Prof Akory Ag Iknane à propos du Covid-19: «Si on cache des cas, ça va nous péter à la figure»

6

Le Mali compte, à ce jour 20 avril, 224 cas positifs de personnes atteintes de Covid-19. Mais des informations relayées la semaine dernière font état de trois fois plus de cas que les chiffres officiels. Au cours d’une conférence de presse qu’il a animé samedi dernier, le Prof Akory Ag Iknane, Coordinateur de la lutte contre le Covid-19 au Mali, dément ses chiffres.

 

maliweb.net – 791 personnes testées dont 131 personnes venues de la Tunisie, 224 cas positifs, 42 patients guéris pour 14 décès. C’est le bilan de Covid-19 du 25 mars au 19 avril 2020. «Sur les 13 derniers décès seuls 03 sont survenus dans les services de prise en charge, les autres ont été constatés après l’arrivée du corps à l’hôpital», indique le conférencier. Sur les rumeurs annonçant trois fois plus de cas positifs au Mali, le Prof Akary Ag Iknane juge l’information absurde. «Si on cache des cas, ça va nous péter à la figure», assure-t-il.

Bamako… entre isolement et confinement

A ce jour, 1 533 personnes contacts sont en surveillance dont plus de 1 200 à Bamako. Il ressort aussi que 80% des malades de Covid-19 sont à Bamako, et chaque jour, le nombre de cas nouveaux est en hausse. Il urge de prendre des mesures. Pour la première option, le président IBK a tranché, «la population ne sera pas confinée» sinon elle mourra de faim. Dans ce contexte, la seule option possible outre le port de masque reste l’isolement de la capitale qui est à ce jour le plus grand foyer épidémiologique dans notre pays.

Dans son troisième message à la nation, le 10 avril, le président de la République avait évoqué la possibilité d’isoler Bamako, après consultation du comité scientifique. Selon nos informations, l’isolement de Bamako et environs a été aussi « recommandé »  par la Plateforme nationale pour la réduction des risques et catastrophes, au cours de sa réunion du 14 avril dernier, sous la présidence du Colonel-major Lassana Doumbia, représentant le Premier ministre. Interrogé sur l’effectivité de la mesure, le Prof Akory Ag Iknane renvoie la balle dans le camp du Chef de l’Etat. «Nous attendons tous la décision finale du président de la République», a-t-il affirmé à la conférence de presse.

Aux dires du Prof Akory Ag Iknane, le Mali dispose de 975 lits pour le Covid-19. Ce nombre ne prend pas en compte le site du FEBAK qui sera équipé par la Chine, avec une capacité d’une centaine de lits. A ce jour, la prévention est la seule méthode pour vaincre la pandémie, a conclu le coordinateur qui a invité les populations au port du masque.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Pkagame le covid19/virus BEBIBABOLO ne permettra pas une evacuation speciale quelconque pour personne ...chaque pays est appelé a avoir ses propres hopiatux locaux capables de soigner sa population.

    Encore personne ne dit que vous cachez “des cas” de gens infectés. On est simplement 100% sures que vous êtes indiscutablement INCAPABLES de mettre la main sur la majorité de cas réels.. ( même si cela peut se comprendre)..donc arrêtons de faire semblant! Et pire encore vous avez été sans vision et sans souci quant a l’anticipation préventive. Un pays qui a frôlé la catastrophe Ebola en 2014 peut-il se permettre d’attendre l’arrivée d’une pandémie en 2020 pour commencer a chercher en frénésie des lieux pour des centre d’insolemment ??? Un pays qui aurait un système de santé public avec “un plan robuste” face au covid-19 (qui nous a donné 2 mois pour préparer son arrivée de la Chine et de l’Europe ) peut-il se permettre d’avoir seulement “2000 kits de test” ??? Combien d’avions venant des pays touchés avions-nous laissés entrer dans le mois de mars avec des milliers des passagers ..sans aucune mesure de quarantaine ni test dépistage…en se contentant des prises de température (plus ou moins efficace) a l’aéroport???

    A un moment donné tout épidémiologiste digne de ce nom ne verra qu’un gros ridicule dans la gestion du covid-19 au Mali.

    Si la communauté internationale est soucieuse de la santé de nos populations, une grande partie de ses fond d’aide sanitaires ne doit jamais être remis dans la confusion a certains états comme le Mali, la Guinée etc.. sous prétexte de lutter contre le covid-19 a travers la prévention et le traitement…. ça serait un gros gâchis de fond pour deux raisons:

    1. Ces états ne seraient pas a plus que 10% capables d’une quelconque prévention réelle et vérifiable

    2. Ces états ne seraient pas a plus que 20 % capables de réaliser des traitements curatifs ( a travers les respirateurs et d’autres prise en charge) …les gens guérissent d’eux mêmes en general.

    Il faut plutôt transférer la majorité des fond directement aux populations afin de les renforcer économiquement (moyens de traitement et d’auto- confinement), psychologiquement (moins de stress) et physiquement (bonne nourriture) pour résister au covid-19 de façon naturelle.

    Il y aura forcement la situation de “herd immunity” au Mali même si on ne peut pas dire pour le moment avec quel dégât collatéral (peut-être minime vu la population plutôt jeune ou grave vu la population malade et affamée). Nous sommes en observation pour le moment et nous lancerons bientot une étude….

    En attendant, mieux vaut pour moi d’aller écouter l’argument des conducteurs des kata katani sur le covid-19 que d’écouter nos Prs politiciens!

