L’URD au congrès de l’ASMA-CFP et à la rencontre avec le RPM : Le parti de Soumaila Cissé se démarque-t-il du FSD ?

1
L’interview vérité de Soumaïla Cissé
Soumaila Cissé

Locomotive du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie, FSD, principal regroupement politique de l’Opposition, et cela en termes financiers et de mobilisation au cours des manifestations, l’URD semble aujourd’hui  mettre beaucoup d’eau dans son vin. Elle a changé de fusil d’épaule et semble disposer à collaborer avec la majorité.  Rien qu’à en juger par la participation de son deuxième vice-président  au congrès de l’ASMA-CFP du PM Soumeylou Boubèye Maiga et la récente rencontre de deux partis, l’URD et le RPM, on est en droit de s’interroger si le pronostic vital du FSD n’est pas engagé aujourd’hui.

Les derniers rebondissements dans la crise politique ont laissé beaucoup d’observateurs pantois. En effet, le soudain rapprochement entre la principale force politique de l’Opposition, l’URD  et celle de la Majorité, le RPM, a fini par convaincre les plus sceptiques que les lignes ont véritablement bougé pour une décrispation. Même si cette décrispation telle que faite,  laissera sur les carreaux beaucoup d’acteurs politiques, qu’ils soient de la Majorité ou de l’Opposition. A la Majorité Présidentielle, le RPM tente de reprendre en mains les choses pour affirmer son leadership. Quant à l’Opposition, particulièrement celle autour de Soumaila Cissé, elle semble être dans de beaux draps, car l’URD qui est la principale force a décidé de  prendre la main de la Majorité au grand dam des autres partis du Front.

Nombreux étaient les observateurs de la scène politique qui voyaient venir ce rapprochement surtout après la sortie bien applaudie par la Majorité du 2ième vice-président de l’URD, IBA N’Diaye, lors du dernier congrès de l’ASMA-CFP. C’est après ce congrès qu’il y a eu la rencontre entre les présidents de deux partis, à savoir le RPM et l’URD et chacun était entouré par des cadres de sa formation. C’est vraisemblablement, cette dernière rencontre qui a été le déclic d’une situation qui n’a que trop perduré. A l’URD, les militants à la base jubilent, car ils étaient très nombreux à en avoir assez de cette situation délétère. Ils sont tout aussi nombreux, les militants et cadres de l’URD, qui pensent qu’il est temps pour Soumaila Cissé de se consacrer au parti. Leur appel semble être entendu d’où le retrait non officiel du FSD pour se consacrer à l’URD. Ce qui ne serait pas du goût de Tiébilé Dramé et ses amis et à juste raison surtout quand on sait que l’URD seule  représente plus de 90 % des potentialités du FSD.

En définitive, Soumaila Cissé semble céder sous la pression des cadres de  son parti qui sont aujourd’hui tournés vers l’avenir. Et pour eux, l’avenir n’est ni le jusqu’auboutisme, ni le rejet systématique, encore moins le refus de coopérer. Il passe par une mure réflexion et l’élaboration des stratégies permettant de convaincre encore davantage  les électeurs.

   Youssouf Sissoko

[email protected]

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bernard a toujours dit à Soumaila de se demarquer de tieble et consorts qui n’ont rien et qui n’ont rien à perdre. Ces derniers cherchent une place au gouvernement. Je jure que si l’URD rentre au gouvernement et que ce tieble n’a rien , hey Allah il va commencer à insulter soumaila même.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here