Projet d’appui au processus électoral : L’Observatoire pour les élections apprécie la création de l’AIGE

0

Prévu pour prendre fin le 31 juillet 2022, le Projet d’appui au processus électoral de la transition au Mali est une initiative de l’Observatoire pour les élections. Il a bénéficie d’un appui financier de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) pour une durée de vie de 9 mois sur le terrain. C’est ce qui a motivé les responsables  de la mise en œuvre dudit projet, de faire le bilan des activités réalisées, tout en formulant des recommandations pour l’organisation des élections apaisées et crédibles à la fin de la transition en cours. C’était à la faveur d’une conférence de presse tenue le week-end dernier à la Maison de la presse.

Dans une déclaration luminaire introduisant la conférence de presse, le président de l’Observatoire pour les élections, Dr Ibrahima Sangho  a fait un rappel des activités réalisées par le projet. Il s’agit entre autres  de : l’organisation d’un atelier d’appropriation et de planification ; l’observation des Assises Nationales de la Refondation (ANR) et de la Révision annuelle de la liste électorale ; l’enregistrement, la diffusion et la rediffusion d’une émission/ débat radiophonique ; la tenue de seize conférences publiques décentralisées et celle d’un atelier de formation à l’intention des journalistes.

S’agissant des succès enregistrés par le projet, ils se résument à : la consolidation  de la Synergie 22 composée de 43 organisations de la société civile malienne; le renforcement de la Synergie avec la coalition pour l’Observation citoyenne des élections au Mali (COCEM) ; une meilleure compréhension du processus en  cours avec la transition, par les populations ; la compréhension des notions de cycle électoral et d’observation citoyenne ; la réalisation des conférences publiques en français et en langues nationales etc…

Concernant les avancées, l’Observatoire a noté avec satisfaction, la création de la Loi n° 2022-019 du 24 juin 2022, portant loi électorale, avec la consécration de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections ( AIGE ) qui a pour mission l’organisation et la gestion de toutes les opérations référendaires et électorales ; l’adoption du  décret n ° 2022-0393 / PT – RM du 29 juin 2022 , portant nomination des membres du Comité Indépendant de Suivi Evaluation de la mise en oeuvre des recommandations des Assises Nationales de la Refondation et  l’adoption du  décret n ° 2022-0394 / PT – RM du 29 juin 2022, portant nomination des membres de la Commission de rédaction de la nouvelle Constitution.

Comme toujours, l’Observatoire fait des recommandations à l’endroit de tous les acteurs impliqués dans le processus. Pour une transition apaisée et inclusive, il recommande que la société civile , les partis politiques et les Institutions de la transition développent et mettent en couvre une stratégie d’éducation civique, afin d’informer et de sensibiliser les citoyennes et les citoyens sur les réformes a entreprendre et les étapes de la transition démocratique. Pour des élections crédibles qui inspirent confiance à toutes les parties  prenantes, l’Observatoire se réjouit de consacrer la création de l’Autorité  Indépendante de Gestion des Elections ( AIGE ),  demande de revoir dans la Constitution, le délai entre les deux tours de l’élection présidentielle, afin que le contentieux électoral sont vidé à temps et aux candidats du second tour de battre campagne, de  revoir les attributions de la Cour constitutionnelle, en lui enlevant la proclamation des résultats définitifs des élections présidentielle et législatives etc.

Et pour une meilleure gouvernance, après la transition, l’Observatoire souhaite qu’il soit mis en place un organe unique de régulation de la communication au Mali, en mettant fin au bicéphalisme avec la présence de la Haute Autorité de la Communication ( HAC ) et le Comité National de l’Egal Accès aux Medias d’Etat ( CNEAME ), la suppression de la simple participation de  15 % aux élections dans les critères de l’aide publique aux partis politiques pour les inciter à faire face à leurs objectifs de création à savoir la conquête et l’exercice du pouvoir etc.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here