Collectif des défenseurs des droits de l’Homme : Vigilance !

1

Nous, Collectif des défenseurs des droits de l’homme : Considérant que le droit à la désobéissance civile est un droit constitutionnel ; Considérant que le trouble à l’ordre public est source d’atteinte à la paix et à la sécurité publiques ; Constatant les abus commis par des manifestants notamment la destruction des biens publics et privés et le rançonnage des usagers de la route dans certaines localités de Bamako ; Constatant l’usage abusif des forces de l’ordre et la poursuite des manifestants jusque dans les domiciles ; Constatant les arrestations illégales de certains leaders en dehors des heures légales ; Regrettant les pertes en vies humaines et les blessés graves ;

Exprimons notre profonde indignation face aux violations graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire consécutives aux tragiques évènements du 10 juillet 2020.

  • S’appuyant sur la Déclaration universelle des droits de l’homme, la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples;
  • Rappelant le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels ; le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et les autres instruments internationaux pertinents dans les domaines des droits de l’homme, du droit humanitaire et du droit pénal international;

Invitons les forces de sécurité à respecter le code de procédure pénale et les instruments juridiques internationaux relatifs aux principes de bases sur le recours à la force et l’utilisation des armes à feu  ;

Demandons aux manifestants de respecter et protéger les biens publics ; de prévoir au besoin des couloirs secondaires pour la liberté de circulation des populations ; de rester dans la légalité pour l’expression des libertés de réunion et de manifestation ;

Exhortons les autorités judiciaires à ouvrir sans délai des enquêtes sur les morts et les blessées ; à poursuivre les auteurs des crimes commis ; à libérer les personnes arrêtées nuitamment en toute illégalité.

Présentons nos condoléances les plus attristées aux familles des personnes décédées et souhaitons prompt rétablissement aux blessés.

Le Collectif des défenseurs des droits de l’homme (CDDH) reste mobilisé pour la défense et le respect des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

Pour le Collectif des Défenseurs des Droits de l’Homme (CDDH) :

  1. Maître Amadou Tieoulé DIARRA, Modérateur
  2. Madame Bouaré Bintou Founé SAMAKE, membre
  3. Me Moctar MARIKO, membre
  4. Saloum TRAORE, membre
  5. Madame Mama KOITE, membre
  6. Madame Traoré Nana SISSAKO, membre
  7. Madame Diawara Bintou COULIBALY, membre
  8. Abraham BENGALY, membre

 

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

Répondre à Siaka Koné Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here