Affaire de délivrance de passeports : Sada Samaké mis à la touche par le Premier ministre

5

Affaire de passeport : Le marché aux Français pour mieux ficher les Maliens ?Maintes fois interpellé sur la question récurrente de délivrance des passeports, le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection Civile, Sada Samaké, qui a fait montre d’incapacité aurait été mis à la touche par le Premier ministre, Modibo Kéïta. Ce dernier a décidé de prendre lui-même  le problème en main.

Le cri de détresse de la virtuose de la musique malienne Rokia Traoré sur les réseaux sociaux relayé par la presse dont votre journal préféré ‘’ Le Matin’’ et les nombreuses complaintes des populations par rapport au problème de passeports n’ont pas laissé le gouvernement indifférent. « Chacun des acteurs doit prendre ses responsabilités. Et l’Etat a pris apparemment les siennes à travers les conclusions que le Chef du gouvernement a tirées, et qui doivent s’appliquer impérativement », voilà en substance les propos qui désavouent le ministre en charge de la sécurité et de la protection civile, le Général Sada Samaké. Maintes fois interpellé sur la question récurrente de délivrance des passeports, le ministre Samaké a affiché lors de la dernière séance d’interpellation à l’Assemblée nationale, une incapacité notoire, versant dans la provocation et la délation.

En effet, la semaine dernière, le ministre porte-parole du gouvernement, Choguel Kokalla Maïga avait annoncé tambour battant les mesures prises par le comité ministériel mis en place par le chef du gouvernement Modibo Kéïta pour dit-on résoudre le problème récurrent de passeports. Le porte-parole du gouvernement a commencé par faire des constats qui désavouent le ministre en charge de la sécurité et de la protection civile, le Général Sada Samaké. « Le gouvernement a été interpellé plusieurs fois sur la question de passeports. Le caractère récurent des débats, j’allais dire des polémiques autour de cette question de passeports a conduit le Chef du gouvernement, à l’issue d’une réunion interministérielle tenue le 16 Juillet dernier, à instruire à un comité ministériel, mis en place avec effet de trouver définitivement une réponse à cette question lancinante de passeports. Et cela, sur des orientations très fermes du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. C’est donc ce comité ministériel qui a rendu compte au Premier ministre, lors d’un conseil de cabinet, tenu le mardi 21 juillet et qui a pris une série de décisions… »

Le ministre Maïga de poursuivre : « Je dois dire d’abord, qu’il faut faire un certain nombre de constats. Le premier constat, c’est que cette année, nous avons enregistré une insuffisance importante dans la délivrance des passeports. Alors qu’en 2014 à la même période nous avons enregistré 80.000 arrivées de passeports, cette année la quantité de passeports livrés à l’Administration oscille entre 40 000 à 50 000. Le second constat, c’est qu’il y’a une très forte demande constatée sur l’ensemble du territoire national, de Kayes à Kidal. Un phénomène nouveau qui mérite d’être étudié. Pourquoi cette forte demande, et surtout de la part de la jeunesse ? Le troisième constat fait ressortir que dans notre pays, nous avons à date, c’est-à-dire aujourd’hui près de 9300 demandes non satisfaites. Mais ce n’est pas ça qui intéresse l’opinion. Ce qui intéresse les citoyens, c’est qu’ils aient leur passeport. Et dans cette problématique, vous avez trois acteurs. Le premier c’est l’Etat, qui a l’obligation de donner le passeport aux citoyens.  Le deuxième acteur, c’est  l’administration (les agents de l’Etat) et enfin le troisième acteur ce sont les citoyens ».

Ainsi, prophétise-t-il chacun des acteurs doit prendre ses responsabilités. « Et l’Etat a pris les siennes à partir d’aujourd’hui à travers les conclusions que le Chef du Gouvernement a tirées, et qui doivent s’appliquer impérativement à partir de Jeudi  prochain ».

Liquidation de 9339 demandes en attentes dans dix jours !

Selon le ministre Maïga, premièrement, le ministre de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile mettra en place, plusieurs brigades, autrement-dit plusieurs équipes qui vont se relayer nuit et jour pour liquider en 10 jours, au plus tard, toutes les demandes en attente (9339), en raison de 700 à 1000 passeports délivrés par jour.

Deuxièmement, il sera désormais exigé la présence physique des demandeurs de passeport. Pour ce faire, les rendez-vous seront désormais fixés de 06h30 à 8h00. A partir de 8H00, il n’y aura plus de queues devant les services de la police. Et cela, durant tous les jours ouvrables.

Le Chef de Gouvernement a aussi décidé que désormais, la période qui s’écroule entre le dépôt et le retrait du passeport sera de 2 semaines, contre   1 à 3 mois dans certains pays. Tout cela pour qu’il n’y ait plus d’attroupement au niveau des services de l’immigration. Il sera mis en place un guichet spécial pour les cas d’urgence, (malades, étudiants boursiers, agents de l’Etat en mission, sportifs, artistes). Ceux qui sont concernés par cela, doivent prouver leur statut ou état avec leur papier. L’accès des environs des services de l’immigration sera désormais interdit catégoriquement à toute personne qui n’est pas demandeur de passeport. Autrement dit, les différents intermédiaires qui évoluent dans ce milieu doivent être mis en garde. Il a été décidé  aussi d’ouvrir plusieurs endroits de dépôt, il y aura plusieurs guichets. Afin que là où l’on dépose et là où l’on retire soient différents. Également, les fiches à remplir pour obtenir le passeport seront disponibles à 100% pour les citoyens.

« Nous avons aussi décidé au niveau du gouvernement, qu’une fois les demandes enregistrées, un communiqué sera fait avec l’affichage des listes comportant les noms de ceux dont les demandes ont été satisfaites », indique le ministre Maïga.

Tolérance zéro aux magouilleurs et tripatouilleurs…

A en croire le porte-parole du gouvernement, il ne sera plus autorisé au même citoyen d’avoir deux passeports en moins de cinq (5) ans. Car, il y a des gens qui détiennent, ou retirent plusieurs passeports.

« Nous avons aussi pris la décision au niveau du comité ministériel, qu’au ministère de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile, soit mis en place un contrôle interne qui permettra de déceler tous les cas de fraude. A cet effet, tout agent pris dans cette situation sera purement et simplement licencié. Et concernant les personnes qui tentent de jouer aux intermédiaires, dans le temps on annulait leur demande, mais à partir de maintenant ils seront mis à la disposition de la police judiciaire et des poursuites seront engagées contre eux », a ajouté le porte-parole du gouvernement.

150.000 passeports disponibles d’ici la fin de l’année

Le ministre porte-parole du Gouvernement, Choguel Kokalla Maïga dira aussi que la préoccupation des autorités est qu’il n’y ait plus de pénurie de passeports. Et à l’en croire, des dispositions sont prises pour qu’il y’est plus de 150 000 passeports disponibles d’ici la fin de l’année. A titre d’information, alors qu’il y a quelques jours, on avait que 800 passeports disponibles, le ministre Maïga a indiqué qu’il y a plus de 30 000 passeports disponibles aujourd’hui. Et ce nombre ne diminuera plus, indique-t-il, afin qu’on ne parle plus de cette question.

Aliou Touré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Sada mis à la touche, mon oeil, vous n’avez absolument rien compris de cette situation. Pourquoi un comité interministériel, seulement parce que l’affaire ne relève pas du seul ressort du ministère de la sécurité mais en collaboration avec d’autres ministères comme la finance, l’administration territoriale. Le porte parole a évoqué hier problème d’argent pour la commande de passeport. Il fallait impérativement ’l’intervention du PM pour débloquer la situation puisque la demande est si grande que ni le ministère de la sécurité ni celui de la finance n’étaient à mesure de satisfaire à travers son plan d’action.
    Vous voyez que même le gouvernement n’avait pas prévu toutes ces demandes. La commission mise en place pour la liquidation de toutes ces demandes est prise en charge sur ordre du PM par le ministère des finances car celui de la sécurité n’a pas de budget pour cela. J’aimerait qu’on fasse une analyse plus objective de cette grande demande en cette période surtout de la part des jeunes. Certaines sources nous indiquent que des recrutements clandestins sont opérés par des djihadistes, qui comptent faire des formations ailleurs, notamment en Syrie et Libye. Donc méfions nous de ce phénomène.

  2. 😈 😈 ,toujours des magouille ,des guinéens avec nos passports,quel honte 🙄 🙄 😈 😈 😈 😈 ➡ ❓

  3. “Le second constat, c’est qu’il y’a une très forte demande constatée sur l’ensemble du territoire national, de Kayes à Kidal. Un phénomène nouveau qui mérite d’être étudié. Pourquoi cette forte demande, et surtout de la part de la jeunesse ? ”

    C’est vrai ça, POURQUOI? 😯 😯 😯 😯

    Le Mali d’Ibk est un pays d’une stabilité intérieure et d’une sécurité incomparables!
    Les salaires sont parmi les plus élevés d’Afrique!
    Le pouvoir d’achat des Maliens est indécent tellement il est élevé!
    Il n’y a aucun chômage des jeunes!
    La capitale est d’une hygiène et d’une propreté digne de Washington ou de Londres!
    Les caisses de l’état regorgent de fric!
    Nous sommes totalement autonomes et n’avons plus besoin d’aucun partenaire extérieur quel qu’il soit!
    Les investisseurs étrangers affluent chez nous en masse depuis 2 ans!

    Bref, la jeunesse Malienne serait-elle devenue folle de vouloir à tout pris quitter le Mali! 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    C’est une telle ENIGME ce désir d’exode, que comme dit le ministre “CE PHENOMENE MERITE D’ETRE ETUDIE!” 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    On croît rêver quand on lit ça! 😯 😯

    • Affaire de délivrance de passeports : Sada Samaké mis à la touche par le Premier ministre

      Non Mr nfp,

      On ne rêve pas! Nous sommes en pleine réalité…Dans ce réel, on se demande très souvent d’oú viennent vos impressions ou émotions sur certains de vos références géographiques et citations:

      – Washington et Londres sont loin d’être des villes propres comme vous l’insinuez. Si vous aviez eu l’occasion d’y séjourner ou de les voir miroiter à la TV, alors vous aviez tout en un tout et dans rien vu du tout de ces villes. Si les quartiers Adams Morgan et Southwest Waterfront sur le Potomac, le Capitole Hill (centre politique) sont chics, ce n’est pas le cas à Georgetown où sont installées à côté de luxurieuses résidences de colocations étudiantes pas très salubres entre autres…

      – A Londres, c’est le pire Walworth, Harlesden, Newham, et beaucoup de quartiers de Tottenham au Nord de Londres, Leytonstone, Tufnell park, Wood Green…ne sont pas mieux du tout.
      Quant à votre citation sur J.P.Sartre dans un article précédent, vous le citer « …l’enfer c’est les autres… » Si vous voulez voir des villes plus ou moins propres dignes de ce nom rendez vous en Allemagne à Düsseldorf, Freiburg, Heidelberg…

      M nfp, citer en littérature élémentaire est une manière de résumer. Pour résumer il faudrait « contextualiser » au préalable les faits dans lesquels la citation est survenue. En résumant cette pensée de Sartre «« …l’enfer c’est les autres… » Vous ignorez au passage que Sartre ne peut de là où il se trouvait décrire l’enfer comme il le fait, ou du moins le faire en affirmant le contraire. Le contraire, il a contribué lui-même à créer l’enfer pour les autres, à savoir les Juifs lors de la déportation.
      1- Le silence coupable de Sartre et de sa femme Mme de Beauvoir vis-à-vis de la déportation a accordé un crédit intellectuel et culturel aux fascistes et nazis de l’époque de la 2è Guerre Mondiale ; des criminels qui ont eu de ce fait le soutien de deux personnages alors célèbres et influents de ce temps qui au lieu de critiquer l’abominable, ont honteusement collaboré par leur plume!
      2- La participation aux foires et expositions et la promotion des œuvres d’arts fascistes et nazis par Sartre et sa femme ont en outre cautionné l’holocauste à Auschwitz, Dachau où se trouvaient les vrais enfers ! Donc, l’enfer c’est les autres, devient facile à dire venant de quelqu’un coiffé d’une éthique en souffrance dans la conscience, et s’inspirant visiblement de « l’enfer » dans sa vie de couple avec Simone de Beauvoir.

  4. A cause d’ebola plusieres Guinéens ne pouvant pas se rendre au pèlerinage avec le passeport guinéen se rendent au Mali pour prendre notre passeport afin de se rendre avla Mecque .j’ai les preuves sur moi .Toute la sous région cherche le passeport Malien car c plus facile d’avoir chez eux c un combat pour avoir

Comments are closed.