Après des révélations du ‘’ Le Pays’’ sur la disparition de Birama Touré : Son Dirpub, Boubacar Yalkoué, entendu par le juge d’instruction chargé de l’affaire

6

Le Directeur de publication du Bihebdomadaire ‘’ Le Pays’’, Boubacar Yalkoué, a été entendu hier, mardi, au tribunal de grande instance de la commune IV du District de Bamako par le procureur Dramane Diarra et le juge d’instruction Famakan Cissé. Sa convocation fait suite à une publication où des témoins indexent ouvertement la Direction générale de la sécurité d’Etat (DGSE) et le fils du président de la République Karim Kéita dans la disparition de notre confrère Birama Touré. 

Arrivé aux environs de 9h30 minutes au tribunal de grande instance de la commune IV du District de Bamako où il y’avait une foule immense venue lui magnifier son soutien, notre confrère Boubacar Yalkoué a été auditionné pendant plus de 3 heures par le procureur Dramane Diarra et le juge d’instruction Famakan Cissé.

Après cette série de questions réponses, à la sortie de Boubacar Yalkoué, on apprend par la voix d’un de ses confrères, Saxe de la radio RFM,  que la justice continuera la procédure. ‘’Yalkoué a été entendu, c’est normal dans un pays de droit et la presse respecte les lois de la République’’. La suite du dossier, les gens le sauront après, a-t-il indiqué.

En tout cas, le Dirpub du’’ Le Pays’’ Boubacar Yalkoué a joué son rôle de journaliste en faisant des révélations sur cette affaire. Des pistes ont été données, il appartient donc au juge d’instruction chargé du dossier de creuser davantage pour l’éclosion de la vérité.

Force est de reconnaitre que les récentes parutions du  journal ’’Le Pays’’ ont permis de faire bouger les choses dans cette affaire Birama Touré. Son Dirpub Boubacar Yalkoué qui, après la publication titrée : « Des codétenus de notre confrère, Birama Touré, à la DGSE révèlent :  ‘’Birama a été enlevé et séquestré dans les cellules de la DGSE sur instruction de l’honorable Karim Keïta’’ » , a essuyé toute sorte d’injures sur les réseaux sociaux. Mais, il est resté imperturbable.  Et après son audition, Yalkoué est sorti grandi et il honore la corporation.

Soutien massif à Yalkoué

Depuis la parution de l’article du ‘’ Le Pays’’ où des témoins incriminent le fils du président de la République Karim Kéita et la DGSE , la somme de 6 millions de FCFA a été déboursée par le régime pour dénigrer  les allégations sur les réseaux sociaux. Eu égard de cela, le Dirpub Boubacar Yalkoué a reçu le soutien total et massif  des activistes, le CDR, des journalistes, des hommes politiques, des démocrates et des républicains et surtout la famille fondatrice de Bamako les ‘’Touré’’.

Ce soutien a été matérialisé hier puisque la devanture du tribunal de grande instance de la commune IV du District de Bamako était bondée de monde.

Rappelons que le journaliste Birama Touré a été porté disparu dans les circonstances douteuses depuis le 29 janvier 2016. Une enquête a été ouverte mais sans résultats escomptés. Depuis, c’était un silence coupable à tous les niveaux.

