Quand Me Tall tente de briser la carrière de Me Demba Traoré

0

Au Congrès national d”initiative démocratique (CNID Faso Yiriwa Ton), il y a le feu en la demeure. Et le pyromane s”appelle curieusement Me Mountaga Tall qui, vaille que vaille, veut retirer le jeune avocat aux dents longues, Me Demba Traoré de la liste de présélection pour les législatives prochaines. Car le jeune Demba Traoré, durant sa première mandature, n”a ménagé aucun effort pour être avec les militants CNID de la commune VI du district de Bamako. Ce qui justifie aujourd”hui l”opposition de ceux-ci à la volonté du Chef. rn

La tension est tellement vive que certains jeunes du parti n”hésitent pas à qualifier "d”égoïsme" le comportement de Me Tall qui tente de briser la carrière politique du jeune député. Ainsi, au lieu d”aller s”occuper de son Ségou natal où le parti est sérieusement menacé même dans son existence, Me Tall veut créer des problèmes là où il n”y en pas du tout.

rn

En fait, en commune VI, le CNID va bien. Il a réussi à se faire respecter grâce, il faut le dire, au courage et à la détermination de Me Demba Traoré qui a toujours su créer un courant autour de lui. Renforcer ce dynamisme afin que le soleil du CNID puisse continuer de briller dans le firmament de la commune VI, tel devait être le rôle de Me Tall.

rn

En réalité, si Me Tall doit mener un combat, ce doit être à Ségou, dans la capitale des Balazans, sa ville natale. Là-bas, le CNID se trouve aujourd”hui à l”article de la mort. Affaibli par les querelles de personnes au sein de sa direction, le CNID ne représente plus rien à Ségou. Il est seulement réduit à la seule famille de son président à cause de la volonté de celui-ci de ne voir émerger que ses parents.

rn

Ce qui explique l”échec de l”Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) dans cette localité. Pour rappel, la mise en place de la coordination régionale de cette alliance à Ségou a lamentablement échoué face à la volonté de Me Tall d”imposer son jeune frère, Karamoko Tall, comme président. D”où le retrait de l”ADEMA et de l”URD.

rn

Aujourd”hui à Ségou, Me Tall a tout intérêt à aller en alliance afin de profiter des moyens et des suffrages d”autres formations politiques comme ce fut le cas avec le RPM en 2002, s”il veut espérer revenir à l”hémicycle.

rn

Comme l”a si bien écrit notre confrère "Le Républicain" dans son édition du jeudi 10 mai, "Me Tall cherche désespérément un fiel électoral".

rn

Me Demba Traoré n”est pas le seul cadre du CNID à être dans la ligne de mire du président du CNID. Il y a également N”Diaye Ba, secrétaire général du parti. Selon des sources concordantes, Me Tall prépare un plan de déstabilisation contre celui-ci qui, aujourd”hui, lui fait ombrage de par sa position non seulement de ministre de l”Artisanat et du Tourisme, mais aussi et surtout de fidèle parmi les fidèles du président de la République, Amadou Toumani Touré.

rn

En effet, N”Diaye Ba a été le premier au CNID à défendre ATT et à se positionner afin de faciliter la réélection de celui-ci surtout dans la ville de Kayes. Bien qu”il soit secrétaire général du CNID, N”Diaye Ba n”a-t-il pas organisé et présidé des coupes ATT dans la capitale des rails ? Un comportement  que Me Tall ne lui pardonne pas. Les mauvaises langues disent même que c”est N”Diaye Ba  qui a entraîné Me Tall, par la force des choses, à suivre ATT.

rn

Face à cette situation qui prévaut au CNID, l”on peut soutenir, sans le risque de se tromper, que Me Tall se met le doigt dans l”œil.

rn

                        Alassane DIARRA

rn

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER