Le Mouvement du 5 juin demande à « rectifier » la transition

1

Le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des forces patriotiques a mobilisé ce dimanche 21 février ses militants au palais de la culture pour un meeting d’information. Le rassemblement a été une nouvelle fois l’occasion pour le M5 de dénoncer la transition en cours dans le pays. Le mouvement de contestation s’est également dit opposé à la mise en œuvre de l’accord de paix d’Alger en l’état.

C’est le premier rassemblement du mouvement du 5 juin depuis le renversement du régime d’Ibrahim Boubacar Kéita. Un renversement auquel il a fortement contribué. Les militants et sympatisants du mouvement de contestation ont répondu présent. « le M5 est un idéal et non une une question de personne. Il se bat pour la patrie. C’est pourquoi suis là aujourd’hui pour lui apporter mon soutien », a laissé entendre cet homme qui croit encore au combat du mouvement.

Cette dame frustrée des récentes démolitions à la zone aéroportuaire a également tenu à faire le déplacement du palais de la culture « Je suis venue à cettemanifestation parce que je suis une potentielle victime. Je soutiens mes sœurs spoliées dans la zone aéroportuaire », a-t-elle lancé. Contrairement à elle, cette autre dame est venue par conviction pour le combat du M5 « Je m’inscris dans la logique du M5 c’est pourquoi je suis venu pour dénoncer la corruption».

Dans une déclaration lue par Me Mohamed Aly Bathily, le M5-RFP dénonce l’impunité mais aussi l’injustice qu’incarne la transition. Le Mouvement dit non à la mise en œuvre intégrale et accélérée de laccord d’Algeret exige pour le moins sa relecture. Le mouvement de contestation s’est dit opposé « aux manœuvres en cours pour faire des élections à venir une cession du pouvoir à un homme choisi par la junte pour perpétuer son pouvoir et s’assurer d’une immunité ».

Selon le rassemblement des forces patriotiques, « la transition est sans boussole ni repère ». Pour le Président du comité stratégique du M5, il s’agit de sauver le Mali et son unité. Ainsi il appelle à un « grand rassemblement » de tous les Maliens pour une entreprise de rectification de la transition. Selon lui, le meeting d’aujourd’hui était unpremier jalon de cette de rectification.

S.T

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Je pense que la situation est claire à partir des constats suivants :
    1- les commentaires occidentaux sur le cursus des jeunes officers .
    2- Macron qui approuve d’ une manière latente les autorités de la transition : ” … ils ont réalisé en quelques mois ce que l’ ancien régime n’ a pas pu faire en 3 ans ” .
    3- le M 5 malgré tout refuse les positions qui ne vont pas dans le sens du patriotisme !
    4- la mise à l’ écart du M 5 est révélateur de l’ influence d’une entité plus puissante que les autorités de la transition qui est démasquée par la volonté d’ application de l’ accord d’ Alger : le M 5 contre celle qui soutient les actes qui ont abouti aux accords d’ Alger !
    La mise à l’ écart du M 5 semble venir de loin ! Comment peut-on vouloir négocier avec les terroristes , avec d’ autres acteurs politiques et exclure le M 5 ? Tous les maliens ont droit à la parole ! Ils doivent participer au débat pour révéler ce qu’ ils savent , leur mise à l’ écart profite à qui ? Qui peut s’ imposer aux autorités de la transition et qui cautionne les accords d’ Alger ?
    La lecture de la situation est claire et simple : les jeux sont faits , le peuple est le dindon de la farce !
    Que DIEU sauve le Mali !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here