Inondations dans le cercle de Bourem : 7 965 000 F CFA d’aide aux sinistrés

0

En guise de solidarité aux victimes des inondations dans le Cercle de Bourem, les ressortissants et les sympathisants du Cercle de Bourem ont mis la main à la poche en collectant une somme de sept millions neufs cent soixante-cinq mille F CFA lors de l’Assemblée générale organisée pour la circonstance, le samedi 3 août dans un hôtel de la place. L’événement était parrainé par l’ancien Premier ministre, non moins Président de l’Association IR Ganda, Ousmane Issoufi Maïga avec à ses côtés l’honorable Aïssata Cissé dite Chato, entre autres. 

 

L’Assemblée générale a eu lieu sous le thème : « les inondations dans le cercle de Bourem » avec comme slogan « Bourem on s’engage ». Du 9 au 28 août 2022, ce sont plusieurs maisons qui se sont écroulées dans le Cercle de Bourem, une centaine de personnes se sont retrouvées sans abris, depuis ces personnes se trouvent exposées au froid et aux maladies liées à l’eau. Les habitations construites en banco ont continué à s’effondrer des heures et mêmes des jours après la pluie.

Les dégâts sont importants notamment pour les villes de Bamba et Bourem. Avec la tenue de cette assemblée générale, les ressortissants et les sympathisants du Cercle de Bourem ont souhaité partager ce moment difficile avec le cercle de Bourem, apporter leur solidarité, leur compassion et leur participation à cet événement douloureux pour le Cercle de Bourem.

Dans son intervention, le parrain du jour, Ousmane Issoufi Maïga a fait savoir que Bourem fait partie de l’espace d’IR Ganda et lorsqu’un événement malheureux arrive sur un de ses villages, dans l’une de ses Communes, dans l’une de ses régions nous devons tous être solidaires. « Ces événements douloureux ont anéanti le cœur de tous les ressortissants de notre espace et c’est ça l’objet de notre présence. Tous les coordinateurs des cercles de l’espace IR Ganda, j’ai demandé tout solennellement à ce qu’ils viennent assister nos frères et sœurs de Bourem pour que ceux qui vivent actuellement à Bourem sachent qu’ils ont des parents », explique-t-il. Pour lui, il est important de s’entendre sur l’essentiel du développement de nos communautés, de nos régions, de nos cercles, de nos villages.

Selon le Président de l’Association pour le développement du Cercle de Bourem, Abrahamane Touré, les inondations qui se sont manifestées par endroit durant tout le mois d’août ont été exceptionnelles par leur intensité. A l’en croire, les eaux de pluies tombées entre le 9 et 28 août 2022 étaient de 208 millimètres, 96 millimètres, et 80 millimètres respectivement à Bamba, Bourem et Taboye et au-delà de leurs environnants. Il déplore le fait que les habitations construites en banco ont continué à s’effondrer des heures et mêmes des jours après la pluie.

Les dégâts sont importants notamment pour les villes de Bamba et Bourem. M. Touré remercie le Tout Puissant du fait qu’aucune perte en vies humaines, ni de blessés n’a été enregistré. Il dira que cet esprit de solidarité est une vertu de notre société, de notre devoir qui doit continuer dans ces moments de crise.

 

Ibrahima Ndiaye

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here