Deuxième tour des élections législatives 2020 au Mali : L’affluence n’était pas au rendez-vous en Commune V du district de Bamako

0

Le second tour des élections législatives 2020 du Mali s’est déroulé hier, dimanche, 19 Avril 2020. Le triste  constat  est qu’à Bamako, les électeurs, comme leur  du premier tour, ne se sont pas mobilisés pour voter.

Mohamed Berthé  est  le président  du  bureau  de vote n°10 du Centre  Saint Joseph  de Kalabancoura. A 9h 43 mn, soit 1h 43 mn après l’ouverture  des votes, moins  de  sept personnes  ont voté  dans son bureau de vote qui  compte près  de 500 électeurs. « Pour l’instant, l’affluence est très timide. Depuis le démarrage  du vote, il n’ y a eu que six votants d’abord. Nous nous ennuyons ici, il n’y pas d’affluence  des  électeurs », a regretté Mohamed. C’est  le même constat  au niveau du bureau n°4(498 électeurs) dont la présidente  est Mme Kéita Sanaba. « Il est 9h48 mn. Mais nous ne sentons  pas trop les électeurs  pour l’instant. Nous sommes à moins de 10 votants ici». Idem  dans le bureau  de vote n°2 présidé  par Ousmane Sangaré. Selon  ce  dernier, l’ambiance  est  morose. « La preuve  est qu’il est 10h mais mon bureau  de vote  n’a que 7 votants pour  l’instant  dont 5 hommes et 2 femmes. Ici, doivent  remplir leur  devoir  civique  497 électeurs dont 283 femmes et 214 femmes. Nous  espérons  que  cela  va considérablement  changer pour  qu’on ait un taux  de participation plus élevé», a déclaré Ousmane Sangaré.

Cette faible  affluence des électeurs  devant les bureaux  de vote, selon le coordinateur  du centre  de  vote Saint Joseph  de Kalabancoura, Blaise Traoré, peut  s’expliquer  par  la  situation  préoccupante du Coronavirus dans notre pays. «Le scrutin a démarré  à 8H précise. Les délégués  des candidats, de la Ceni, de la cour constitutionnelle comme  de la Cocem et autres, sont présents. Les forces de l’ordre sont aussi présentes, les mesures  de protection  contre le Covid-19 sont effectives. À l’entrée, vous avez  des distributeurs  des caches nez. Il y a aussi des gels dans les bureaux de vote. Mais le grand  hic risque  d’être  la  faible  participation. Les  gens ne sortent pas, l’affluence n’est  pas rendez-vous. Nous espérons  que la donne  changera», a déclaré Blaise Traoré.

Pour le coordinateur adjoint du centre de vote de Kalabancoura second cycle, Lassana Sacko, pense qu’en dehors du problème de Covid-19, l’autre explication au manque  d’affluence  des électeurs dans les  bureaux de vote est le manque  de confiance  des citoyens aux hommes politiques. « Ici, on a  25248 électeurs dont 29821 femmes et 14427 hommes. Mais  le  problème  est  le manque d’affluence  des électeurs. Cela peut s’expliquer, à mon avis, du manque  de confiance  des citoyens aux hommes politiques aussi qui tiennent rarement leurs promesses», a fait savoir Lassana Sacko.  Pour terminer, il a invité  les citoyens à voter pour que le pays  ait  des vrais  dirigeants. «Le vote est un devoir civique pour nous tous. Si tu ne votes pas, comment tu pourras  choisir  la personne que tu veux voir  la gestion  des affaires publiques ? Si tu ne votes pas, c’est pour ouvrir  la porte à ceux que tu ne veux pas  voir dans la gestion des  affaires publiques d’être  des responsables. Qu’est-ce tu pourras faire ainsi ? Rien. Parce que tu leur as donné l’opportunité  d’être député, Maire, Président ou autre, en refusant de voter,  de remplir ton devoir citoyen», a indiqué  Lassana Sacko.

Hadama B. Fofana

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here