Dr Choguel au 6ème Congrès ordinaire du MPR: ” Les jeunes officiers qui ont pris leurs responsabilités le 18 août 2020 ne sont pas des assoiffés de pouvoir”

0

Le Centre international de conférences de Bamako (CICB) a abrité les travaux du 6è Congrès ordinaire du Mouvement Patriotique pour le Renouveau (MPR). Ce 6è congrès ordinaire du MPR se tient en même temps que celui des femmes et des jeunes du parti, afin de bien préparer les futures échéances électorales.

Présidé par Dr Choguel Kokalla Maïga, président du parti, non moins Premier ministre, ce congrès a enregistré la présence des délégués venus de l’intérieur et du district de Bamako.

Dans son discours introductif, Dr Choguel Kokalla Maïga a remercié les militants du parti pour avoir tenu bon en respectant les idéaux du parti de sa création à nos jours.

Au préalable, il a fait observer une minute de silence à la mémoire de Soumaïla Cissé, ATT, général Moussa Traoré et toutes les victimes civiles et militaires de la guerre contre le terrorisme. Il a ensuite fait l’historique de son parti, à savoir sa création, les difficultés rencontrées jusqu’aujourd’hui.

« La quête de la réconciliation nationale qui constitue le socle sur lequel s’est structuré notre discours depuis la création de notre parti, n’est pas, pour le MPR, la manifestation d’un complexe de culpabilité encore moins la recherche effrénée d’une quelconque absolution. Elle procède plutôt de notre conviction forte que les grands problèmes du pays ne seront durablement résolus que par un Consensus national inclusif auquel adhère l’essentiel des couches et forces politiques et sociales significatives de la société. » a déclaré Dr Choguel Kokalla Maïga.  Ajoutant que c’est suite à cela que le MPR s’est dit prêt à aller en alliance avec tous ceux qui respectent son identité.

Parlant de la transition, le président du MPR a expliqué que, c’est la mauvaise gestion de la transition passée qui nous avait conduit dans cette situation jusqu’à coup d’Etat s’en est suivi. “La transition, après un temps d’errements, rectifia la trajectoire le 24 mai 2021. Le colonel Assimi Goïta tient les rênes du pouvoir et demanda au M5-RP de lui proposer un Premier ministre. Le choix est tombé sur la modeste personne du président du MPR. La tâche ainsi confiée est lourde mais exaltante. Rien ne me sera épargné : les coups bas, les mensonges, les calomnies, les injures, les atteintes à mon honneur, les procès d’intention et en légitimité, etc.  Mais je sais pouvoir compter sur vous pour en supporter le poids.

Tous les coups qui me seront adressés vous atteindront en pleine poitrine. Supportez-les stoïquement. Faites preuve d’abnégation, d’humilité, de tolérance, de persévérance” a souligné, Dr Choguel Kokalla Maïga président du MPR. Avant d’inviter ses militants à participer pleinement aux Assises nationales de refondation dont le démarrage coïncide avec la tenue du congrès.

Le président du MPR a précisé que la transition prendra fin avec l’organisation des élections crédibles pour cela il y a eu la création de l’Organe unique de gestion des élections. Après la tenue des Assises nationales de refondation, un chronogramme sera publié.

“Les jeunes officiers qui ont pris leurs responsabilités le 20 août 2020 ne sont pas des assoiffés de pouvoir. Ils ont agi en patriotes en freinant la descente vertigineuse de leur pays dans le précipice”, a déclaré Dr Choguel Kokalla Maïga. Il a appelé les congressistes à travailler dans le sens du renouveau en plaçant les hommes et les femmes qu’il faut dans les différents postes.

“Le présent Congrès devra se pencher sur la question et donner à la Direction nationale du parti des orientations précises sur la conduite à tenir, le moment opportun. Je suis sûr que vous réfléchissez à la meilleure façon pour le MPR de jouer comme à l’accoutumée dans la cour des grands du Mali Kura qu’ensemble nous nous apprêtons à bâtir”, a martelé le président du MPR.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here