IBK, trois PM et six gouvernements en 28 mois : Les records de l’instabilité gouvernementale

91
IBK, trois PM et six gouvernements en 28 mois : Les records de l'instabilité gouvernementale

Dans un Communiqué sur le « troisième gouvernement Modibo Keita », le Parti pour la Renaissance nationale (Parena) souligne les « tâtonnements et les improvisations » parmi les caractéristiques principales de la gouvernance instaurée par le Président depuis son accession au pouvoir le 4 septembre 2013. Conséquence, le régime Ibk bat le record de l’instabilité gouvernementale, sans vraiment faire face aux préoccupations légitimes du peuple : insécurité grandissante, enlisement du processus de paix, mauvaise gouvernance, crise du foncier, chômage des jeunes, démobilisation, désespoir et lassitude du peuple. « Le président IBK a instauré une gouvernance patrimoniale, chaotique, sans ambition pour le Mali et sans compassion pour son peuple. Cette gouvernance a plongé le pays dans une grave impasse et dans une crise politique qui s’aggrave chaque jour », diagnostique le parti du bélier blanc. Lisez le communiqué ci-dessous!

TROISIÈME GOUVERNEMENT MODIBO KEITA

Troisième chef de gouvernement du Président Ibrahim Boubacar  Keïta en 16 mois d’exercice du pouvoir, le Premier ministre Modibo Keita, nommé le 9 janvier 2015, a formé le 15 janvier dernier son 3ème gouvernement en 12 mois!

Avec trois premiers ministres et six gouvernements en 28 mois,  le Mali sous IBK bat tous les records de l’instabilité gouvernementale.

Les tâtonnements et les improvisations sont parmi les caractéristiques principales de la gouvernance instaurée par le Président depuis son accession au pouvoir le 4 septembre 2013.
Ainsi un ministère créé en septembre dernier (Coopération internationale et Intégration africaine) a disparu, quatre mois après,  lors du remaniement du 15 janvier qui voit la création surprenante d’un ministère de la Recherche scientifique. Dans un pays comme le Mali, que vaut un ministère de la Recherche scientifique détaché de l’Enseignement supérieur? Le 13 janvier, le conseil des ministres avait créé une direction générale de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Trois jours plus tard, un ministère de la Recherche est créé. Pourquoi tant d’incohérences?

Le remaniement du 15 janvier ne résout en rien les graves questions auxquelles le pays est confronté et qui ont pour noms: insécurité grandissante, enlisement du processus de paix, mauvaise gouvernance, crise du foncier, chômage des jeunes, démobilisation, désespoir et lassitude du peuple.

Les Maliens se posent des questions et s’aperçoivent peu à peu que le remaniement ministériel du 15 janvier n’est qu’un règlement de comptes sur fond d’histoires d’argent de la corruption et de pots de vins arrosant des pans entiers des cercles du pouvoir.
Pendant que le peuple attend les suites des enquêtes sur les scandales de l’engrais frelaté, des 1000 tracteurs du Président, bien  d’autres histoires d’argent sale inondent à nouveau la scène publique.

Enfin, ce remaniement conforte la mainmise de la famille du Président sur l’appareil d’État.

Depuis deux ans, le PARENA dénonce régulièrement l’accaparement de l’État par la famille du Président. Depuis deux ans, nous appelons à desserrer l’étau de la famille sur l’État.
Le 19 janvier, lors du premier conseil des ministres du 3ème gouvernement Modibo Keita, le président de la République a encouragé ses ministres à résister à sa famille comme s’il était, lui même, impuissant à tenir les siens à l’écart de l’État et à contenir leurs assauts et leurs trafics d’influence.
Le président IBK a instauré une gouvernance patrimoniale, chaotique, sans ambition pour le Mali et sans compassion pour son peuple. Cette gouvernance a plongé le pays dans une grave impasse et dans une crise politique qui s’aggrave chaque jour.

La solution de cette crise ne réside pas dans les replâtrages sans fin de gouvernements, dans les promotions et récompenses de membres de la famille et d’alliés politiques.
Elle réside dans un changement radical de cap et la rupture avec la mauvaise gouvernance. Sans bonne gouvernance, il n’y a pas d’État viable. Sans bonne gouvernance, il n’y a pas d’État capable de combattre le terrorisme. Sans bonne gouvernance, il n’est pas possible de reconstruire l armée et  les services de sécurité. Sans bonne gouvernance, il n’est pas possible d’appliquer l’Accord d’Alger et faire face aux nombreux dangers qui menacent notre pays.

Le PARENA invite le président de la République et le Gouvernement à avoir pitié du peuple malien en mettant fin à la République des affaires, aux scandales et aux atteintes quotidiennes à la morale publique.

Adopté par le Comité Directeur du PARENA

lors de sa réunion hebdomadaire du lundi 25 janvier 2016

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

91 COMMENTAIRES

  1. il ya quelques mois le gouvernement a procedé à un control physique des fonctionnaires et des retraités, ce qui a suscité beaucoup d'espoir chez la population et les travailleurs. Au jour d'aujourd'hui aucun résultat de ce control pouquoi?

