Pr Tiémoko Sangaré, Président de l’ADEMA-PASJ : « Le pays connaît des difficultés »

2

Pour le Président du Parti ADEMA-PASJ, Pr Tiémoko Sangaré, le pays connaît des difficultés que  personne n’a les moyens de les évacuer d’un coup de baguette magique.

Le Parti Africain pour la Solidarité et la Justice a organisé le 23 janvier dernier, une cérémonie de présentation de vœux pour l’année 2016 à la presse et à ses militants. La cérémonie était présidée par le Président du Parti, Pr Tiémoko Sangaré. On notait, entre autres, la présence de l’ancien Président du parti Pr Dioncounda Traoré, du 1er vice-président, Abdel Karim Konaté, du 2ème vice-président, Dramane Dembélé, du secrétaire général du parti Assarid Ag Imbarcawane.

Le Président de l’ADEMA-PASJ a rendu un hommage mérité à ses prédécesseurs à la tête du parti en l’occurrence : Alpha Oumar Konaré, Ibrahim Boubacar Kéïta et Pr Dioncounda Traoré. « L’ADEMA a une histoire. L’ADEMA a connu des vicissitudes. Le temps a fait son œuvre. On est à un moment où chacun a tiré les leçons du passé. Je suis convaincu que tous restent porteurs des valeurs de l’ADEMA. Je suis persuadé que leur accompagnement ne fera pas défaut», a déclaré Pr Tiémoko Sangaré. Pour lui, il faut que « l’ADEMA continue de jouer son rôle historique ».  Il s’est réjoui de la tenue du 5ème congrès ordinaire des abeilles dans la plus grande sérénité. L’année 2016, a-t-il souligné, sera l’année de la mise en œuvre des résolutions du congrès. Pr Tiémoko Sangaré a annoncé que les travaux de la commission pour la construction du siège du parti présidée par le 1er vice-président, Abdel Karim Konaté, sont très avancés. La pose de la première pierre du nouveau siège est prévue pour bientôt. Dans le cadre de sa politique de proximité, le patron du Comité Exécutif de l’ADEMA-PASJ a annoncé une mission de prise de contact avec les militants de Sikasso, après Bamako et Koulikoro. La reconstruction de la grande famille ADEMA, a fait savoir Pr Sangaré, est au cœur de l’agenda de son équipe. Depuis son élection, a-t-il laissé entendre, la direction des abeilles a rencontré 23 partis politiques de la place. Pr Tiémoko Sangaré a plaidé pour un renforcement des partis politiques qui doivent occuper suffisamment le terrain afin de combler le vide. Selon lui, il est nécessaire d’apporter une lisibilité sur la scène politique à travers la constitution de grands pôles politiques qui se distingueront par leur idéologie.

Soutien total au Président IBK et à son gouvernement !

La position de l’ADEMA-PASJ sur le report des élections communales et régionales, a rappelé son président, n’était pas motivée par une peur d’aller aux échéances électorales. « Nous n’avons pas peur d’aller aux élections. Nous avons peur pour notre pays », a-t-il souligné en rappelant que la non tenue de l’élection législative partielle à Talataye lui a donné raison. Sur la tenue de ce scrutin, le Président de l’ADEMA-PASJ a déclaré que la fraude a été admise comme partie intégrante du processus électoral par l’ensemble des acteurs. A Tessit où il y a un taux de participation de 98% dont 96% des voix pour un seul candidat, a-t-il expliqué, on a eu des chiffres invraisemblables. Pour lui, l’élection a été entachée de très graves irrégularités notamment à Tessit. Par la voix de son premier responsable, l’ancien parti au pouvoir a condamné avec la dernière énergie la non tenue du scrutin dans la commune rurale de Talataye.

Selon lui, l’accord pour la paix et la réconciliation est le seul outil dont le Mali dispose pour aller vers une sortie de la crise multidimensionnelle.  Le retour à la paix, a-t-il dit, reste la principale préoccupation du peuple malien. Pr Tiémoko Sangaré a réaffirmé le soutien de son parti à l’accord pour la paix et la réconciliation avant d’appeler les parties signataires à diligenter sa mise en œuvre efficiente pour le bonheur du peuple malien. Le soutien de l’ADEMA-PASJ au Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a précisé Pr Tiémoko Sangaré, ne découle ni d’un calcul politicien encore moins d’un partage de gâteau mais s’inscrit dans le cadre d’une démarche cohérente des abeilles qui ne pouvaient pas faire autrement en ces moments critiques du pays.

S’agissant de la gouvernance du Président IBK, Pr Tiémoko Sangaré a avancé que des efforts ont été faits. « Il y a des efforts à faire. Nous sommes solidaires de tout ce qui est fait. Il y a des choses à améliorer. Le pays connaît des difficultés. Personne n’a les moyens d’évacuer ces difficultés d’un coup de baguette magique. C’est un déni de réalité de dire que tout va bien », a-t-il fait savoir en assumant que l’ADEMA est partie prenante de la gouvernance actuelle du pays.

Le Président de l’ADEMA-PASJ a renouvelé ses félicitations au Premier ministre, Modibo Kéïta pour sa reconduction à la tête du gouvernement et adressé ses vœux de succès et de réussite à l’équipe gouvernementale.

  Chiaka Doumbia

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Quelle bonne politique? L’adema fait bien de s’accrocher à l’attelage du maître du jour, en tout cas d’ATT à IBK, cela se vérifie aisément.

Comments are closed.