    • 1 semaine covid-19 = 6 mois de retard catastrophique
      2 semaines covid-19 = 1 ans de retard catastrophique

      Pour ceux qui voient désormais l’urgence “d’isoler Bamako” du reste du Mali … je dirais que c’est peut-être trop tard. C’est une proposition que j’avais faite il y a 3 semaines covid-19/ 1 ans et demi…. mais hélas! Avec des gens qui se focalisent sur l’AMI (ARGENT DE MENDICITÉ INTERNATIONALE ) de telles mesures de prévention créatives locales ne les concernent pas.
      Au lieu d’isoler BKO, j’avais proposer de plutôt fermer les régions a travers leurs frontières:

      https://www.maliweb.net/politique/mali-malgre-les-cas-de-covid-19-averes-le-president-de-la-republique-annonce-le-maintien-des-elections-legislatives-2865020.html

      Pkagame 26 Mar 2020 at 13:43 “enfermer nos pauvres populations sans un plan socio-économique revient a un suicide économique.”

      “…les mesures d’urgence qui manquent sont celles relatives a la securite alimentaire de nos populations ainsi que leur bien-être quotidien. Il ne faut pas enfermer les gens sans plan d’aide/assistances socio-économiques. Je propose pour cela les actions gouvernementales suivantes:
      – Donner une période (2 mois) d’exonérations spéciales aux commerçants pour importer les marchandises essentielles ( les alimentation de base ..riz, sucre, lait etc..) ainsi que de produits vitaux comme du carburant et des lubrifiants a moitié- exonérés (vu que le prix de baril du pétrole est actuellement en baisse a cause de Covid -19). C’est important de le faire maintenant sinon il y aura dans les mois a venir d’énormes difficultés pour nos populations vu notre faible pouvoir d’achat … et sinon les conséquences financières seront inévitables..elles vont toujours finir par revenir mordre l’État aux fe.sses!! Mieux vaut anticiper un programme qui déboucherait a la fois sur le bien-etre des commerçants et de l’État ..dans le but de maintenir les recettes nationales a un niveau vital, les emplois, l’accès de nos populations aux denrées de première nécessite!

      – Prévoir un plan d’investissements spéciaux d’urgence dans le secteur agricole… notamment dans le but de maintenir nos productions de la saison (de pluie) 2020… par ex., anticiper un programme de sensibilisation de cultivateurs a la prévention de covid-19 et de ses effet socio-économiques dans les zones rurales …; anticiper, faciliter la distribution des engrais etc.. aux producteurs a des bas prix par subventions de l’état…..il faut le faire sinon les conséquences seront énormes sur les productions et donc sur nos populations (la famine, les mouvements en masse etc..)…”

      https://www.maliweb.net/sante/coronavirus-un-redoutable-miracle-malien-2864686.html

      Pkagame 24 Mar 2020 at 13:51 “le covid19/virus BEBIBABOLO ne permettra pas une évacuation spéciale quelconque pour qui que ce soit …il y faut avoir ses propres hopitaux locaux.”

      “Il faut changer de stratégie ..l’état malien ne doit plus miser sur la coopération de la population je jure de Dieu c’est n’est pas possible!!! Il faut PLUTÔT se focaliser sur la maitrise de la maladie en anticipant sur les prises en charge:

      “– Il faut être créatif avec ces moyens … fournir nos hopitaux a l’avance avec les traitements a la chloroquine avec certaines antibiotiques.

      – Anticiper un PLAN DE PRÉVENTION DÉCENTRALISÉE ex., L’ISOLATION RIGOUREUSE DES RÉGIONS…NOS zones urbaines ( Segou, Kayes, Mopti, Sikasso, Koulikoro, ) dès maintenant au lieu d’attendre qu’il y ait des cas au Mali. Il faut absolument isoler les régions de Bamako. Pour être efficace on peut mettre des centres de teste (dépistages) a l’entrée et sortie de chaque région pour les mouvements essentiels (marchandises, médicaments…pas de voyages bidon). Il faut le faire maintenant pour casser l’accès propageant au covid-19… car chaque région y sera comme un pays non- touché a part, où on pourra peut -être continuer a produire les alimentations, recevoir les aides exterieurs… et ainsi que plus ou moins administrer le pays.”

  2. He dieu qu est ce que ces incompétents attendent pour isoler bko, avant que le mal n atteigne nos ccampgnes.ils int juste peur de débourser notre argent pour venir sérieusement en aide aux populations de bko ,des gens sans scrupules, leur seul souci faire de l’argent sur le dos du contribuable. Puisse dieu les engloutir ds les tréfonds de l enfer .

  3. “Le Mali compte, à ce jour 20 avril, 224 cas positifs de personnes atteintes de Covid-19.”

    Quand on voit L’HALLUCINANTE rapidite de progression du virus dans des pays ultra disciplinés et qui ont pris de VRAIES mesures draconiennes, il faut être soit fou soit naïf pour gober que chez nous, il n’y aurait…….. QUE 224 CAS !!!

    Ce chiffre bidon est même une insulte à l’intelligence des Maliens !

    Et cette stratégie du bobard et des chiffres bidon est d’autant plus ridicule, c’est qu’a l’heure du net et des médias en temps réel, NOUS CONNAISSONS TRES PRÉCISÉMENT ĹES CHIFFRES DU COVID, PAR PAYS, ET CHAQUE JOUR!!!

    Alors pour un pays sans discipline et sans confinement, et ou les populations vivent bien souvent entassées, tenter de nous faire gober qu’il n’y aurait QUE 224 CAS en tout et pour tout, n’est rien d’autre…QU’UNE SINISTRE PLAISANTERIE DE PLUS de ce gouvernement de menteurs irresponsables…😎😎😎😎😎😎😎😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here