Aliou Touré

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Mes amis, je vous conseille d’etre prudents avec vos declarations. Il ne faut pas accuser Karim Keita sans aucune preuve. Ce sont celles et ceux qui accusent qui doivent donner leurs preuves pour soutenir leurs accusations. PUT UP OR SHUT UP!!!!!! QUELS SONT LES CODETENUS DONT YALCOUYE’ PARLE? QUELS SONT LEURS NOMS? EST-CE QU’ILS ONT ONT PARLE’ A’ LA RADIO OU A’ LA TELE’ POUR CONFIRMER CE QUE YALCOUYE’ DIT?
    Mes amis, soyons serieux.
    Birama Toure’ a disparu, ce qui est grave et triste. Tot ou tard la verite’ sera connue. Mes propres analyses me disent que la SE n’a probablement rien a’ voir avec cette disparition. C’est un department avec plusieurs centaines de personnes. Un department de ce genre sous nos cieux, va toujours announcer la mort de ses detenus meme si la raison avance’e n’est pas necessairement vraie. Il ne cache pas la mort des detenus parce qu’il sait qu’il y’aura une fuite d’information.
    Est-ce qu’on a engage’ des criminels pour l’enlever puis le liquider? La possibilite’ existe. Est-ce que c’est une affaire interne au niveau du boulot? La possibilite’ existe mais les chances sont peu probables.
    Est-ce qu’il s’agit d’une affaire familiale? Je ne sais pas. Est-ce qu’il a ete’ enleve’ par des gens qui voulaient salir l’image du president et son fils? La possibilite’ existe! Est-ce que c’est une affaire de femme? Maybe. Personne ne sait pour le moment a’ part l’auteur ou les auteurs du crime.
    Vous laisserez les professionnels faire leur boulot. Ca prendra du temps mais la verite’ sera connue!!!
    Je n’accorde pas de grande credibilite’ a’ Yalcouye’ parce que je sais qu’il a ecrit plusieurs articles contre le president. YALCOUYE’ EST DEJA EN CAMPAGNE POUR L’OPPOSITION!

    • vraiment , ce que on dit: ni ma ke silame ye i ka ke horon ye, dans cet affaire on parle de la disparition d’un homme qui a une famille, amis, proches, Mr coulibaly vous pouvez défendre le présent et sa famille , c’est votre droit, mais de cette manière est très déshonoré de votre rend, Yallkouyé avant tout, il est humain, malien, journaliste, doit défendre les causes juste, indépendamment d’une tendance politique ou autre, je lisais tes commentaires beaucoup, mais je m’arrêterai de les lire.

  2. bonsoir.
    tout d’abord étant ancien détenu de la DGSE sachez qu’ au niveau de ce service malgré leur attitudes impitoyables et inhumains a traiter les personnes qu ils enlèvent. les detenus ne sont jamais mise ensemble encore moins se voient..cest un service qui utilise toutes sortes de torture pour soustraire les informations donc la personne arrête ou enleve ne croise personne dans sa cellule ce qui m’amène à dire que les propos qu’il a existé des codétenus avec birama ne semble pas vrai.. mais je suis certaine que le malheureus journaliste à d ou été tuer par accident c’est à dire excees des tortures qui vont de melotte ses deux derrieres son dos.le laisser s assoir sur cette posistion sur une chaise dans une cellule sans lumière avec des moustiques le piquant sans qu’il n’arrive à se gratter; le privant de l eau à boire et a manger..le laisser que cette position intenable durant des jours..des malaises peuvent survenir et pour des cas pareils ils ne peuvent etre accuses car personne ne leur a vu enlever ou entré birama dans ces locaux de la SE..
    ils vont donc vites enterrer le corps normalement dans les cimetières connus comme des corps ou des décès normaux en présence de quelques agents en civile normale …voila ce qui vrai semblablement est arrivé à mon avis ..

  3. ce journaleux semble être complice. il faut le serre bien il va dire toute la vérité

  4. Si la thèse accréditant la participation du rejeton national dans la mort de Birama Touré se confirme, ce serait au peuple de juger ce petit chenapan car, aucun juge n’aura assez de couilles pour le faire. Qu’il se le tient pour dit, si son nom apparaît encore une fois dans cette affaire, il ne lui restera qu’à aller se livrer à la justice pour éviter le lynchage. Le pays ne pas rester passif devant de faits aussi graves qui incriminent l’enfant terrible de la république. Il comprendra qu’il existe d’autres enfants de la république plus terribles que lui.

  5. Le régime IBK est un régime de mafieux où les autorités s’adonnent à des enlèvements et séquestrations de personnes. Karim KEITA, le fils du Président IBK, se donne le doit d’enlever les journalistes notamment Birama TOURE.

Comments are closed.