  2. Il faut que le paréna sache que la perfection n’est pas de ce monde et dans toutes organisations humaine, il faut innover, il faut faire des aménagements au fur et à mesure que les choses avancent. Si le président IBK a changer de premier ministre trois fois de suite; c’est pour des raisons que nous tous connaissons. Ce n’est pas la peine de faire des critiques inutiles.

  3. Le gouvernement Malien fait tout pour le bonheur des Maliens, malgré tout cela certains comme TIEBILE et ses compagnons cherchent de nuire à la gouvernance d’IBK, que honte de la part de TIEBILE DRAME. ❗ ❗

  4. Le PARENA est un parti politique qui regroupe de bande des menteurs, il faut que TIEBILE DRAME et ses paires arrêtent de mentir sur gouvernement, on sait maintenant que TIEBILE et les membres du parti PARENA ne sont rien d’autre que des pollueurs publique.

  5. Le gouvernement Malien fait tout pour le bonheur des Maliens, malgré tout cela certains comme TIEBILE et ses compagnons cherchent de nuire à la gouvernance d’IBK.

  6. Le gouvernement doit selon moi être considéré comme provisoire car les ex-rebelles doivent trouver leurs représentants qui feront parti du gouvernement. Mais l’équipe qui est là actuellement doit pouvoir relever des défis.

  7. De grands défis attendent le premier ministre Modibo et son équipe gouvernementale. Partant de la réunification du pays à la réduction de la pauvreté en passant par la lutte contre la corruption.
    Les défis sont énormes mais je crois que si le premier ministre bénéficie du concours de toutes les personnalités de ce pays et des membres de son gouvernement; il pourra atteindre ces objectifs.
    Au delà du conseil des ministres il peut même établir un cadre où les ministres communiqueront avec les populations sur leurs activités afin que le peuple soit imprégné du travail qui est fait et donner son appréciation et préconiser des solutions.

  8. Le premier ministre Modibo et son gouvernement ont devoir de résultats et je crois qu’ils ne décevront pas le peuple. Nous devons savoir aussi qu’il n’est pas très aisé de reconstruire un pays qui sort d’une crise multidimensionnelle et multi-sectorielle. Mais avec la vision qu’il a pour le pays il doit pouvoir y arriver et on doit croire en lui. La résolution des problèmes de notre pays passe aussi par la mise en œuvre de l’accord de paix pour lequel un comité de suivi national vient d’être mis en place et dégagera les voies et moyens pour que celui-ci ( l’accord de paix) ne connaisse plus de blocages afin que nous ayons la paix, socle du développement.

  9. Notre pays a accumulé des difficultés de tous ordres pendant plusieurs années mais des personnes à l’expérience et à la sagesse reconnue de tous comme le président IBK et le premier ministre Modibo sont les mieux indiquées pour pour nous sortir de cette situation. Il sont sur la bonne voie. Nous devons être patient et attendre qu’ils finissent le travail qu’ils ont commencé.

  10. Le président est un homme véridique, mais malgré tout cela, certains cherchent à rendre la situation beaucoup plus compliqué.

  11. Je crois que les prérogatives pour qu’un pays puisse se développer sont d’abord la paix et la stabilité politique et je crois que nos plus hautes autorités à savoir le président de la république et le premier ministre en sont conscientes et feront tout pour mettre en œuvre l’accord de paix pour que le pays soit réunifié, sécurisé dans son ensemble afin que le développement réel puisse être amorcé.
    Aussi, on peut remarquer qu’il y a eu quelques avancées malgré tous les problèmes que le pays à connu.

  12. Monsieur le journaliste, je te rappel qu’on est dans un pays de droit et IBK est un homme de droit car il est le chef suprême de la magistrature, alors il sait ce qu’il fait.
    Si IBK remplace ses ministres alors il a le plein droit .

  13. Le premier ministre Modibo kéïta est un grand homme qui connait les aspirations des populations de ce pays car ayant servi dans plusieurs domaines et pendant de longues années. Son programme montre qu’il a une belle optique de développement pour pays. Mais celui-ci ne semble pas depuis un certain bénéficier de l’aider politique de certains membres du gouvernement et de certaines personnes véreuses qui veulent toujours marquer sa gestion du sceau de l’échec à travers des campagnes de dénigrements et de désinformation à son endroit ce qui n’est pas du tout normal pour un pays qui sort de crise et qui a besoin de la compétence de tous ses fils.
    Nous devons donc l’aider avec le président IBK à apporter d’abord la paix, la justice dans notre pays et l’essor économique que nous attendons tous

