons a la traîne des autres pays .

  7. Meme si l’echantillon n’est pas large mais tout le monde est d’accord ici que l’etat ne doit pas donner 1 franc aux partis politiques.
    Affaire close.
    Je connais des entrepreneurs qui emploient des centaines de Maliens.Ils ne recoivent aucune aide de l’etat alors qu’ils sont plus utiles au Mali que 90% des partis politiques.
    Les partis politiques sont devenus des entreprises et le plus souvent familiales.
    IBK distribuait de tres grosses sommes aux partis.URD avait au moins 500 millions par an.Cela ne l’a pas empeché d’etre enlevé par les djihadistes.La suite est connue.L’etat a encore deboursé des sommes pour sa liberation , liberation de plus de 200 terroristes dans la nature.A quoi sert 500 millions si on a meme pas une escorte digne d’un chef d’opposition?
    Conclusion: l’argent donné aux partis politiques sert en premier lieu le chef pas le parti.

    • Zanga, tu sais que le RPM etait la fabrication de Boua le ventru l’enfant maudit de Sebenikoro qui a vole sous Alpha Omar Konare des milliards et a recu aussi des millions de Bongo et famille tout ca pour maintenir ce parti mais aussi a travers l’achat surfacture du materiel militaire et des engrais frelates tout ca pour ce RPM qui parti qui est en train de disparaitre!

  8. Il faut censurer les fonds aux partis politiques jusqu’a nouvelle ordre. Ils ont échoué et ne méritent pas cette aide du contribuable Malien. La floraison des partis politiques s’expliquent par cette aide. Il faudra établir des critères d’éligibilité drastiques. Pour l’heure la répartition se faisant en fonction du nombre de députés à AG. cette dernière étant dissoute par besoin de financer ces mange mil.

    • Ils ont non seulement échoués, ils ont en majorité pillés les caisses de l’Etat.
      Donc cet argent à manger pour les pauvres du Mali, les malades dans les hôpitaux, et les réfugiés maliens.

  9. S’ils vont en faillite, c’est qu’ils n’ont aucun soutien……….. S’ils n’ont aucun soutien, c’est qu’ils n’ont rien à faire dans l’écosystème politique du pays……. Qu’ils crèvent, ils ne toucheront rien du contribuable!!!!

  10. Les millions de dotations des partis politiques doivent servir à faire les routes à Bamako
    Quelle honte pour nous les maliens de voir l’état de délabrement des infrastructures urbaines de Bamako pendant ce temps les responsables à tous les niveaux détournent les biens du peuple.

  11. Franchement il faut arrêter le financement des partis politiques au Mali et surtout réduire le nombre de ceux-ci en mettant en place légalement les conditions pour y parvenir.
    Ce pays souffre trop de son élite.
    Pitié

  12. Il faut que les gens comprennent dans notre pays que la politique n’est pas un métier. Que la politique n’est pas une source de revenus.

    Nos politicards doivent trouver un métier digne qui leur apportera une stabilité financière et ne plus compter sur le budget du pays.

    Selon certaines sources, une partie de l’argent distribuée aux partis politiques servirait à financer des groupes terroristes un peu partout sur le territoire national.

    Il faut contrôler et tracer la destination de cet argent.

  13. Qu’ils meurent, qu’ils meurent, les parasites politiques et qu’à leur place naissent des mouvements de vrais patriotes. Que la foudre tombe sur leurs sièges(en en tuant personne, bien sûr) et que leurs leaders deviennent aphones pour toujours.

  14. Il faut arrêter cette gabegie, Mariko vit de la politique il ne peut rien faire si c’est raconter de niaiseries , il faut réaffecter ces fonds à d’autres chantiers de développement.

  15. Le premiers parasites commencent a parler, ils ont faim ils veulent avoir a manger du denier public. Treta et Mariko, que des vautours!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here