Qualification pour le second tour des législatives de la liste UDD/PSDA en CIV du District de Bamako : Vingt et sept listes et plusieurs associations apportent leur soutien

0

L’annonce a été faite lundi 06 avril dernier dans une salle de conférence archicomble de l’espace culturel « BOUNA », sis à l’ACI 2000. Plusieurs hommes de médias ainsi que des représentants de partis politiques et non les moindres (de la Majorité et de l’Opposition) et de plusieurs associations ont répondu présents. La raison de cette présence massive était dit-on, de soutenir la liste UDD/PSDA drivée par l’opérateur économique Hamady Sangaré, non moins président de l’Association Jeunesse et Alternance (AJA). Très connu et populaire auprès des jeunes et des femmes à cause de son implication dans des actions de développement de la CIV et au-delà. De nos jours, M. Hamady Sangaré fait partie de façon incontestable, selon des observateurs avisés, des artisans dans la réélection du candidat IBK en 2018 lors de la présidentielle. C’est fort de ce capital de confiance que l’homme et son colistier viennent de rassembler les partis politiques de la Majorité présidentielle et ceux de l’Opposition emmené par l’URD afin de battre la liste Yèlèma dirigé par l’ancien Premier Ministre M. Moussa Mara. Ce premier rassemblement du genre en cette année rappelle celui de 2007 où le même jeune loup Moussa Mara, croisait le fer avec le candidat du RPM de l’époque, l’actuel locataire de Koulouba et là aussi, tous les partis politiques (majorité et opposition confondue en CIV se sont ralliés pour la cause de Ladji Bourama et la victoire a été éclatante. Cette fois-ci, c’est le remake de 2007  qui s’est révélé au grand jour avec le rassemblement des partis de la majorité présidentielle et ceux de l’opposition ainsi que des associations de la société civile. La présente conférence de presse a été une aubaine pour les organisateurs de faire des prières pour le retour, sain et sauf du chef de file de l’Opposition sous un tonnerre d’applaudissements. Lisez le compte-rendu de Bokari Dicko.

Qui l’aurait cru de voir des partis de la majorité et de l’opposition se rassembler pour soutenir une liste, celle de l’UDD/PSDA par ces temps qui courent si ce n’est en CIV du District de Bamako où  ce challenge vient d’être rendu possible au grand dam de la liste Yèlèma drivé par son président, M. Moussa Mara ?

C’est dire que le second tour ne sera pas facile et est pris très au sérieux par les deux camps, c’est à dire la liste UDD/PSDA conduite par M. Hamady Sangaré et celle de Yèlèma de Moussa Mara qui vient d’avoir le soutien de Sabati 2012, de la jeunesse UMAMA et de l’UNAFEM puisque « le report des voix n’est pas automatique », nous explique-t-on.

En réalité, il s’agit « d’un bloc bien compact qui vient de se former autour de la liste UDD/PSDA pour le bonheur des populations de la CIV au-delà de toutes considérations politiques politiciennes», a laissé entendre le candidat Hamady Sangaré.

« J’invite tous les militants de l’URD à sortir massivement le 19 avril prochain pour voter la liste UDD/PSDA… », SG URD en CIV.

Pour le représentant de l’URD, non moins SG du parti en CIV et candidat malheureux du premier tour des législatives du 29 mars dernier, il s’est réjoui de soutenir la liste UDD/PSDA pour « le progrès de la CIV et surtout des acquis du candidat Hamady Sangaré dont il se réjouit beaucoup et invite tous les militants de l’URD à sortir massivement pour voter la liste UDD/PSDA le 19 avril prochain».

Mêmes engagements pour les autres représentants de partis politiques et d’associations qui ont juré de serrer les coudes pour donner une victoire éclatante à la liste UDD/PSDA au soir du 19 avril prochain.

Hamady Sangaré et son colistier abordent le second tour avec sérénité…

A la question de savoir avec quel état d’esprit Hamady aborde-t-il le second tour ?

L’homme avec son franc-parler et sa modestie a répondu ceci : « C’est en toute sérénité et pour assumer mes actions politiques en CIV que j’aborde ce second tour des législatives. Aussi, avec cette fédération des forces en CIV, cela me conforte dans ma position que la victoire est certaine au soir du 19 avril prochain ! ».

Puisqu’en politique, ne dit-on pas que tous les coups sont permis ?

Les législatives en CIV le démontrent. Et pour cause !

