Crise de l’eau à Niamakoro : Le rationnement comme solution

0

Le quartier de Niamakoro souffre 24h/24 de la pénurie d’eau. Pour y pallier, des nantis ont fait des forages, qui, la plupart, s’arrtent d’approvisionner dès qu’il y a coupure de courant. Pour les autres, c’est le rationnement.

Les forages qui marchent aux panneaux solaires sont ceux qui continuent à fournir de l’eau quand il y a coupure. Selon Issa Fofana, gestionnaire d’un point de vente d’eau : “j’arrive ici à 3 heures du matin. A cette heure, il y a déjà une file d’attente”. Pour Issa, pour que tout le monde s’approvisionne, il est obligé de rationner. “Chacun a le droit de remplir 10 bidons d’eau par tour de rôle. Cela a pour but de servir équitablement les clients”, dit-il. Le prix du remplissage des bidons va de 10 F CFA à plus selon les points d’approvisionnement.

Notre interlocuteur précise qu’il travaille jusqu’à 21 heures. “Je termine à 21 heures. Maintenant, j’ai embauché un jeune qui continue jusqu’à minuit”. Les clients viennent aussi bien de Niamakoro que de Diallobougou.

Une autre fontaine est implantée par Soumaïla Togo. Elle est gérée par Moumine Guindo. Cette fontaine qui a 5 ans, fonctionne par les panneaux solaires. De 9 heures au coucher du soleil, c’est la bousculade, surtout quand ailleurs il y a coupure de courant. Cette bousculade n’épargne ni les femmes enceintes ni les vieilles. Il faut être forte physiquement pour être servie.

La vie est difficile sans l’eau. Cette crise est une épreuve très difficile à Niamakoro, où elle persiste pourtant depuis des années.

Fatoumata Kané

 EAU POTABLE 

L’opération citerne pour fournir  les zones en défit accrues

L’opération citerne, entamée depuis le 2 avril, se poursuit encore à Bamako. 

Selon la Société malienne de gestion de l’eau potable (Somagep) l’opération citerne de distribution d’eau potable gratuite a commencé depuis le 2 avril. En  période de grande chaleur, cette opération alimente des zones en déficit accrues d’eau potable. La fourniture est rotative.

Sur les zones ciblées par l’opération, cette année et les quartiers déjà desservis, nous n’avons eu de réponse auprès e la cellule de communication de la Somagep de même que sur la durée de l’opération.

L’opération citerne, à rappeler, est menée par la Société malienne de gestion de l’eau potable (Somagep-SA) en collaboration avec le ministère de l’Energie et de l’Eau et la Société malienne de patrimoine de l’eau potable (Somapep SA).

K. M. D.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here