Promesse du candidat Kissima Sylla : Donner au CNC sa place dans le concert des conseils des chargeurs

0

Le renouvellement du bureau du Conseil malien des chargeurs (CMC) aura lieu ce samedi 30 juillet 2022 au Centre international de conférences de Bamako, opposant les candidats Kissima Sylla dit Ba Kissima et Bourama Mounkoro pour la mandature 2022-2027. A quelques jours de cette échéance, la direction de campagne du candidat, Kissima Sylla, à la présidence du Conseil malien des Chargeurs, a tenu un point de presse, le mercredi 27 juillet 2022, à son quartier général sis à Hamdallaye ACI à l’immeuble Soya Bathily. C’était en présence de plusieurs opérateurs économiques, des importateurs, exportateurs, des transitaires, parmi lesquels le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, Youssouf Bathily.

Le directoire de campagne du candidat comprend Jean Dakouo, qui en est le directeur, assisté de directeurs adjoints, dont Amadou Bocoum, Mme Simpara, Saran Traoré, Bamba Tidiani Kanadji, tous présents au présidium autour du candidat. Ce point de presse a tourné autour du message du candidat intitulé ‘’notre profession de foi’’ dont le contenu a été expliqué par le Directeur adjoint du directoire de campagne, Boubou Diallo, et de manière plus détaillée par Amadou Boucoum.

L’accent a été mis sur le rôle et l’importance du Conseil des chargeurs en général et du Conseil Malien des Chargeurs en particulier, « à l’ère de l’effectivité de la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLEC) ». Le CMC est une organisation professionnelle regroupant les importateurs, exportateurs et les transitaires, c’est-à-dire les utilisateurs des services des transports internationaux. Son pouvoir de négociation permet d’obtenir à moindre coût les services de transports suffisants et efficaces. La mission du CMC « est d’assurer la traçabilité et le suivi des marchandises en vue de faciliter leur prise en charge à l’arrivée et dans les meilleures conditions en tenant compte des mutations liées aux conditions d’insécurité auxquelles fait face la sous-région en général et le Mali en particulier », a indiqué Boubou Diallo.

Qui est Kissima Sylla

Le candidat Kissima Sylla est agé de 57 ans, natif du Cercle de Banamba, et père de plusieurs enfants. Il a intégré le Conseil Malien des Chargeurs en 2006, date à partir de laquelle (16 ans durant), il a occupé le poste de Secrétaire aux Relations Extérieures du bureau national. Un poste stratégique, qui lui a permis de connaitre toutes les arcanes du Conseil et de rencontrer la quasi totalité des autres conseils des chargeurs africains (Afrique de l’ouest, du centre et en Afrique lusophone) et de participer à la prise des grandes décisions au niveau de l’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA) et plus spécifiquement en ce qui concerne la gestion du Bordereau de Suivi Electronique des Cargaisons (BSEC) pour le cas du Mali, souligne Boubou Diallo. A ce titre, Kissima Sylla aura pris part à la prise de certaines grandes réformes au sein du Conseil Malien des Chargeurs, indique –t-il. En outre, le candidat est l’un des initiateurs de la création de l’Association des conseils des chargeurs des pays de l’hinterland pour défendre les intérêts des pays qui n’ont pas de débouché sur la mer conformément à la convention de Montego Bay (Jamaïque) établie le 10 décembre 1982, et qui sert de référence en matière de droit de la mer. Elle prévoit que « les Etats sans littoral bénéficient d’une liberté de transit, par tous moyens de transport, à travers les Etats de transit ».

Kissima SYLLA est un habitué des questions du Commerce et de l’industrie, qu’il maitrise, pour avoir été membre consulaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali de 2008 à 2012.

Actions promises

Le candidat s’engage avec son équipe, à promouvoir la communication et le renforcement de capacités des membres pour une meilleure visibilité du CMC ; à réaliser des équipements marchands au profit des Chargeurs ; optimiser la mobilisation des ressources financières ; renforcer le partenariat avec les autres chambres consulaires et réorganiser l’administration du Conseil Malien des Chargeurs. En outre, le CMC renforcera la communication pour mieux faire connaitre le CMC à ses ressortissants, aux services publics partenaires, aux banques et établissements financiers et aux partenaires techniques et financiers du secteur. Il mettra l’accent sur la communication en direction des services techniques partenaires et en direction des banques et établissements en vue de négocier les meilleures conditions pour les chargeurs, a indiqué le candidat Kissima Sylla lors de sa prise de parole. Le candidat, après avoir fait observer une pensée en la mémoire de certains compagnons disparus, comme Amadou Djigué et Amadou Traoré, a salué l’ancien président du CMC, Ousmane Babalaye Daou dont il était le Secrétaire chargé des Relations extérieures pendant 14 ans. « Nous venons pour servir et non pour nous servir. Mon rôle sera de rassembler, de mettre les membres au travail dans l’intérêt général. Faire connaitre le CMC, renforcer les capacités, assurer le suivi correct des marchandises, améliorer les recettes et contribuer à la réalisation des grands travaux (routes, ports secs, unités industrielles et mieux gérer les ressources, sont entre autres défis à relever», a déclaré Kissima Sylla, en appelant ses camarades à l’entente et l’unité d’action pour sortir notre pays de l’abime.

B. Daou

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here