3ème vague ravageuse de Covid 19 au Mali : Les nouvelles mesures fortes du Gouvernement sans les lieux de culte

0

Suite à la montée sans cesse des cas du coronavirus dans notre pays, le Président de la transition, SEM. Bah N’DAW a présidé, le vendredi 9 avril, une réunion extraordinaire du Conseil supérieur de la défense nationale (CSDN) au Palais de Koulouba. Une réunion qui a instruit de nouvelles mesures  adéquates face à la chaine de propagation de cette 3ème vague de la pandémie de Covid  19. Elle a cependant été muette sur le cas des rassemblements au niveau des lieux de culte, notamment avec les nombreuses séances de prière collective qui vont commencer en cette période de mois de Ramadan. 

Depuis des jours maintenant le nombre de personnes atteintes du covid-19 dépassent le seuil de 100 cas par jour et la barre des 10 000 cas positifs a été tristement franchie. Pour preuve, rien que durant la journée du jeudi 8 avril, le Mali a enregistré un nombre record des cas allant jusqu’à 413 cas en une seule journée. De ce fait, le Gouvernement de la transition a jugé nécessaire de prendre des mesures idoines pour tenter de briser la chaine de transmission de cette pandémie. D’où la tenue d’une énième réunion du Conseil supérieur de la défense nationale consacrée à l’examen de la situation de la pandémie de la Covid-19 dans notre pays.

Ainsi, à l’issue de ce Conseil, huit (8) grandes mesures ont été prises. Ces mesures sont entre autres, la nécessité de procéder à une nouvelle distribution massive et gratuite des masques, de veiller au respect scrupuleux du port obligatoire du masque facial en public et de renforcer la communication sur le respect des mesures de prévention telles que le lavage des mains au savon ou l’utilisation du gel hydro-alcoolique et la distanciation physique. S’y ajoutent de nouvelles mesures fortes, telles : l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes, la fermeture de tous les lieux de loisirs pour la période allant du 10 au 25 avril inclus, la suspension de toutes les festivités et autres manifestations pour une durée de 15 jours à compter du 9 avril 2021. Enfin, le Conseil supérieur de la défense nationale a ordonné la mise en œuvre des campagnes d’information et de sensibilisation, notamment à travers la Plateforme multi-acteurs de riposte à la covid-19 sur le caractère vital de la vaccination ainsi que la célérité dans le processus d’acquisition de nouvelles doses de vaccin et l’intensification de la campagne de vaccination.

Pour le conseil supérieur de la défense ces mesures permettront de «  rompre la chaine de contamination ».

Cependant, force est de reconnaître que les rassemblements de plus de 50 personnes dans les lieux de culte peuvent constituer des facteurs d’accentuation de la propagation du virus de la maladie à coronavirus. Un chapitre sur lequel, le conseil supérieur de la défense ne s’est point prononcé. Les institutions religieuses vont – elles prendre le relai pour sensibiliser dans ce sens ?

Rien n’est moins sûr. En attendant, il faut rappeler que la pandémie en 14 mois a causé  plus de 300 morts dans notre pays, dont des illustres personnalités de la vie publique.

Adama Tounkara (stagiaire)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here