Nouhoum Togo, à l’issue des concertations nationales : «Il y a eu un hold-up et un coup d’Etat dans la salle… »

5

«Nous avons senti beaucoup de manipulations visant, pour certains jeunes militaires, à se maintenir au pouvoir… les résultats ont été manipulés ! Raison pour laquelle nous nous sommes démarqués… Et nous allons nous assumer politiquement dans les jours à venir ». NouhoumTogo dixit ! 

Il est l’un des responsables du M5, membre de la cellule de communication du M5-RFP, président de l’Union pour la Sauvegarde de la République (USR), Porte-Parole du Chef de file de l’Opposition, SoumaïlaCissé.  Il nous livre ici sa vision propre et celle de son mouvement politique sur la situation en cours au Mali et en l’occurrence sur les incidents qui ont émaillé les travaux des concertations nationales en fin de semaine dernière au CICB. Entretien !

Que s’est-il passé au CICB lors des concertations nationales ? La réponse de M. Togo est très édifiante :

« Il y a eu un débat très houleux pendant les deux jours-ci… A l’issue des travaux, les rapports ont été lus dans la salle. Les rapporteurs devraient continuer à faire un travail de synthèse jusqu’à 02, voire 03 heures du matin en faisant la compilation des deux journées… Mais lors de la lecture du rapport final en plénière, nous avons remarqué qu’ils n’ont pas pris en compte, de manière fidèle, les conclusions des travaux des deux journées…Nous avons constaté qu’il y a eu un hold-up, un coup d’Etat… ». 

Selon M. Togo, la majorité des participants a opté pour une transition civile, un premier Ministre civil. Mais dans le rapport, ils ont mis un «Premier Ministre civil ou militaire». 

Et de préciser : «nous tenons à rappeler que dès les premiers jours du changement (les événements du 18 Aout), la junte a clairement dit qu’elle remettra le pouvoir aux civils. Mais dans la salle, nous avons senti beaucoup de manipulations visant, pour certains jeunes militaires, à se maintenir au pouvoir. Nous pensons que cette situation n’est pas bonne pour le Mali. C’est regrettable ! ».

«Bien entendu, nous ne sommes pas satisfaits parce que les résultats ont été manipulés ! Raison pour laquelle nous nous sommes démarqués du rapport qui ne prenait pas en compte notre aspiration et notre vision.  Ils cherchent à diviser le 05 pour régner. Mais nous restons unis et solidaires. Et nous allons nous assumer politiquement dans les jours à venir.  Nous avions d’ores et déjà publié un communiqué de démarcation».

De l’avis de M. Togo, le Mali se trouve aujourd’hui dans une situation de crise généralisée. Et pour en sortir, il ne faudra pas gérer avec le sentiment. Il est important qu’ensemble avec tous les Maliens, et avec lucidité, «nous regardions les problèmes en face et cherchions ensemble les solutions appropriées en faisant une rétrospective des 60 dernières années».

A y regarder de très près, poursuit-il, «nous constatons que le pays a été dirigé, pendant ces 60 dernières années, 35 ans par des militaires et 25 ans par les civils. Et le plein-pouvoir a été donné à nos présidents de 1960 à nos jours. Et hormis le régime d’Alpha Oumar Konaré [le premier Président démocratiquement élu – ndlr], tous les autres se sont été soldés par un coup d’Etat militaire… Il faudra en tirer les leçons. Le pays reste toujours à la traine malgré la présence de ses nombreux cadres ».

«Si nous voulons sortir de cette situation, il va falloir que l’on travaille avec fermeté et rigueur, dans le respect et la dignité et que tout le monde se mette au travail en évitant les erreurs du passé. Et les règles doivent être claires pour tout le monde… L’armée ne doit pas être gérée par les sentiments, mais dans la dignité et l’honneur, le respect des principes…».  

Le Porte-parole du chef de file de l’opposition et non moins président de l’USR, poursuit : «Tous ceux qui ont détourné des biens publics, doivent rendre compte… L’école malienne doit être capable de préparer l’avenir du pays en produisant les cadres compétents de demain. Nous avons la force pour ce faire. Et j’invite les Maliens à cet effet ! ».

Et parlant de la junte, il soutient : «Ils ne peuvent venir parachever le travail des autres et vouloir se maintenir… C’est l’arrogance et le mépris qui ont mis ce pays à terre».

Est-il possible d’apporter un changement qualificatif dans ce pays ? Bien possible, de l’avis de M. Togo : «Si nous voulons changer ce pays de manière irréversible, il faut changer de système et adopter des règles basées sur l’honneur, la dignité, le respect et la morale. Que les responsables soient honnêtement nommés sur la base de leurs moralité et compétences, sans distinction de coloration politique   ou familiale ; que ces jeunes cadres acceptent aussi de faire la politique ; que l’Armée soit redéployée sur l’ensemble du territoire et qu’elle fasse son job.  Idem pour la justice !»

