Message d’adieu du Représentant Spécial du Secrétaire général au Mali, M. Mongi Hamdi

3
Le chef de l'Etat et Mongi Hamdi

Au terme de ma mission en tant que Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU, chef de la MINUSMA, je voudrais exprimer ma profonde gratitude à tous ceux qui m’avaient aidé à accomplir cette exaltante mission et à assurer la réussite à une œuvre humanitaire de premier ordre, celle d’instaurer une paix durable, inclusive et irréversible au Mali.

Je voudrais à cet égard adresser mes vifs remerciements au Président de la république du Mali, son Excellence M. Ibrahim Boubacar Keita qui, par sa sollicitude renouvelée et ses sages conseils, a grandement contribué à aplanir les difficultés survenues et à donner l’élan nécessaire à une action de longue haleine.

J’adresse également mes sincères remerciements à toutes les autorités maliennes, nationales, régionales et locales ainsi qu’à toutes les parties signataires de l’accord de paix et à tous les dignitaires maliens, religieux et autres, qui ont facilité ma tâche durant mon séjour dans ce grand pays à la civilisation millénaire.

Je me permets aussi de rendre hommage au Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, ses collaborateurs tout le personnel de la MINUSMA et Messieurs les représentants du corps diplomatique, des médias maliens et internationaux, auprès de qui j’avais trouvé toute la compréhension, tout le soutien et tous les encouragements pour que les maliens du nord au sud et de l’est à l’ouest de leur pays retrouvent le chemin de la paix, de la stabilité et du développement.

Je me permets de citer les efforts louables et inoubliables déployés par l’Algérie pour faire aboutir l’accord de paix et lui assurer, en collaboration avec la médiation internationale et la MINUSMA, les meilleurs mécanismes de suivi.

Je quitte le Mali fort d’une riche expérience humaine particulièrement celle d’avoir fait la connaissance d’un peule attaché à son unité et à son territoire malgré les soubresauts qui tentèrent de porter atteinte à cette unité légendaire à travers l’histoire. Les attaques terroristes dont le Mali fut l’objet ne parvinrent pas à ébranler la solidité du ciment national qui fait la fierté du peuple malien, un peuple humble, généreux et pacifique.

Je quitte le Mali après avoir contribué activement à l’établissement d’un accord de paix qui met fin aux hostilités entre les maliens et met la communauté internationale devant ses responsabilités pourconsolider cette paix et venir en aide à ce pays victime du fléau du terrorisme.

Je quitte le Mali avec une grande pensée à tous ceux qui ont payé de leur vie pour que le Mali ne sombre pas. Le tribu est lourd mais que tous les maliens et tous mes collègues qui nous ont quittés tragiquement victimes de la barbarie et de l’intolérance reposent en paix. Nous leurs sommes reconnaissants.

En définitive, je quitte le Mali serein et confiant en la bonne volonté du gouvernement malien qui est déterminé à sauvegarder le précieux accord de paix et aussi parce que mon successeur Monsieur Mahamat Saleh Annadif est un homme connu par sa riche expérience politique et diplomatique ainsi que par sa parfaite connaissance de la région. L’excellent choix porté sur la personne de mon frère M. Mahamet Saleh est de bons augures pour la poursuite de cette grande et humaine mission. Vive le Mali paisible, uni et prospère.

 

Source : Minusma

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Au revoir VRAIMENT. Tu sais que si c’est pas la langue de bois ce que les Maliens allaient te dire comme AU REVOIR. ALLEZ AU DIABLE. Nous espérons que ta Satan de ACHOUR>>>>> va te suivre bientôt…..

  2. il va ou Mongi ? De retour comme Directeur à la CNUCED ? ca tombe bien, il y a un poste vacant !!!!!

Comments are closed.