Zeyni Kane Diallo, maire de la commune rurale de Sokoura : « Grâce à la fondation Aga Khan, notre commune deviendra la première commune au Mali dans dix ans ! »

0
Zeyni Kane Diallo, maire de la commune rurale de Sokoura
Zeyni Kane Diallo, maire de la commune rurale de Sokoura

A travers son programme de développement coordonné dans la Région de Mopti, et notamment dans les Cercles de Mopti et de Djenné, la fondation Aga Khan a, selon l’avis de tous, concrétisé son objectif visant à réduire la pauvreté des populations rurales. C’est le cas de la commune rurale de Sokoura en Cercle de Mopti où des dizaines d’écoles, maternités et plans de réduction de la pauvreté du Réseau Aga Khan, aident les habitants à se sécher les larmes.

Axé sur l’éducation, la santé, le développement agricole et le renforcement de la société civile, le programme de développement coordonné de la Région de Mopti (PCDRM), est mis en œuvre par l’antenne régionale de la Fondation Aga Khan, grâce à ses moyens, et appuis importants de ses partenaires comme l’USAID, le Fonds Canadien, la Fondation Orange-Mali…

A noter que depuis 2007, des Agents spécialisés déployés par le Réseau Aga Khan sur le terrain, veillent à la mise en œuvre effective et efficiente du programme. En plus, chaque Agent dans sa spécialité, va à la rencontre des Ruraux pour des visites de travail ou pour des conseils techniques.

Dans la Commune de Sokoura, sillonnée ce week-end par une caravane de journalistes de la presse en ligne en étroite collaboration avec Ibrahim Diallo, chargé de Communication de la Fondation Aga Khan en Afrique de l’Ouest, il est perceptible qu’Aga Khan a facilité l’accès à une éducation de qualité dans les villages. Aga Khan a également développé un programme de développement de la petite enfance ; et un autre programme d’apprentissage en langues nationales pour les adultes.

Des dizaines d’écoles et de maternités rurales équipées en médicaments, ont été construites, dont les plus récentes à Barbé, Sio, Youré, Bangassi et Toumadiama. A l’appui, des cantines scolaires y ont été instituées afin d’alimenter des milliers d’enfants dans des conditions d’hygiène appropriées.

Les différentes formations des paysans sur l’introduction des variétés améliorées des semences, la facilitation à l’accès aux intrants par Aga Khan, sont entre autre des efforts louables qui ont permis aux paysans de la région à doubler leurs productions agricoles, et même permis à des villages comme Bounguel à devenir alimentairement auto-suffisants.

En tout cas, le Maire Zeyni Kane Diallo de Sokoura ne s’en cache pas.

 « Depuis quatre (4) ans, la fondation Aga Khan intervient dans notre circonscription dans le domaine de l’éducation, la santé et le renforcement des capacités, puis dans les domaine comme l’agriculture et l’élevage », explique Zeyni Kane Diallo, le  Maire de Sokoura. Avant d’ajouter : « Nous avons vu des dispensaires construits et équipés. Cela fait de nous la première commune dans le Cercle de Mopti grâce aux œuvres d’Aga Khan. En termes de Gouvernance, nous sommes en train de faire la restitution de l’année 2014, notamment les réalisations faites durant l’année dont une part importante par la Fondation Aga Khan. Nous avons en cette même année, bénéficié de quarante (40) ateliers de formation ayant consisté à former les chefs de villages, les conseils communaux et les associations. ». A en croire le Maire, la fondation Aga Khan leur demeure le premier le premier partenaire au développement.

A suivre en séries…

Issiaka M Tamboura, de retour de Mopti (maliweb.net)

NB : Le reste du dossier à lire en rubriques complémentaires sur www.maliweb.net

PARTAGER