« C’est un tissu de mensonges… », déplore Hamady Sangaré

Depuis l’annonce des résultats du premier tour qui ont vu la qualification de la liste UDD/PSDA conduite par l’opérateur économique et fin politicien, M. Hamady Sangaré, les réseaux sociaux ont été envahi d’informations jugées trop diffamatoires si l’on en croit l’entourage du candidat UDD. C’est ainsi que son nom est cité dans l’affaire de l’avion cloué au sol.

« C’est dommage que nous arrivons à ce stade ! Je ne suis de près ou de loin mêlé à cette affaire. Je défie quiconque d’apporter la moindre preuve de mon implication dans cette affaire. Je ne suis jamais mêlé à cette affaire ! », a martelé Hamady. « C’est un tissu de mensonge qui a surgi depuis que nous sommes qualifiés pour le second tour de ces législatives qui sont devenues menaçantes pour certains », a ajouté le candidat UDD tout confiant.

Abordant sa formation académique qui a été aussi décriée, Hamady Sangaré tout souriant a expliqué à l’auditoire son parcours.

Je n’ai jamais rasé les murs…

« Je n’ai jamais rasé le mur. Je n’aime pas me faire voir à cause de l’éducation que mon père m’a donnée. Je demeure modeste. J’ai fait des études en sociologie et ethnologie. Je suis de la première promotion du Prytanée militaire de Kati. Excusez-moi, je ne veux pas revenir sur ce parcours pour en pas offenser mes pères et aînés car ce dossier est très sensible puisque militaire. En outre, je suis de la 14ème promotion de l’Ecole Militaire Inter-Arme (EMIA .je n’ai jamais traîné. J’ai toujours été premier de ma classe », a précisé le candidat Hamady Sangaré.

J’aimerai être du côté du peuple…

Evoquant sa vie active, l’opérateur économique Hamady a rappelé l’éducation emprunte de modestie donnée par son père, ne lui permet pas de tels comportements ou propos fusent-ils pour un poste de député à l’AN. J’aimerais être du côté du peuple. Je suis musulman pratiquant et je respecte les populations de la CIV. Je suis un homme libre, polyglotte. Vous savez, les gens veulent être dans les secrets de dieu. Je défie quiconque d’apporter les preuves de leurs accusations. Je n’ai aucun problème ni avec le VEGAL, ni avec le Pôle Economique. Sachons raison gardée ! », a dit Hamady Sangaré.

C’est le changement qui fait jaser certains…

Avec sa double casquette d’homme de la société civile qu’il connait comme la prunelle de ses yeux, aujourd’hui, dans le marigot politique, c’est un pas que l’enfant de la CIV a franchi sans crier gars. « C’est ce changement qui fait jaser certains à telle enseigne qu’ils commencent à délirer inventant même de faux problèmes sur notre candidat, l’espoir de la CIV », a martelé un leader féminin très remontée au sortir de la conférence de presse. « Nous nous connaissons ici en CIV, nous allons régler cela proprement au soir du 19avril », a poursuivi notre interlocutrice.

97% des jeunes de la CIV ont opté pour la liste UDD/PSDA…

Parlant de son colistier, Hamady Sangaré a expliqué son choix du fait de son jeune âge en tant que président de la jeunesse PSDA.

S’agissant du soutien de la base à la liste UDD/PSDA, il s’avère que 97% des jeunes interrogés optent pour le duo Hamady/Fofana.

Enfin, le candidat Hamady Sangaré a invité les populations de la CIV à ne pas se laisser emporter par ces informations erronées, ces mensonges grotesques, ces insultes qui circulent sur les réseaux sociaux.

Hamady Sangaré a fustigé l’achat des cartes d’électeurs en son nom…

Autre phénomène en cours en CIV, c’est l’achat des cartes d’électeurs au nom du candidat Hamady Sangaré, l’intéressé l’a démenti formellement et invité les uns et les autres à la vigilance car dit-il, c’est la nouvelle trouvaille de leurs adversaires pris de paniques qui veulent user de la bonne foi des populations.

« Ne forçons pas le destin ! », a conseillé Hamady Sangaré.

« Ne forçons pas la volonté du peuple ! », a mis en garde le candidat UDD. Une fois élu député à l’AN, l’honorable Hamady Sangaré demandera l’interdiction de l’immunité parlementaire une fois pour toujours. Ces propos lui vaudront un tonnerre d’applaudissements.

La Rédaction  

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here