Fondation ENGIM : 23 jeunes entrepreneurs formés et financés

0

La Fondation ENGIM, à travers son projet GOT, a formé 42 jeunes entrepreneurs dont 23 ont bénéficié un financement à travers l’installation et l’achat du matériel. Pour marquer la fin de cette formation, les responsables de la fondation ENGIM ont organisé ce dimanche, 17 octobre 2021 au Parc national de Bamako une cérémonie de clôture. C’était en présence Martina Concetti, cheffe de mission ENGIM, Saleh  Sissoko, business  développeur Createan, les bénéficiaires ainsi que les partenaires.

ENGIM  est une ONG italienne dont les projets sont financés par l’Agence à la coopération italienne au développement.

Parlant de l’événement du jour, la cheffe de mission dira que le projet GOT concerne trois pays : le Mali, le Sénégal et la Guinée Biseau. Dans ces trois pays, deux volets ont été développés qui sont : premier volet formation d’entreprise et financement d’entreprise et le deuxième volet formation professionnelle avec des bourses et des stages.

Selon les explications de Mme Concetti, le projet a formé 42 jeunes entrepreneurs et financé les 23 meilleures entreprises entre Bamako, Kita et Kayes repartis dans différents secteurs (la pâtisserie, la restauration, les coutures) certains en création et d’autre en installation.

Modalité de sélection

Après la réception des dossiers, explique Mme Concetti, ‘’on sélectionne les meilleures entreprises et après la formation, 23 jeunes ont été financés soit un peu plus la moitié des entreprises formées. Tous ces jeunes ont reçu un financement en matériels  et 10 (mois) de suivi des tuteurs qui sont allés 2 (deux) fois par mois pour voir l’état des entreprises bénéficiaires’’. Elle invite les porteurs de projet à les rejoindre au bureau ENGIM et assuré que les tuteurs comme Créa team sont à leur disposition.

Parlant dans les domaines d’intervention, elle dira que la Fondation l’ENGIM travaille dans plusieurs secteurs à savoir : l’entreprenariat, formation en entreprenariat, soutien à l’entreprenariat, la formation professionnelle, insertion des jeunes dans le milieu de travail ainsi, elle intervient dans l’insécurité alimentaire à travers des distributions, le soutient des cantine scolaires dans les régions de Koulikoro, Kayes, Kita, Mopti et Bamako. Selon elle, ENGIM est toujours en contact avec les entreprises qu’ils ont eu à former et à financer au Mali.

Pour Fatouma Camara, coiffeuse à Kalaban Coura, une des bénéficiaires, le projet Got de la fondation ENGIM aide les jeunes entrepreneurs à s’installer, afin de réduire le chômage dans les pays pauvre comme le Mali. Elle déclare avoir appris l’information de ce projet sur la page Facebook de ENGIM. ‘’J’ai déposé mes dossiers, j’ai été retenue. Ils nous ont formés, dotés de matériel et suivi pendant 10 mois”. Elle se réjouit de la qualité de la formation reçue. ”Avant je travaillais à la maison, maintenant, j’ai un salon bien équipé par ENGIM”, se réjoui-t-elle.

Quant à Bassirou Diarra, propriétaire d’une entreprise de carrelage  à Kita également bénéficiaire du projet, le projet nous a formé sur la gestion d’entreprise. Après cette formation ainsi que les matériels remis, beaucoup a changé dans mon travail ainsi que mes relations, a-t-il témoigné.

Ajoutons qu’ENGIM existe au Mali depuis 2007, elle a commencé à intervenir dans le domaine des entreprises depuis 2012.

Rappelons  également que la fondation ENGIM vise au Mali à développer l’entreprenariat et à soutenir la sécurité alimentaire pour les jeunes et les familles déplacées  dans les différentes zones du pays.

Après les différentes interventions et les témoignages des bénéficiaire, quatre vidéos documentaires «contrecourant», réalisés entre Bamako et Dakar ont été présentées aux hôtes. Des vidéos portraits de jeunes qui, ont décidé de rester au Mali et au Sénégal pour réaliser leur rêve et qui nous montre qu’investir au Mali c’est possible.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here