Que disent la Loi, la Bible et le Coran sur l’adultère?

7

Aujourd’hui dans le monde entier, l’adultère est cause de vives tensions dans les foyers et de nombreux divorces. Pour mieux éclairer votre lanterne sur la répression de ce phénomène, Les Echos du Parlement a fouillé dans le Code des personnes et de la famille et approché El Hadj Mahamadou Kalafo, Imam de la mosquée du vendredi d’Hamdallaye, et David Ikénét, un catholique pratiquant.

 

 

Mais la définition même de l’adultère diffère selon la langue. En français, l’adultère est, selon le dictionnaire, «le fait pour un époux de violer son serment de fidélité, de partage, et d’avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint, envers qui il a affirmé ce serment».

 

 

 

L’adultère est considéré au Mali comme une cause de divorce dans les articles 337 et 352 du Code des personnes et de la famille. Il est réprimé par le Code pénal dans son article 231, qui stipule «sera punie d’un emprisonnement de 1 à 6 mois et d’une amende de 20.000 à 100.000 FCFA toute personne qui commet  adultère».

 

 

 

Selon El Hadj Mahamadou Kalafo, «dans le Verset numéro 32 et la Sourate numéro 17 du Coran, Dieu dit aux êtres humains: éloignez-vous de l’adultère. L’adultère est donc une mauvaise pratique, condamnée par Dieu».

 

 

 

L’expression éloignez-vous est primordiale pour notre Imam, ainsi que l’accomplissement même de la pratique. Car, en Islam, l’adultère comprend différentes catégories.

«Si, par exemple, un ou une célibataire commet l’adultère (tel qu’entendu par l’Islam), pour effacer ses péchés, il faut lui donner 100 coups de fouet. Quand il s’agit du cas d’un homme ou d’une femme marié€, ses péchés ne s’effaceront que par le fait d’être lapidé jusqu’à ce que mort s’ensuive ».

 

 

«Il ne suffit pas seulement de dire qu’il y a adultère quand un homme et une femme sont dans une chambre. Le fait doit être prouvé par quatre témoins oculaires. Voilà ce que l’Islam recommande».

 

 

Qu’est-ce que l’adultère selon La Bible?

Dans le Deutéronome 5:21, il est dit que «Tu ne convoiteras point la femme de ton prochain; tu ne désireras point la maison de ton prochain, ni son champ, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain». Selon ce Deutéronome, «la femme est la possession de l’homme».
Il explique cela que dans les sociétés occidentales, ce terme de possession peut être mal perçu mais le fait que la femme soit la possession de son mari n’est en rien péjoratif car le mari aussi est la possession de Dieu. «Le mari doit être sous l’autorité de Dieu afin que sa femme soit sous l’autorité d’un mari qui ne sert que Dieu et de ce fait sous l’autorité de Dieu», précise le Deutéronome 5 :21. Selon David Ikénet, un chrétien pratiquant, pour traiter de ce sujet comme La Torah en parle, nous sommes obligés de parler aussi de la polygamie. Car, selon lui, si on n’en parle pas, alors on est à côté de la signification véritable de l’adultère tel que Dieu le définit dans Sa Torah. Cette parenthèse étant faite, elle aide à mieux comprendre ce qu’est l’adultère dans La Bible par rapport à ce que nos sociétés considèrent aujourd’hui. Dans la pensée biblique «l’adultère n’est pas le fait qu’un homme prenne plusieurs femmes non-mariés mais le fait de prendre la femme d’un autre». C’est pourquoi, selon David, beaucoup tendent à confondre aujourd’hui, le fait qu’un homme couche avec une autre femme non-mariée à un adultère. Bien sûr aujourd’hui, a-t-il ajouté, le mari trompe sa femme lorsqu’il couche avec une autre même si elle est non-mariée. Car le plus souvent, il ne le dit pas à sa première femme, et cela n’est pas bien vis-à-vis de Dieu et de sa première femme. Il la trompe donc en lui mentant. Dans la Bible,  mentir à sa femme constitue un péché. Car le couple doit être Uni dans l’Amour et la Confiance. Mais il n’y a pas d’adultère, selon la pensée Biblique, lorsqu’un homme ne prend pas la femme d’un autre.

 

Amadou Camara et Adama Bamba

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Si Dieu dans sa miséricorde ne pardonne pas les Hommes pour leurs turpitudes en matière de sexe et d’argent, je vois pas honnêtement un grand pourcentage aller au paradi.
    Après le ventre, c’est bien le lit qui fait courir les gens. Mais il faut aller doucement pour le second, et mettre un peu de raison la dans, surtout les hommes. 😉

  2. A L’EPOQUE DE LA REDACTION DE CES DEUX LIVRES LES FEMMES N’ETAIENT AUSSI SEXXXY FAUT REVOIR

  3. Mr David ne dit pas toute la vérité sur ce sujet, marier ou pas de rapport avec un ou une autre qui différant(e) que son conjoint

  4. Si je comprend la logique de la bible, il ya adultere quand un homme marié couche avec une femme d’autrui, mais pas d’adultere si cette derniere est libre. Par consequent, il n’ya pas d’adultere si une femme mariee couche avec un homme celibataire libre, elle ne commet pas d’adultere!
    Ou bien l’adultere concerne seulement ls hommes? Eclairez moi s’il vous plait!

    • @Fassokanou
      En fait, la Bible n’a pas pu commettre une telle “niaiserie” – Dieu me pardonne !!! -. Des journalistes à la plume adultérine, plongeant ici et là dans des débats pour lesquels ils n’ont fait aucune préparation, même une lecture sommaire, pour lesquels ils n’ont interrogé personne, viennent raconter n’importe quelle idiotie au nom de la liberté d’expression. Il n’y a pas un iota de différence dans le contenu des livres révélés sur l’adultère, la fornication, le vol, la tuerie, etc.
      La connexion mondiale du libertinage, malmenant le principe des droits de l’homme et la liberté, a attribué une compagne à Jésus, coiffé Mohamed (PSL) d’un turban atomique. Quoi d’étonnant que leurs petits adeptes, piètres intellectuels dans un pays pauvre parmi les plus pauvres, reprennent en refrain de faux principes qui serviront de lit à la prostitution de leurs propres sœurs et femmes. C’EST MALHEUREUX !
      Regardez cette incongruité de dialogue islamo-chrétien. Quelle nécessité de dialogue entre l’islam et la chrétienté au Mali ? Sommes-nous en rupture de bancs ? Depuis quand ? La vérité, c’est une maudite mise en scène de faux imams, faux érudits, jouant de façon maladroite (heureusement), une représentation dont le but inavoué n’est autre que de plonger notre peuple dans des comportements déviationnistes et maudites, dont ni le coran, ni la bible, ni la thora ne veut. Ils n’en ont cure puisqu’on leur distribue de l’argent, n’en ont cure que leurs enfants se droguent, se prostituent, que leurs femmes se vendent puisque qu’il leur reste le réconfort morale de pouvoir des Jakarta et d’aller, avec cet argent, au pèlerinage de l’année prochaine. Beurk !!!!

  5. ce de samusement ca ce pas de religion ce lui qui suiver vrais religion sera proteger par dieu tout grand pecher

  6. Le chatiment pour un ou une adulter est la lapidation, et pour un voleur c’est l’amputation.
    Ironiquement c’est les adulteurs qui lapident les voleurs, et se prennent comme protecteur de la justce divine.

Comments are closed.