  14. LES GRANDES LIGNES DE LA GESTION DU GOUVERNEMENT MODIBO
    *La touche particulière du PM dans l’Accord
    *La situation dans le Nord, une priorité
    *La nécessité de mettre l’Accord en oeuvre
    *La mobilisation des PTF pour la reconstruction du Nord
    *La reforme de l’armée et du secteur de la sécurité
    *L’amélioration de la situation macroéconomique
    *La lutte contre la corruption comme cheval de bataille
    *15% du budget pour booster l’agriculture
    TOUS CES GRANDS POINTS DU PROGRAMME DE SOCIÉTÉ DU PREMIER MINISTRE MODIBO KEITA MONTRENT D’ABORD SON DÉVOUEMENT POUR NOTRE PAYS ET CEUX-CI S’ILS ONT RÉALISÉS PERMETTRONT L’ÉMERGENCE D’UNE SOCIÉTÉ NOUVELLE CAR RIEN NE PEUT SE FAIRE D’ABORD SANS PAIX; IL S’Y EST INVESTI ET CONTINUE TOUJOURS. ENSUITE LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET UNE JUSTICE ÉQUITABLE LIBRE ET TRANSPARENTE GAGE D’UNE SOCIÉTÉ ÉQUILIBRÉE.
    L’AGRICULTURE UN DES POUMONS DE NOTRE ÉCONOMIE OU 15% DU BUDGET EST ACCORDE CONTRAIREMENT AUX AUTRES PAYS DE L’ESPACE UEMOA OU CE N’EST QUE 10% DES BUDGETS QUI EST ACCORDE A CE SECTEUR. L’AMÉLIORATION DE LA SITUATION MACRO-ECONOMIQUE AVEC UN IMPACT SUR LA POCHE DU CITOYEN.
    ET ENFIN LA SÉCURITÉ DES BIENS ET DES PERSONNES QUI EST UN GAGE DE DÉVELOPPEMENT CAR LES POPULATIONS VAQUENT TRANQUILLEMENT A LEURS OCCUPATIONS ET BÉNÉFICIENT DE LEURS ACQUIS.
    SOUTENONS DONC LE PREMIER MINISTRE POUR QU’IL PUISSE RÉALISER CETTE GRANDE AMBITION POUR UN MALI PROSPÈRE.

  15. Le gouvernement d’IBK est extraordinaire. Le Mali a connu la paix et le développement grâce à eux.
    La question est de savoir pourquoi les gens critiques IBK et son gouvernement ?
    Le Mali a été sauvée de l’indignation et du chao par IBK.
    Alors arrêter de nous embobiner avec vos sottises à la con . ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

  16. Je crois qu’on ne doit pas s’étonner qu’il n’ y ait pas eu de changement en profondeur car le premier ministre connait plus ou moins les personnes qui travaillent avec lui depuis un certain temps. Il est donc normal qui fasse donc des aménagements et réitère sa confiance à ses derniers afin de terminer les actions qu’ils ont entrepris.

  17. Le Mali vivait dans cette crise depuis 20 ans, mais malgré tout cela IBK a fait tout ce qui est à son pouvoir pour que le pays ne tombe pas dans le KO, soutenons IBK pour son geste.
    Alors sachez que le changement de ministre au gouvernement d’IBK est une manière pour lui de constater le boulot de ceux ci .
    Le Mali a toujours besoin un président comme IBK qui voulait le bonheur des Maliens.

  18. Le président IBK a fait confiance au premier ministre Modibo Kéïta et nous savons très bien que c’est en connaissance de causes.
    Nous savons aussi que cet homme et son gouvernement sont capables des relever tous le défis qui les attendent.

  19. Cher journaliste nous sommes issues d’une très bonne école, et nous avons la maîtrise ce qu’on fait.
    On reconnait la capacité d’un journaliste à travers ses articles et ces idées qu’il évoque.
    Vous ne dites que des mensonges, alors arrête de dire des bêtises sur l’autorité du pays.
    Les vrais ennemis du pays sont ceux qui critiquent le président et son gouvernement.

  20. Vu ce que le PM Modibo a comme bilan,nous pensons que ce nouveau gouvernement est sur la même lancée pour sortir le pays du trou.
    En effet,nous avons constaté avec joie que le bilan de l’année 2015 a été largement positif et cela est à mettre aussi à l’actif du PM et de son gouvernement et cela nous donne confiance pour l’avenir.

  21. Dans tous les cas nous savons que les opposants véreux ne cesseront jamais de critiquer la politique du président IBK et de sont Premier Ministre.
    Mais les maliens qui ont un peu de bon sens savent que c’est une équipe qui fera tout pour donner une meilleure vie aux maliens.

  22. Le premier ministre Modibo kéïta est un grand homme qui connait les aspirations des populations de ce pays car ayant servi dans plusieurs domaines et pendant de longues années. Son programme montre qu’il a une belle optique de développement pour pays. Mais celui-ci ne semble pas depuis un certain bénéficier de l’aider politique de certains membres du gouvernement et de certaines personnes véreuses qui veulent toujours marquer sa gestion du sceau de l’échec à travers des campagnes de dénigrements et de désinformation à son endroit ce qui n’est pas du tout normal pour un pays qui sort de crise et qui a besoin de la compétence de tous ses fils.
    Nous devons donc l’aider avec le président IBK à apporter d’abord la paix, la justice dans notre pays et l’essor économique que nous attendons tous.

