Le Colonel Malick Diaw élu président du CNT : Enfin, le dernier des mohicans casé !

0

C’est sans surprise que le N° 2 de la junte militaire, qui a renversé le régime d’Ibrahim Boubacar Kéita, le 18 août dernier, a été élu à la tête de l’organe législatif de la transition. Sur les 118 membres présents à la séance inaugurale sur les 121 que compte le Conseil national de transition (CNT), 111 ont choisi le candidat du Comité national pour le salut du peuple (CNSP). La cérémonie s’est déroulée, samedi dernier, au Centre international de conférence de Bamako (CICB).

Enfin, la junte qui avait donné espoir au peuple malien au lendemain du coup d’État du mardi 18 août est parvenue à trouver un point de chute pour son N°2 en la personne du colonel Malick Diaw. Il a été élu avec 111 voix sur 118, devenant ainsi le président du Conseil national de transition (CNT). L’élection du colonel Diaw n’est pas une surprise dans la mesure où il restait le seul membre du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) à ne pas occuper un poste de responsabilité dans les organes de transition chargés de conduire notre pays à des élections crédibles et transparentes au bout de dix-huit (18) mois.

À la tête de l’organe législatif de la transition composé de cent vingt et un (121) membres, l’élection du colonel Diaw vient de parachever l’œuvre de militarisation de la transition mise en place par la junte pour accaparer tous les leviers  décisionnels et financiers du pays. Cette élection intervient après que les militaires de Kati aient occupé tous les postes stratégiques et souverains dans le gouvernement de Moctar Ouane. Ils se sont octroyé les ministères de la Défense et des Anciens combattants, de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, de la Sécurité et de la Protection civile.

Pire, là où ils n’ont pas pu nommer un de leurs frères d’arme à un poste ministériel, ils ont porté leur choix sur des civils qui leur sont très proches. Aussi, faut-il constater, leurs mains sont derrières certaines nominations dans les départements ministériels. Ainsi, un certain nombre de militaires ont été nommés «attaché» dans tel ou tel département.

Pour montrer leur toute puissance au peuple malien, ils ont fait parler d’eux lors du Conseil des ministres du mercredi 25 novembre. Ils ont procédé au remplacement des administrateurs civils par des officiers supérieurs à la tête des gouvernorats. Ainsi, sur les vingt (20) gouverneurs, treize (13) sont militaires. Ces nominations cachent bien mal l’incapacité des autorités de la transition à trouver des solutions idoines aux revendications des syndicats du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, en grève illimitée, depuis novembre dernier.

Cette façon de gouverner le pays est contre productive et ne saurait produire aucun résulta tangible dans la marche du Mali. Elle nous rappelle  celle du Comité militaire de libération nationale (CMLN) qui, durant dix (10) ans, a mis en place un régime d’exception (1968- 1978) au cours duquel les auteurs du coup d’État du 19 novembre 1968 contre le régime progressiste du président Modibo Keïta, se sont attribué tous les postes administratifs et militaires. Conséquences: gestion désastreuse des affaires de la cité. Et dans son livre «Ma vie de soldat», le capitaine Soungalo Samaké écrit que les militaires se sont détruits en acceptant d’être nommés commandants de cercle, chefs d’arrondissement et gouverneurs de régions. Il serait bon que nos militaires méditent sur ce passage du capitaine Samaké en faisant le bilan de la gestion militarisée du pays par le CMLN.

Yoro SOW

 

 

LISTE DES MEMBRES DU CONSEIL NATIONAL DE LA TRANSITION (CNT)

Décret n°2020-0239/PT-RM du 03 décembre 2020 Fixant la liste nominative des membres du Conseil national de la Transition

