Droits de l’homme durant la période électorale : Le Réseau Médias et Droits de l’Homme et la Minusma outille les professionnels de media

0

L’hôtel Onomo a servi de cadre hier, mardi 10 juillet 2018, à l’ouverture de l’atelier de renforcement des capacités des journalistes sur le rôle des Médias en matière de Droits de l’Homme durant la période électorale organisé par le président du Réseau Média et Droits de l’Homme en partenariat avec la division des droits de l’Homme et de la Protection de la Minusma. Ledit atelier, dont le thème était : « Le rôle des médias en matière droits de l’Homme durant la période électorale » va durer trois jours.

Ont participé à l’ouverture de cet atelier, le ministre de l’Economie numérique et de la communication, Arouna Touré ; la ministre des Droits de l’Homme, Mme Coulibaly Kadidia Sangaré ; Nadine Mballa  Wilson, représentante du directeur de la Division des Droits de l’Homme et de la Protection de la Minusma et le président du Réseau Media et Droits de l’Homme (RMDH), Boucary Daou.

Dans son allocution, après avoir expliqué les objectifs et les missions accomplies par son réseau, le président du RMDH a laissé entendre que les professionnels de médias jouent un rôle prépondérant dans le processus électoral. Pour Boucary Daou, il s’agit, à travers cet atelier, d’améliorer les connaissances des journalistes sur les instruments juridiques nationaux, régionaux et internationaux des Droits de l’Homme en lien avec les libertés publiques ; mais aussi de les informer sur leur rôle dans la promotion et la protection des Droits de l’Homme durant le processus électoral. Avant de terminer, le président du Réseau organisateur de l’Atelier a remercié la minisma pour son accompagnement.

A son tour, Nadime Mballa Wilson a salué cette initiative du RMDH de renforcer les capacités des professionnels de media dans le rôle des medias en matière de protection des Droits de l’Homme.

Selon elle, c’est dans le souci d’éviter tout dérapage ou manquement à l’éthique et à la déontologie des professionnels des médias que la Division des Droits de

l’Homme et de la Protection de la Minusma s’est  associée  au Réseau Mediaş et Droits de l’Homme dans l’optique de sensibiliser les professionnels des

Médias sur les principes internationaux, régionaux et nationaux de protection des Droits de l’Homme. Elle ajoute que sa structure a fait le choix de positionner son appui à l’endroit des professionnels des médias maliens sur deux axes principaux qui sont : encourager, à travers l’élaboration d’une checklist pour la couverture médiatique du processus électoral, selon une approche fondée sur les Droits de l’Homme, à l’effet de renforcer la surveillance et la protection des Droits de l’Homme pendant et après les échéances électorales à venir ; et  renforcer les capacités des professionnels des médias sur la question des Droits de l’Homme dans les processus électoraux.

En ce qui la concerne, la ministre des Droits de l’Homme, Mme Coulibaly Kadidia Sangaré, a félicité le RMDH et son soutien, la Minusma pour cet important atelier de trois jours. Cette formation, selon elle, permettra aux hommes de médias de bien sensibiliser les populations sur les droits et devoirs en matière électorale.

Dans discours d’ouverture, le ministre de l’Economie numérique et de la communication, Arouna Touré, estime que les médias ont un rôle central à jouer surtout dans le domaine spécifique de la promotion des Droits de l’Homme, de la démocratie et du développement pour la réussite de ce scrutin. « Spécialement en période électorale, les médias ont une grande responsabilité en matière d’information et de sensibilisation du public de manière objective  et équilibrée aux niveaux national et international », laisse-t-il entendre, avant de  demander aux journalistes de collecter, traiter et diffuser l’information selon une approche basée sur les Droits de l’Homme et en contribuant à leur promotion à travers les médias.

Boureima Guindo

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here