  23. 😛 😛 😛 Dans un pays comme le Mali 😀 😀 😀 😀 , Cela démontre l’immaturité de ces idiots du PARENA qui n’ont aucun respect pour le Mali
    😀 😀 que vaut un ministère de la Recherche scientifique détaché de l’Enseignement supérieur? 🙁 🙁 🙁 Il faut savoir que pour un pays qui se veut objectif doit mettre l’accent particulier sur la recherche scientifique qui est le moteur du développement.
    Tiébilé, tu es un sale gueulard pour le Mali.

  24. C’est parce qu’on a supprimé un ministère qu’on se dit de faire des critiques d’aucune utilité pour le pays.
    Il ne s’agit pas de parler Mr Tiébilé mais d’apporter une solution importante pour une sortie de crise.

  25. C’est au peuple que le président rendra compte à la fin de son quinquennat donc il n’acceptera pas des individus mettent son notoriété à mal à travers leur mauvaise gestion. Il met l’accent sur la rigueur, la compétence et le dévouement des ministres car il cette année 2016 est une année de tous les défis.
    Ainsi les défis qui attendent le PM et son équipe est grand mais connaissant la compétence et le dévouement de cet homme, je pense que rien pourra l’empêcher d’atteindre son objectif. Le Mali vous porte une confiance aveugle.

  26. En effet le PM Modibo est celui qui a conduit les accords de paix afin que nous soyons à ce stade donc je pense qu’il doit continuer cette mission afin de trouver définitivement une issue parfaite avec tous les partis signataires.

  27. Le premier ministre est un travailleur infatigable donc lui donner une autre chance pour achever sa mission était une obligation pour le président IBK. nous lui souhaitons bon vent pour la suite de son travail

  28. La population malienne doit rester confiante car le gouvernement met tout en place pour instaurer une paix et une stabilité durable et maintenir la véracité et la crédibilité de l’accord de paix.
    Depuis son arrivée de la France, le président a révélé qu’une partie de ce fond servir à mettre en place les accords de paix. Surtout le cantonnement, le désarmement et autres demandent assez de fonds pour être mis en place

  29. Les actions de développement menées par IBK sont nombreuses et sont à encourager car sans paix tout projet de développement est un échec. IBK a mis un point sur la lutte contre la corruption, la création d’emploi pour les jeunes.

  30. Pour la lutte contre la corruption, le président et son équipe dynamique ont procédé à la création de structure adéquate et mandater les magistrats d’agir sans pitié contre ce fléau qui empêche l’envol de notre économie.
    A cela s’ajoute la volonté de la société civile à travers la structure AJCAD qui mène une lutte farouche au coté du gouvernement

  31. Depuis son accession au pouvoir, plus de 81465 emplois ont été crée pour la jeunes. Le président a encouragé la formation des jeunes auprès de structures de formation professionnelles pour qu’ils soient mieux orientés.

  32. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose prouvent une qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.

  33. Pour ma part, je pense que les critiques, dénonciations et offensives des adversaires du Président IBK, le nouveau gouvernement sera toujours servi. D’ailleurs, le Parena a déjà donné le ton On peut critiquer, mais que cela soit fait de façon objective. Parce que nous constatons que l’opposition est experte en calomnie et en diffamation au lieu de faire des propositions concrètes. Je souhaite vivement que celle-ci accompagne le gouvernement pour relever les défis. Ainsi, c’est le Mali qui gagnerait.

  34. Toute la population Malienne attend beaucoup de cette nouvelle équipe gouvernementale. Je pense qu’avec le concours et les encouragements de tous, elle relèvera le challenge. Que Tièbilé nous épargne de ses critiques stériles. Bonne chance à vous !

  35. Le remaniement tant attendu est effectif. Il reste maintenant à soutenir et à encourager cette nouvelle équipe pour être à la hauteur des défis qui l’attendent. Le faisant, c’est le Mali qui gagne. Bonne chance à celle-ci…

  36. A mon avis, c’est un nouveau virage qui vient d’être abordé dans la mise en oeuvre de l’accord de paix à travers cette nouvelle équipe gouvernementale. J’ai foi qu’elle sera à la hauteur de toutes nos attentes. Bon vent à vous.

  37. Il faut se poser la question souvent si Ces idiots du PARENA sont allés à l’école.
    Que signifie ” INSTABILITE ??
    Vous êtes un réel problème pour notre pays. Un remaniement n’a jamais été une instabilité.
    Idiot de MERDE 😀 😀 😀

  38. Je pense qu’il faut féliciter et encourager le premier ministre avec son ancienne équipe pour certains défis relevés durant une année de gestion. Pour ce faire, le président lui a renouvelé sa confiance pour conduire la nouvelle équipe gouvernementale. Au vue de ces performances en an de gestion, je sais qu’avec le concours de tous, MP MODIBO sera relevé les défis majeurs pour un Mali nouveau.

  39. C’est indéniable que la nouvelle équipe sera confrontée au coup de foudre de l’opposition. Si l’opposition joue son rôle convenablement, je pense que cela sera un appui considérable pour le renouveau du Mali sans faire de recours à la calomnie et à la diffamation pour arriver à leurs fins. Mais, le PARENA de Tièbilé s’illustre de la mauvaise manière. Il est tout à fait normal qu’on consacre un ministère à la recherche scientifique qui est le socle du développement.

