Mandat d’arrêt international contre trois anciens ministres et un banquier : L’affaire Paramount Group LTD, suite à l’acquisition des 36 véhicules blindés Marauder refait surface

0

Le 28 juillet passé, le Procureur Général de la Cour suprême, Mamadou Timbo a informé à travers un communiqué de presse, l’opinion nationale et internationale de  «  l’ouverture par la Chambre d’instruction d’une information judiciaire sur les faits qualifiés de crime de faux et usage de faux, d’atteinte aux biens publics et de complicités de ces infractions ». Le texte dans son fond précise que ces faits  sont liés à l’affaire du marché public dit Paramount et s’inscrivent dans la mise en œuvre de la Loi d’orientation et de programmation militaire ainsi que de la Loi de programmation pour la sécurité intérieure. Il ressort aussi qu’un mandat d’arrêt international, daté du 25 juillet 2022, a-t-il été lancé contre trois anciens ministres et un banquier. Il s’agit de Mamadou Igor Diarra, Boubou Cissé, tous deux anciens ministres de l’Economie et des Finances ; de Tiéman Hubert Coulibaly, ex-ministre de la Défense nationale ; de Babaly Bah, ancien patron de la BMS-SA.

Les anciens ministres en question ont tous pondu des communiqués en faisant sortir leur étonnement car disent-ils ne jamais être entendus ou écoutés par le bureau du vérificateur à propos de ce dossier.
Il se trouve que c’est sur commande, que les Autorités de la transition ont demandé un audit au cabinet de Bintou Camara, ex- épouse du notaire Gaoussou Haïdara. Ce sont les conclusions de ce rapport qui ont servi de document de travail pour les magistrats de la Chambre d’instruction. Et du coup, les mis en cause ont rejeté le dit rapport.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here