Renforcer le dialogue inter et intra religieux pour la stabilité et la paix au Mali : Le département des Affaires religieuses ouvre les débats

0

Le Centre international de conférence de Bamako (CICB) abrite depuis hier mercredi 25 aout 2021, les travaux de la première rencontre du cadre de concertation entre le département des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes et les Associations et Confessions Religieuses du Mali, sous le thème : renforcer le Dialogue inter et intra religieux pour la stabilité et la paix au Mali. Organisé par le ministère des Affaires religieuses du Culte et des Coutumes la cérémonie d’ourture était placée sous la présidence du Dr Mahamadou Koné, chef du departement de tutelle. C’était en présence de plusieurs leaders des différentes associations et confessions religieuses dont le cardinal Jean ZERBO Archevêque de Bamako, le révérend Docteur Nouhoum Yattara  Délégué général de l’AGEMPEM, Thierno Hady Thiam, du Haut conseil islamique du Mali, ainsi que le Gouverneur du District de Bamako, Baye Konaté.

La tenue de cette rencontre permettra au département, selon les organisateurs, de partager avec les organisations religieuses ses préoccupations et surtout de recueillir les leurs, pour ensemble y proposer des pistes de solutions.

Son objectif est de contribuer à l’instauration d’un dialogue en vue de la consolidation des relations entre le département et les différents regroupements de confessions religieuse. Pendant 2 jours plusieurs thématiques seront abordées notamment : la politique nationale des affaires religieuses et du culte ; la création des Directions régionales des affaires religieuses et du culte (DRARC), ainsi que de la Commission nationale de gestion de l’observation du croissant lunaire ; la règlementation des pèlerinages ; les cartes de priorité des leaders religieux.

Dr Mahamadou Koné, dans son intervention, a rappelé les missions de son département. Il s’agit, entre autres, de préparer et mettre en œuvre une Politique de gestion des affaires religieuses, assurant à tous la liberté de conscience et la liberté d’opinion religieuse, favorisant l’enseignement et la diffusion des convictions religieuses et garantissant le libre exercice des cultes, pour le maintien de l’ordre publique.

La présente rencontre, selon le ministre Koné, se tient dans des circonstances particulières du fait de la situation de crise multi dimensionnelle que traverse le pays. Elle se veut également, selon lui, celle d’échanges, de concertations, de propositions d’idées pour renforcer les liens entre les différents ordres religieux. Cet exercice pratique, permettra de traduire en actes formels légaux, de façon consensuelle, les préoccupations, compatibles avec nos pratiques sociétales, des communautés religieuses et de croyance, a-t-il déclaré.

« La qualité et le niveau de représentation des différentes structures membres de ce cadre de concertation en disent long sur les attentes et la volonté de trouver les solutions idoines aux différents aspects religieux de la crise que nous traversons », a-t-il espéré, avant de porter á la connaissance des participants que les résultats obtenus à l’issue de cet atelier feront l’objet d’une exploitation judicieuse par le département et ses différentes structures.

Le cardinal Jean Zerbo, le révérend Docteur Nouhoum Yattara, Thierno Hady Thiam, du Haut conseil islamique du Mali, le Gouverneur du District de Bamako, Baye Konaté ont tous montré leur intérêt pour l’organisation de cette première réunion de cadre de concertation entre le département et les cssociations et confessions religieuses du Mali.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here