Projet de constitution : Entre oui, non et le silence

2

Le projet de nouvelle Constitution du Mali rencontre de plus en plus d’obstacles après le lancement officiel de sa vulgarisation. Tantôt des rejets de certains mouvements, tantôt des oui mais… Le tout face à un silence total des partis politiques. Quel sort pour ledit projet ?

 Au tout début, des oui ont abondé de tous les côtés pour dire oui au projet de Constitution qui vit sa phase de vulgarisation avant d’être soumis à un oui ou non référendaire. Certains mouvements ont très tôt fait savoir leur position qui consiste à voter le oui. Il s’agit des mouvements de soutien à la Transition et des groupements tels que la Plateforme signataire de l’Accord d’Alger dirigée par Me Harouna Touré et la coordination des Mouvements de l’inclusivité sous la direction d’Ahmed Ould Moulaye.

Mercredi, des communiqués de démenti de la Plateforme dirigée par Fahad Ag Almahamoud ont été publiés sur les réseaux et annoncent que la Plateforme des Mouvements du 14 juin, reste dans la dynamique du Cadre stratégique permanent pour la paix, la sécurité et le développement (CSP-PSD).

A travers ledit communiqué, le mouvement rejette le projet comme l’a préconisé le Cadre qui, à son tour, dit non au projet en l’état tout en espérant qu’il est possible de le changer afin de prendre en compte certains engagements énoncés dans l’Accord avant le référendum.

Sur le même Projet, la plupart des partis politiques ont gardé silence jusque-là excepté l’Adema/PASJ qui sans afficher clairement sa position, a juste promis de vulgariser le document et de consulter aussi sa base avant toute prise de position.

Le M5-RFP-Malikura sous la présidence de Cheick Oumar Sissoko demande purement et simplement l’abandon du projet car, pour lui, il divise déjà les Maliens. “Le projet au lieu de pallier le déséquilibre des pouvoirs issu des mauvaises pratiques des 30 dernières années renforcent le pouvoir au profit du président de la République qu’il érige en monarque”, dénonce le M5-RFP/Mali Kura dans son communiqué.

Peut-être que dans les jours à venir, les autres regroupements politiques en plus de l’Adéma afficheront publiquement leur position. Sinon pour le moment, le projet auquel tient solennellement le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, qu’il qualifie même de gage de liberté et d’indépendance, balance entre adoption de la population et rejet de la classe politique.

Le temps et les débats publics sur le contenu du projet définiront dans les jours à venir, le sort réservé au projet de nouvelle Constitution portée par la Transition.

Koureichy Cissé

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. In a nutshell our new Constitution give reliability to our government position when it deals with foreign governments. It promotes sovereignty. If sovereignty had been possessed when that void Algiers agreement with Terrorists was made we would not have residue of that void agreement hanging around with consideration being given to it in all of great importance our government pursue doing. In short void Algiers agreement with Terrorists is making punks out of us who have over sized penises stuck up their butts. We should not like that plus pursue having just end
    to Malian government having talk about Algiers agreement as soon as feasible.
    A new Constitution with clauses that allow it to be timely amended is part of answer we need. Our primary issue about Constitution should be about facilitating it’s amending being no Constitution worth having is without being amended. Failure to provide for Constitution to be amended leads to frequent lack of compliance or compliance that prohibit development that ascertain a nation possess world class modern living conditions. We should have two methods of amending Constitution with one being emergency process that may take place within 48 hours plus be only temporary plus other being scrutinizing drawn out process. We must cease to focus at wrong aspects of new Constitution plus focus at how we may in future as majority correct improprieties in Constitution.
    You all have a way of making Islam so inappropriate for Negroids as a religion. It is as bad as I at times find Christianity. Of course my latter comment reflect I find positions taken on new Constitution are not out of secular reasoning but on basis of religion plus corruption with impunity that religious reasoning provide.
    Where is Imam Dicko plus other Imams? I am still waiting for them to denounce terrorists for murdering, raping, kidnapping, robbing, drugs trafficking plus destroying people property.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Cisseke tu es avec Mahmoud Dicko, Kimbiri et la CMA les seuls qui sont contre la Constitution de 2023 et si vous voulez rester avec la xerox-copie de la Constitution de maudite France de 1958 que quelques Maliens appellent la Constitution de 1992 alors c’est votre affaire mais le Mali va se faire sans vous car nous allons voter pour notre Constitution de 2023 avec 95% de OUI!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!