FCRIT/Santé humaine : Qui veut mettre en doute le niveau des chercheurs de la FMOS-FAPH ?

2

Le Fonds Compétitif pour la Recherche Scientifique et de l’innovation Technologiques (FCRIT) a été initié par le Gouvernement du Mali sous  Ibrahim Boubacar Keita, pour l’impact positif que le Fonds est sensé avoir sur le développement de la recherche dans notre pays. En effet, ledit projet a pour objectif majeur d’encourager nos chercheurs. Cependant, certains pensent d’ores et déjà que les responsables en charge de la question n’en font qu’à leur tête et pour leurs poches. Lisez plutôt…

Suite à la remise de Fonds aux premiers lauréats du FCRIT, le jeudi 29 juin dernier, nous avons reçu des témoignages accablants qui font douter de la sincérité des responsables en charge de la gestion du FCRIT. Pour eux, avec un président manipulé par des individus de mauvaise volonté, l’avenir de cet important projet est très compromis.

En effet, les témoignages reçus sous couvert d’anonymat, concernent principalement le domaine de la santé humaine. ‘’Il y a eu trop d’irrégularités et de règlement de compte, lors de cette première édition du FCRIT. Sur le plan technique, le choix du jury était nul. Les 3 personnes choisis n’étaient pas à la hauteur. Et surtout qu’ils sont tous des partisans’’, confiera à la rédaction du journal ‘’Le Confident’’ un postulant mécontent de la santé humaine. A en croire ce dernier, les facultés de médecine et d’odontostomatologie et de pharmacie sont dotées d’éminents chercheurs. A cet effet, il trouve insultant que sur 69 projets que seulement 3 soient retenus. Et pire, l’un des 3 lauréats des deux facultés n’a été contacté que le jour même de la remise. ‘’Cela prouve à suffisance qu’il y a eu des tricheries et que des gens ont été choisies non par mérite mais juste en fonction des liens personnels’’, a-t-il affirmé.

Comme pour confirmer les propos de notre premier témoin, un autre acteur de la santé humaine nous confiera que le président Dabo Abdoulaye est au solde d’individus de mauvaise volonté qui le manipule à leur guise. A en croire les témoignages de ce dernier, le Prof. Dabo serait également en complicité avec le segal du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. ‘’Les deux critères que sont la technique et la pratique n’ont pas été respectés. A cet effet, ce concours doit tout simplement être annulé, si toute fois l’Etat veut vraiment encouragé le mérite’’, dira-t-il. Et de menacé en disant que ceux qui manipulent le Président Dabo et le Segal sont connus de tous et qu’ils les attendent de pied ferme.

Un troisième intervenant dira que le jury ne devait pas être constitué que de Burkinabé et de maliens. Pour lui, un jury international devait être choisi pour la transparence dans la gestion de ce Fonds. ‘’Nous savons que, c’est par ce que madame le ministre est de la FST que certains projets ont été financés ’’, a-t-il déploré. Avant de dire que pour lui ‘’la montagne n’a accouché que d’une souris’’ et donc qu’il est urgent que les autorités compétentes se saisissent rapidement de ce dossier afin d’éviter les règlements de compte et toutes autres formes de discrimination. Selon lui, la lumière doit être faite sur la clé de répartition de cet important Fonds de recherche.

Affaire à suivre…

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Hey! Arrêtez de mentir. Une commission décide et vous trouvez qu’il fallait d’autres nationalités. Ceux qui ont perdu doivent mieux se préparer pour gagner les prochaines fois! Arrêtez les contestations inutiles et travaillez!:

Comments are closed.