Inondations à Kalabancoro : L’IDCK apporte son soutien aux sinistrés

1

C’est dans un esprit de solidarité que l’Initiative pour le développement de la Commune de Kalabancoro (IDCK) a apporté son soutien aux populations victimes des inondations qui ont touchés des îlots du fleuve à Kalabancoro.

 De fortes pluies se sont abattues sur Bamako et environnants. Ces intempéries ont provoqué des inondations dans plusieurs quartiers. De nombreuses familles sont sinistrées et se sont retrouvées sans abris avec des dégâts considérables.

A Kalabancoro,  aucune famille résident sur une île n’est restée en marge des inondations. La montée des eaux a contraint des foyers a abandonné leur maison. Si certains ont pu trouver des soutiens, nombreux sont sans assistance et sont laissés à eux-mêmes dans les conditions très difficiles. En pareilles circonstances, se reloger et avoir de quoi mettre sous les dents est l’équation qu’il faut résoudre.

C’est dans cette situation de détresse, que les victimes ont lancé un cri de cœur à toutes les bonnes volontés. L’Initiative pour le développement de la Commune de Kalabancoro (IDCK) ne pouvait ne pas répondre à l’appel des sinistrés. Les responsables de l’IDCK conduite par le secrétaire général, Mohamed Keita ont dépêché une délégation sur le site inondé, histoire de s’imprégner du degré des dégâts. Sans autre forme de procès, le président de l’association, Abdoulaye Coulibaly, depuis les USA, de concert avec les autres membres du bureau, ont fait parvenir plusieurs sacs de riz et une enveloppe symbolique aux sinistrés.

La donation a fait l’objet d’une cérémonie lundi, 21 septembre 2020 au siège de l’association.

Très émue, les larmes presque aux yeux, la représentante des bénéficiaires Mariam Tounkara, mère de plusieurs enfants, a vivement remercié l’IDCK pour son esprit de partage et d’humanisme. « Ce geste, nous ne l’oublierons jamais », a affirmé Mme Tounkara.

Pour Mohamed Keita, secrétaire général, son association reste à l’écoute des populations surtout quand il s’agit de femmes et d’enfants en détresse. « L’entraide fait partie des valeurs cardinales de l’IDCK », a-t-il poursuivi. M. Keita en a profité pour lancer un appel  aux autorités communales afin qu’elles s’impliquent davantage dans la recherche de solution aux victimes des inondations.

Djibril Diallo

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Si je comprends, après l’hivernage, les familles vont s’installer de nouveau sur l’île et le cycle va reprendre à la prochaine saison des pluies?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here