Et quel conseil M. Togo donnerait-il éventuellement, d’abord au M5-RFP ?

«Il est vrai que nous nous sommes battus et avions payé le prix fort. Mais le M5 –RFP va au-delà de ses seuls responsables et militants. Le Mouvement s’est approprié l’aspiration de tout le Mali et est, à cet effet, l’émanation de tout le pays. Il doit donc créer toutes les conditions afin que tous les Maliens se retrouvent.  

La junte quant à elle, elle doit rester dans la logique du changement. 

La CEDEAO pour sa part, doit éviter les sanctions aveugles contre le peuple malien. C’est plutôt le défunt régime qu’elle aurait dû sanctionner. Il y a des protocoles au niveau de l’organisation commune pour ce faire. Mais ils ne l’ont pas fait et ont laissé IBK détruire le pays sous leurs yeux. La CEDEAO et l’ensemble de la Communauté internationale doivent continuer d’assister le Mali et soutenir le peuple Malien et non en créant les conditions d’un chaos avec la fermeture des frontières, des embargos… ».

Entretien réalisé par B.S. Diarra

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Tarabounsiiiiii C’est ce Guindo qui vendait des secrets défense nationale sans se rendre compte de cette gaucherie ?
    Con comme Nouhoun Guindo, tu deviens “souroukouba”.

  2. Quand on donne la parole à des illettrés c’est toujours comme ça. Ce garçon ne fut même pas un bon élève au CFTQ de Quinzambougou.
    Il dit avoir été chargé de mission au Ministère de la Défense. Oui par complaisance sous ATT. A ce niveau il ne s’occupait que de l’agenda du Ministère de la Défense, en essayant de vendre les pages aux entreprises. ET même là ce n’tait, ni son talent de vendeur, ni sa capacité intellectuelle qui poussait les entreprises à prendre des page, mais la lettre qui était envoyée aux entreprises.
    Tous les gens sensés dans leur écrasante majorité ont adoubé les conclusions des assises. Mieux, le FSD auquel il appartient dit avoir prit acte. Ses amis du PDES (pro ATT) sont d’accord. Le M5 dans sa majorité est d’accord pour accompagner le CNSP.Ne donner pas de l’importance à des gens qui ne représente qu’elle même. Nouhoun a t-il la capacité de comprendre et de commenter ces conclusions, j’en doute. IL écoute les réaction des gens et emprunte des arguments. Heureusement que le Mali ne se limite pas à des personnalités du genre. Vive le CNSP. Vive le Mali

  3. NOUHOUM TOGO PEUT UNE FOIS DANS SA VIE FERME SA GRANDE BOUCHE QUI NE DIT RIEN DE BON.
    CE N’EST PAS EN GUEULANT QUE TU PROUVES QUELQUES.
    NOUS T’AVONS VU AU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE QU’AS TU APPORTER?

  4. La possibilité que il soit civil ou militaire répond aux différentes tendances qui se sont dégagé

    Sinon il aurait fallu procéder a un.vote
    La on respecte la vision de chaque tendance civil ou militaire

    Aminata Fofana du M5RFP voulait un président militaire et 3 ans

  5. Nous comprenons maintenant votre vrai intention c’était d’avoir le pouvoir et non faire démissionner IBk..
    J’avais personnellement douter et combattue toutes les personnes qui faisant allusion ou vous prêtez des tels allégations..
    Aujourd’hui votre comportement vos déclarations mensongères font que ces personnes avaient raison ..
    C’est ne pas seulement la démission de IBK que vous voulez mais sa place..
    Malheureusement vous faites mauvaises routes et vous avez fait un mauvais calcul..si vous voulez le pouvoir l Energie que vous vous êtes donner à saboter ces trois jours en vous bagarrant déjà entre vous ou faire ces fausses déclarations concentrez vous à préparer vos différents partis aux élections dans 18 mois ..
    Si c’est le pouvoir que vous voulez allez vous le gagner dans les urnes et cette fois ci il yaura aucune place pour vos manipulations..
    Comme vous faites honte à ce pays ..
    Si j entends un chef de parti comme choguel dire sur RFI qu’il a appelé l’autorité morale pour lui faire le rapport de la réunion qu’elle honte .
    Pour un politicien qui a échouer au pays d’aller s’accrocher désespérément à un civil de surcroît un imam..
    Honte à vous ..
    Que vous voulez ou pas ces militaires dirigeront cette transition si vous n’êtes pas content sortez nous allons tous vous massacrer ..
    Bande des pauvres politiciens n’ont aime par le peuple avec vos visages tordus et de sang de Chien coulant dans vos veines ..
    Personne ne vous aime ni vous ni choguel ni Sissoko ni mme Sow..
    Vous n’aurez pas ce pouvoir Inshalla si la démission de IBK tant demandé de vous suffit pas alors profiter de cette belle mort de M5.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here