  40. Certes, les défis sont nombreux et difficiles. Mais, avec la volonté rien n’est possible. Cette nouvelle équipe a plus que besoin du concours de tous pour relever les défis. Il suffit d’y croire et accompagner les acteurs au lieu de faire des communiqués stupides.

  41. Pour ma part, connaissant le premier ministre pour sa grande loyauté et son amour pour la patrie, il relèvera avec son équipe les défis qui sont les leur. Mais cela est possible que si nous laissons nos différends de côtés et privilégier l’amour de la patrie par dessus tout. Je souhaite bonne chance à la nouvelle équipe en qui je fonde beaucoup d’espoir pour l’avenir du pays.

  42. En Dieu rien n’est possible avec la volonté. Connaissant le premier ministre pour son dévouement et son abnégation pour le travail, je pense qu’il relèvera les défis majeurs qui l’attendent avec le soutien et le concours de tous. Il faut que la nouvelle équipe gouvernement s’investisse davantage pour redonner espoir ua peuple Malien.

  43. lorsque le gouvernement est en fonction depuis un certain temps (généralement les deux tiers de son mandat), son chef peut décider, pour redonner du souffle à son action politique, de remplacer certains ministres dans des domaines peu exploités au cours de la législature. Ce type de remaniement peut permettre d’exclure des membres contestés, sans pour autant le faire sous la pression de l’impopularité. 8) 8) 8) 8) 8)

    Simple leçon. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

  44. Ce PARENA fait du tapage pour un rien. Ce parti politique est obliger d’aboyer pour exister. En quoi le remanienement ministériel est un problème dans une république????????

    Tatam Ly n’a pas voulu continuer, parce qu’il ne se retrouvait plus :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Moussa Mara a, en un lapes de temps causé la mort de plusieurs soldats maliens et il ne faisait plus l’unanimité :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    MODIBO KEITA est irréprochable, mais quand ses ministres le deviennent, le changement s’impose au gouvernement. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Le PARENA dénonce quoi????????????????? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓
    RIEN!!!!!!!! ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

  45. Les mousquetaires TIEBILE DRAME, CISSE SOUMAILA et SIDIBE MODIBO ne vont rien apporter à la scène politique du MALI. Il sont dans la distraction. Je viens de lire quelque part qu’il avait un projet futuriste à l’horizon 2030. Pourtant les maliens en veulent pour maintenant.

    Pour ce qui est du remaniement, je pense que c’est un faux débat. Même si IBK change le gouvernement 1000 fois, ce qui est important c’est le bien être de la population malienne. Cet article est bidon, il est à l’image de son auteur 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

  46. Le remaniement ministériel n’a jamais été dans aucun pays la cause d’une instabilité politique. Cette pratique est le signe du vouloir bien faire les choses. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Pour quoi, vous voyez toujours les choses en mal, quand il s’agit d’une action qui peut permettre la république d’aller de l’avant. Aucun ministre n’a le monopole de la gouvernance. Le remaniement est une bonne chose dans un pays démocrate. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀
    C’est un faux article. 😯 😯 😯 😯

    • 😆 😆 😆 ,
      D’accord avec toi kopin empreinteur de pseudo :mrgreen: 😉 ,
      Mais cela est valable dans une republique ou la moyenne de la population vit assez pas mal. Mais pas dans une republique bananière comme la notre avec le haut jusqu’en pas pourri, requins, crocodiles, coyotes, rapaces, loups, anacondas et vampires. Avec a la tête tu sais qui?????
      ❓ ❓ ❓ . Oui il/ils veulent recoller les morceaux qu’ils ont decoupés, et la majorité d’en eux regrette avec ladji bourama woloni kabakoh alias IBK, ATT et AOK depuis toujours mais ce n’est une tache facile. Actuellement Nous sommes au pied du mur et ces vampires ne pensaient pas qu’On en arriverait là. Helas et dommage OUIIIIII avec tous ceux qui Nous tombent sur la tête maintenant.
      Certe ibk et le gouvernement font de petits pas mais trop lents pour une Assurance. :mrgreen: 😉 .

  47. Le Parena est pourri des bluffeurs et des menteurs, ils font tout ça pour faire croire qu’ils ont l’amour de la patrie, mais nous ne pouvons oublier ce qu’ils ont fait contre la même patrie.
    Le Parena mérite d’être supprimer des parties politiques maliennes.
    😯 😯 😯 😯

  48. “Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013″. Qui dit mieux! Personne ne pourra dire le contraire car la vérité est irréversible.

