Crimes odieux contre les femmes : Le silence coupable du ministère de la Promotion de la femme et des associations féminines inquiète plus d’un

2

Assassinées à coup de pilon, tuées à bout portant, découpées à la manchette, étranglées les femmes maliennes sont victimes de toutes sortes de crimes odieux ces temps-ci. Ces événements douloureux se passent dans l’indifférence totale du ministère de la Promotion de la femme et des Associations féminines du Mali. Elles n’en ont cure, puisque l’argent ne coule pas à flot. Alors qu’elles se mobilisent pour moins que rien.

Si c’est pour faire plaisir aux Partenaires techniques et financiers (PTF), le ministère de la Promotion de la femme et les Associations féminines maliennes sortent la grosse artillerie. C’est la mobilisation des grands jours. Rien n’est laissé au hasard. Mais si c’est la cause nationale, c’est-à-dire prendre la défense d’autres catégories de femmes de la société malienne, ils gardent le silence et disparaissent des écrans. Celles- ci ne bénéficient d’aucune sympathie de la part du ministère et des associations créées en leur nom. Et tout est mis en œuvre pour que l’affaire ne dure que le temps d’une bulle de savon.

Rien ne saurait aujourd’hui justifier les crimes odieux dont les femmes maliennes sont victimes depuis quelques années. Mais, il y a quelques semaines, ils ont pris une proportion inquiétante. Et si rien n’est fait dans ce sens, ils seront érigés en règle d’or. Que Dieu nous en garde ! Il ne se passe de jour sans qu’une femme ne soit assassinée à coup de pilon, tuée à bout portant, découpée à la manchette, étranglée. Ces scènes tragiques se déroulent sans la moindre compassion du ministère en charge de la Promotion de la femme, encore moins un communiqué de condamnation émanant des associations féminines. Mais si c’est pour nous divertir, jeter le discrédit sur nos mœurs et valeurs, elles sont au-devant de l’actualité pour défendre des concepts comme égalité entre hommes et femmes, excision, mariage précoce, autonomisation des femmes, violences basées sur le genre et d’autres théories qui laissent dormir débout plus d’un. Un combat qu’ils mènent sans aucune conviction. Et s’il y a conviction, c’est autour de l’argent à se partager pour réaliser des rêves de grande dame au détriment de la grande majorité de femmes au nom desquelles le département et les associations ont vu le jour.

On ne cesse de dire que la vie d’un homme compte. De grandes manifestations sont organisées de par le monde pour condamner les atteintes à la vie des femmes et des hommes. Mais au Mali, ce n’est pas le cas. On se mobilise à la tête du client. Quand les proches des personnalités influentes sont touchées, c’est le soutien total. Le ministère de la Promotion de la femme et les Associations féminines sortent du bois. Ils rivalisent d’ardeur pour montrer au prince du jour qu’elles sont débout sur les remparts et que la cause des femmes est leur priorité principale. Ces soutiens se manifestent sous plusieurs formes: des communiqués de condamnation pleuvent sur les tables des rédactions des médias de la place, des marches et autres manifestations grandioses sont organisées.

Malheureusement, celles qui ont été tuées, ces derniers jours, n’ont pas bénéficié d’un tel soutien. Le silence coupable du département de la Promotion de la femme et des Associations féminines se comprend aisément: l’argent ne coule pas à flot. S’il y avait des retombées financières derrière ces crimes, le ministère aussi bien que les associations n’hésiteraient pas à se faire entendre par la plus belle manière. Ce silence inquiète l’opinion nationale qui se demande qu’elle est l’utilité de ces structures qui crient de façon hypocrite sur tous les toits qu’ils sont là pour les femmes maliennes. Il est temps de changer de fusil d’épaule avant qu’il ne soit trop tard.

Yoro SOW

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Well it is noted that Russian Dosteovsky established you may best judge society by how it treat it’s poor. That is true but even more true you may best judge men of society by how they treat their females. If those females have security where they may walk community late at night alone in safety, obtain free world class modern education to high school graduate degree, are not confronted with gender violence, may choose modern career plus have mate who contribute to day to day affairs of family they have good men plus good community. That community is world class modern living goal oriented. Where Negroid leaders of men do not confront gender violence, hide behind role allegedly given by religion plus seek to dominate their females as Caucasians have dominated many Negroid men throughout world they are low grade men whose self esteem is below consideration of belonging to good man. We do not need anymore like them plus they should be purged from good men so they do not impose their low self esteem plus evil ways upon young males developing to be men. Thereof we will have multitude of good educated men productively working to achieve comfortable world class modern living conditions under unstoppable accelerating Global Warming. That is what good Negroid females deserve. It is presence of bad men that create bad females. Eliminate bad men then we will only have good females. Malian male leaders you look very bad on this issue. Where you at?
    As for ongoing failures of Malian Ministry of Promotion of Women to address gender violence maybe there should be change in leadership to female who aggressively favor end to gender violence as oppose to leader who by inaction favor corruption plus gender violence of women having their asses kicked by men plus women being murdered by men plus having their bodies mutilated. Unto these issues are perpetually addressed in meaningful way by male leaders women should be absent from publicly supporting any male causes however do not fail to vote on issues. Men should be shown lack of women support is injurious to families plus communities. When we impose duties upon women without due consideration as equal partner to men we promote dangerous divisions within family plus community. When we by silence approve of weak or stupid men kicking women asses or murdering or raping women it is men who tolerate that kind of action that create enemy for all men from within family or community. That is enemy no intelligent male worthy of being among us should make.
    Why is it male leaders throughout Mali not taking action on demeaning of females by allowing gender violence. I guess all Malian men are cowards about something but gender violence is not issue to be cowardly about however, males must without presence of females unite to duly address that gender violence mess starting with our leaders addressing that issue. Prime Minister Choguel Maiga where you hiding?
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here