  1. Abdallahi MOUH AMEDOUN ALANSARI
  2. Zaicha ABOOULAYE
  3. Attay AG ABDALLAII
  4. Moussa AG ACHARATOUMANE

o5. Alhassane AG AHMED MOUSSA

  1. Mohamed AG ALI MATTA HEL
  2. Badjan AG HAMATOU
  3. Assarid AG IMBARKAOUANE
  4. Mohamed AG INTALLA

1O. Abdoul Madjid Dit Nasser AG MOHAMED ANSARY

  1. Mohamed Ousmane AG MOHAMEDOUNE
  2. AkliIkan AG SOULEYMANE
  3. Amadou ALY
  4. Diadjé BA
  5. Seydou BADINI
  6. Hadji BARRY
  7. Haley CISSÉ
  8. M’Bouye CISSÉ
  9. Nana Aicha CISSÉ
  10. Alassane Amadou CISSÉ
  11. Boubacar Amadou COULIBALY
  12. Niamey Soumare COULIBALY
  13. Gabriel COULIBALY
  14. Youssouf Z COULIBALY
  15. Nouhoum DABITAO
  16. Abdoul Karim DAOU
  17. Souleymane DÉ
  18. Mamadou Sory DEMBÉLÉ
  19. Ladji DEMBÉLÉ
  20. Fatoumata DEMBÉLÉ
  21. Aliou DEMBÉLÉ
  22. Souleymane DEMBÉLÉ
  23. Sory Kaba DlAKITÉ
  24. Saran Keita DIAKITÉ
  25. Amadou DlALLO
  26. Bouhacar N.DIALLO
  27. Hawa MACALOU
  28. Adama DIARRA
  29. Djénébou DIARRA
  30. Oumarou DIARRA
  31. Racky Talla DIARRA
  32. Manmathia DIARRA
  33. Kassoum Moussa DIARRA
  34. Aminata DIARRA
  35. Djibril DIARRA
  36. Mohamed Lamine DIARRA
  37. Oumar Z DIARRA
  38. Adama Ben DIARRA
  39. Kadidiatou DIA RRA BARRY
  40. Mariam DIARRA SAVANE
  41. Mamadou DIARRASSOUBA
  42. Ramata DIAOURÉ
  43. Malick DIAW
  44. Seinabou DIAWARA
  45. Hatouma GAKOU DJIKINÉ
  46. Issa Kaou DJlM
  47. Dina DOLO
  48. Salif DOUMBIA
  49. Sambou Diadié FOFANA
  50. Amina Fatima Ibrahima FOFANA
  51. Aboubacar Sidick FOMBA
  52. Adama FOMBA
  53. Abdoulaye GAKOU
  54. Mamadou HAWA GASSAMA
  55. Hamadoun Amion GUINDO
  56. Kadidiatou HAIDARA
  57. Minkoro KANÉ
  58. Amadou KEITA
  59. Bilal KEITA
  60. Kassim KEITA
  61. Salif KEITA
  62. Moulaye KEITA
  63. Fatoumata Namory KEITA
  64. Modibo KEITA
  65. Dramane Monzon KONARÉ
  66. Magma Gabriel KONATÉ
  67. Aboubacar Sidiki KONÉ
  68. Mariam KONE KONÉ
  69. Dramane Aliou KONÉ
  70. Aly KONÉ
  71. Mama KONFOUROU
  72. Ousmane KORNIO
  73. Abidine KOUMARÉ
  74. Haamèye Founè MAHALMADANE
  75. Amadou MAIGA
  76. Moctar MARIKO
  77. Badra Aliou NANACASSÉ
  78. Karamoko NIARÉ
  79. Adama NIARÉ
  80. Fousseynou OUATTARA
  81. Mohamed OULD SIDI MOHAMED
  82. Abrahman OULD YOUBA
  83. Moustapha SANGARÉ
  84. Kadidja SANGARÉ
  85. Aminata SANGARÉ
  86. Ténin Kadidja SANOGO
  87. Oumou SANOGO
  88. Sitan SANTARA MARÉ
  89. Nouhoum SARR
  90. Housseini SAYE
  91. Boubacar SIDIBÉ
  92. Mohamed SIDIBÉ
  93. Hassane SIDIBÉ
  94. Fatoumata CISSÉ SIDIBÉ
  95. Fatoumata dite Ténin SIMPARA
  96. Sidi SOUMAORO
  97. Boubacar SOW
  98. Haoua dite Nani SY
  99. Issaka TEMBÉLY
  100. Kousse THÉRA
  101. Lassine TOUNKARA
  102. Aliou TOUNKARA
  103. Fatoumata Aliou TOURÉ
  104. Younoussa TOURÉ
  105. Massaran TOURÉ
  106. Hamadou Diadié TOURÉ
  107. Mamadou TOURÉ
  108. Hamidou TRAORÉ
  109. Habibatou Nayouma TRAORÉ
  110. Sékou TRAORÉ
  111. Aicha WAFI

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here