  49. Une opposition toujours provocatrice, cette opposition malienne est malheureusement faite des opportunistes qui n’ouvrent leurs gueules que pour se faire à manger.
    IBK est un travailleur et il cherche des travailleurs même s’il lui faut changer de premier ministre 100 fois et le gouvernement 1000 fois, nous ne sommes qu’avec un résultat remarquable d’ici la fin de son mandat…

  50. Prions ensemble, pour le Mali.
    Marchons ensemble, pour le Mali.
    Soutenons-nous, pour le Mali.
    Aimons nos prochains, pour le Mali.
    Aime ton pays, pour le Mali.
    « Un Peuple – Un but – Une foi »
    C’est ‘ensemble que nous vaincrons.
    Certes, IBK est le chef de l’Etat, il a la commande de la magistrature suprême, mais le Mali c’est pour nous tous, alors ou devons tous le soutenir. Sinon la défaite d’IBK est celle de tous les maliens.

  51. Encore le Parena pour plonger le pays dans des discutions inutiles. Il est temps que Cette opposition malienne comprenne que nous ne sommes pas ouvert à des critiques sans proposition.
    Que nous sommes avec le gouvernement pas pour des chiffres mais pour des résultats. IBK et le gouvernement font le plaisir des maliens. Nous sommes fiers de leurs bonne fois pour le Mali.

  52. Le Parena, toujours ouvert à des discussions sans importance, nous sommes avec le gouvernement car nous sommes conscients que le gouvernement ne peut être notre ennemie.
    🙁 IBK trois PM six gouvernement en 28 mois, 🙁 N’importe quoi, nous sommes avec lui car au moin il apporte des bons résultats pour le bien être du pays.

  53. “Le Comité Directeur du PARENA.” 👿 👿 Nul que vous êtes, 💡 💡 💡 nous ne sommes plus comme avant, nous ne vous prêtons plus encore oreille, vos objectifs sont de créé désordres les sociétés malienne.
    Nous n’avons pas besoin de cela.

    • Tchieee laisse ces perdants, ils ne savent plus quoi dire c’est tout…
      😯 😯 😯 😯

  54. La presse malienne a perdue toute sa crédibilité et sa dignité, parce que le manque de professionnalisme manque le plus dans ce milieu. Les journalistes maliens racontent toujours des balivernes.

  55. Je ne prends pas partie pour IBK, mais depuis son arriver le pays commence légèrement à se développer, délicatement mais assurément, il est en train de redresser le pays. Il est vraiment l’homme de la situation soyons honnête. Il peut gérer le Mali comme il se doit, il a la compétence nécessaire. Sa politique de gouvernance reste la meilleur mode gérance approprié à notre pays.

  56. un état fort ne se décrète pas, il faut une prise de conscience collective de toutes les composantes de la nation pour que le pays puisse réellemnt sortir des maux sus-cités, comme le disait l'autre une nation c'est un mûrissement, anneau par anneau, année par année. Qui a déjà parmi tous ces responsables nommés oser dénoncer publiquement l'imixtion de la famille présidentielle dans la gestion de son departement? Peut être que leurs nommination souffrent de transparence ou qu'ils s'accoquinent avec le systême, dans tous les cas la voie de la démission pour harcèlement ou trafic d'influence de la famille d'IBK serait une sortie honorable pour tout ceux qui ont placé le pays au dessus de tout autre interêt fusse t il individuel ou clanique!
    La réalité dans ce pays c'est qu'ils sont rares les citoyens honnêtes, sinon comment comprendre la prolifération de villas grand standing, voitures luxueuses toutes options , bouffes de ripaille, costumes VIP ou bazins dernier cri, sans compter les villégiatures et autres rencontres orgiaques, avec un salaire que nous connaissons tous!
    Regardons autour de nous, il n'y a pas une rue où ne se dressent un immeubl à plusieurs niveaux, des villas cossues et même des quartiers de riches fonctionnaires, des parcs de véhicules ritulantes dernières séries,et j'en passe, et cela ne date pas de 2013, notre attitude détermine notre altitude. A bon entendeur salut.

  57. un état fort ne se décrète pas, il faut une prise de conscience collective de toutes les composantes de la nation pour que le pays puisse réellemnt sortir des maux sus-cités, comme le disait l'autre une nation c'est un mûrissement, anneau par anneau, année par année. Qui a déjà parmi tous ces responsables nommés oser dénoncer publiquement l'imixtion de la famille présidentielle dans la gestion de son departement? Peut être que leurs nommination souffrent de transparence ou qu'ils s'accoquinent avec le systême, dans tous les cas la voie de la démission pour harcèlement ou trafic d'influence de la famille d'IBK serait une sortie honorable pour tout ceux qui ont placé le pays au dessus de tout autre interêt fusse t il individuel ou clanique!
    La réalité dans ce pays c'est qu'ils sont rares les citoyens honnêtes, sinon comment comprendre la prolifération de villas grand standing, voitures luxueuses toutes options , bouffes de ripaille, costumes VIP ou bazins dernier cri, sans compter les villégiatures et autres rencontres orgiaques, avec un salaire que nous connaissons tous!
    Regardons autour de nous, il n'y a pas une rue où ne se dressent un immeubl à plusieurs niveaux, des villas cossues et même des quartiers de riches fonctionnaires, des parcs de véhicules ritulantes dernières séries,et j'en passe, et cela ne date pas de 2013, notre attitude détermine notre altitude. A bon entendeur salut.

  58. IBK est un travailleur qui cherche des travailleurs comme lui, si ce n'est pas l'un c'est l'autre, au Mali certes il y a certain paresseux mais il ne manque pas des travailleurs dignes. des personnes comme Modibo Keïta. il faut le dire et à haute et intelligible, a réussi la prouesse de maintenir le cap économique. Les commentaires de l’UEMOA en font foi. L’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014. Qui dit mieux.
    Tout ça grâce à la bonne gestion du président IBK, Il ne va pas faire tomber le ciel sur le Mali quand même, alors Mr. le journaliste il faut savoir ce que tu dis.

  59. Ce sont les opposants et les journalistes malveillants qui désinforment le peuple et empoissonnent le système du régime au pouvoir avec des mensonges et des balivernes. Le pays n’a pas besoin de cela, si vous n’avez rien n’à dire aller vous faire à ailleurs. La presse et l’opposition malienne ont perdue toutes leurs crédibilités, considérations, dignités et honneurs vis-à-vis de la population malienne.

  60. “IBK, trois PM et six gouvernements en 28 mois : Les records de l’instabilité gouvernementale ! ” Du n’importe quoi comme titre, il faut plutôt dire que les maliens ont besoin d’assister à des journalistes qui sauront parler des choses sérieuse de cette nation.
    Comment une seule tête con peux se permettre de parler à la place de 77% des maliens ?
    Mr. le journaliste respecte toi et regarde les maliens comme des être fiers de leurs président.

  61. Je ne vois pas où se trouve ton problème Mr. Le journaliste. IBK sais ce qu’il fait et pourquoi,
    Si tu as des soucis pour le pays, t’inquiète pas, le pays roule dans des bonnes conditions.
    IBK a le contrôle de la situation et nous maliens nous sommes fiers de lui.

  62. Quel que soit les propos sataniques des détracteurs, IBK reste toujours vérace puisque par ses compétences, il demeure toujours l’homme de la situation. L’homme qui vaut à la place qu’il faut. Il a seulement besoin du soutien de la population qui l’a élu avec plus 78% de voix, ainsi ensemble nous pourrons sortie notre pays de cette crise existentielle. Le président n’est pas le seul malgré qu’il soit le chef de l’Etat, toute les souches de la société sans exception ont leurs mots à dans reconstruction du pays.

  63. Monsieur le journaliste, vous croyez impressionner les gens peut-être avec ces informations venues du grand marché, là où on dit tout et n’importe quoi à la fois !!! Vous rêvez en plein midi !!!

  64. Il est temps que nous prenons conscience de la gravité de la situation et que nous arrêtons de faire de la diffamation cher journaliste, il est temps que nous nous donnons la main, que nous allons dans le même sens que ça soit les journalistes, l’opposition et le régime en place, et que vous arrêtez de nous emmerder !!!

  65. Je pense que leaders du Parena ne s’adonne pas à des critiques vis-à-vis d’IBK et de son gouvernement. Tièbilé Dramé et ses compatriotes doivent faire par de bon sens du patriotisme et donner des idées, des propos.

  66. Ces journalistes de merde nous portent la poissent à chaque fois, nous ne pouvons jamais être tranquille dans ce pays !!! Tous les maliens cherchent une porte de sortie, pourquoi voulez-vous faire perdre espoir aux gens ?

  67. Je ne comprends vraiment pas les journalistes maliens, pourquoi s’acharnent autant sur le président de la république et son gouvernement, ils ne vous ont absolument rien fait !!!

  68. Les journalistes maliens ne se lasseront jamais de vouloir créer une sorte de tension entre le gouvernement et la population tous les jours !!! Ce qui m’étonne le plus, est qu’ils font cela sans raison valable !!!

  69. Je ne comprends vraiment pas les journalistes maliens, pourquoi s’acharnent autant sur le président de la république et son gouvernement, ils ne vous ont absolument rien fait !!!

  70. Nous n’avons que faire de vos diffamations dans ce pays, vous nous la cassez les oreilles chaque jour que DIEU fait !!! Nous en avons marre d’écouter vos conneries tous les jours !!!

  71. Je me demande comment est-ce qu’on peut en vouloir jusqu’à ce point à quelqu’un qui fait tout ce travail pour le MALI et les maliens, quelqu’un qui se donne corps et âme pour le développement de notre pays ? A ce que je vois c’est de la pure méchanceté !!!

  72. Nous avons cru en lui, plus de 77% des maliens l’ont choisi pour leur sortir de la merde dans laquelle ils étaient plongé depuis plus de 20ans, il l’a fait !!! Nous le voulions pour mettre le pays sur la bonne voie de développement, il est en train de mettre en place une solide base de développement pour notre pays, de quoi avons besoin encore !!!

  73. IBK est celui dont le MALI avait besoin pour se relancer économiquement, sur la scène internationale, pour entamer un procédure de développement durable, pour permettre au MALI de préserver son intégrité territoriale et de faire régner la paix et la sécurité dans notre pays !!! Et il est en train d’accomplir ces différentes tâches à merveille !!!

  74. Mais de quel “tout nouveau gouvernement” parlez-vous ?
    On appelle ça un remaniement ?Deux ministres qui sortent parmi trente et quelques.
    Voyons !
    Que Dieu Bénisse le peuple Malien!

  75. Peu importe le nombre de gouvernement depuis son accession au pouvoir à aujourd’hui. Nous attendons de la part des membres du gouvernement des résultats. Si ceux-ci ne sont pas atteints, on procédera à un remaniement. Donc que le Parena aille au diable avec ses communiqués.

  76. Aucun membre de la famille du chef de l’Etat ne figure parmi les ministres qui forment le tout nouveau gouvernement III de Modibo Keïta, à ce que je sache. Mais si le Parena en connait, il peut en faire aussi un communiqué, comme il aime le faire tout le temps.

  77. Au lieu de pondre ce communiqué, le Parena devrait plutôt accorder son soutien à ce nouveau gouvernement pour qu’il puisse relever les défis qui l’attendent dans ce pays secoué par l’insécurité grandissante et le manque de volonté pour une bonne application de l’accord de paix.

  78. Il est sans nul doute clair que des défis attendent le tout nouveau gouvernement de Modibo Keïta. Notre pays est coincé jusqu’au mur. Donc j’invite les nouveaux ministres ayant fait leur rentrée dans le gouvernement à faire preuve de détermination et d’engagement dans leurs actes.

  79. Les défis prioritaires qui attendent nos très chers nouveaux ministres sont entre autre la paix, la réconciliation nationale, la reconstruction, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption, la délinquance financière, j’en passe. Le Parena doit en tant que parti politique de ce pays, soutenir ce gouvernement, si possible l’accompagner même.

  80. Le plus grand défi qui attend le nouveau gouvernement est la mise en œuvre de l’accord issu du processus d’Alger suite à de longues séries de discussions inter maliennes. Nous sommes impatients d’accueillir la paix et la quiétude que nous avons perdues depuis 2012. On s’en fou du nombre de gouvernement formé depuis l’arrivée de Modibo Keïta à la primature.

  81. La paix et la réconciliation nationale sont les défis prioritaires qui attendent le nouveau gouvernement de Modibo Keïta avec des attaques terroristes en multitudes partout dans le pays, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest. Donc ce gouvernement n’a pas de temps à perdre avec un parti politique rempli d’apatrides.

  82. Le nouveau gouvernement sera à la hauteur des attentes de la population. Ce gouvernement ne gouvernera pas de la même sorte que les autres. Le président de la république veut coûte que coûte mettre un terme à la crise multidimensionnelle et cela à tout prix.

  83. Le tout nouveau gouvernement doit être celui qui nous conduira à la paix, à la réconciliation nationale, à la reconstruction du pays et à un développement équilibré de toutes les régions du nord, comme voulu par l’accord d’Alger.

  84. Les affamés du pouvoir, comme le Parena de Tièbilé Dramé et l’Urd de Soumaïla Cissé, sont priés de ne pas trop se donner aux critiques, dénonciations et autres attaques contre ce nouveau gouvernement. Nous devons tous accompagner ces ministres pour que la paix règne dans ce pays.

  85. Le PARENA qui n'a aucune crédibilité sur la scène politique malienne veut tout simplement rehausser son image. La preuve en est que son président, depuis l'arrivée d'Ibrahim Boubacar Keîta au pouvoir jusqu'à l'heure actuelle ne fit que des communiqués de critiques qui ne donnent rien au peuple.

    • Toi qui es crédible, on n a jamais entendu parler de toi. Laisse le Parena tranquille faire son travail d opposition. Ce travail du Parena, tu vois ce que cela a donné par rapport à la suspension du droit de vote du MALI a l Onu. Le premier ministre a entendu le Parena, il vient de présenter ses excuse au peuple malien pour l humiliation subie etre et des sanctions aux cadres qui ont entraîné le MALI dans ce déshonneur. Heureusement le Parena est lã

  86. Le PARENA qui n'a aucune crédibilité sur la scène politique malienne veut tout simplement rehausser son image. La preuve en est que son président, depuis l'arrivée d'Ibrahim Boubacar Keîta au pouvoir jusqu'à l'heure actuelle ne fit que des communiqués de critiques qui ne donnent rien au peuple.

  87. PARENA, laissez nous respirer!Si c’était vous qui étiez aux affaires ce serait pire encore!On vous a bien vus aux gouvernements (PPR; Tièblé…): “hali n’foriko ka foussa ni aw yé”!Qu’est ce que vous avez pu apporter comme changements aux ministères que vous avez occupés?QUE DALLE!Alors laissez nous respirer!!!! 👿

  88. En plus de record d’instabilité Gouvernemental, il également le record des voyages dans son avion frelaté. Record d’accident durant son déplacement de Sébénicoro. Comment pouvant comprendre que un président qui est incapable de rénover un bâtiment (le Palais) serait capable de développer le Mali. Maliens et Maliennes ne compter pas sur lui pour améliorer vos niveaux de vie.

Comments are closed.