Un budget révélateur de grande confusion autour des ANR

0

A peine la première étape entamée que les Assises Nationales de la Refondation alimentent la polémique quant à leur transparence. La confusion découle avant tout du principal enjeu des ANR, à savoir : la mobilisation de participants. C’est au nom de cet enjeu que le ministre de la Refondation, Ibrahim Ikassa Maïga, a pu vendre la réussite de l’événement au dernier Conseil des Ministres où, sur la base de sa présentation, il a été relevé un engouement jusqu’à hauteur 649 communes concernées par la première étape. De quoi faire jubiler les plus hautes autorités, sauf que l’absence de témoins sur le terrain n’est pas synonyme d’absence de moyens de confirmation ou d’infirmation dès assertions du ministre et du conseil des Ministres. En effet, en même temps qu’on se délecte à Koulouba de la réussite de l’événement et de sa tenue sur toute l’étendue du territoire – à coups d’intoxications via un communiqué officiel -, sur les réseaux sociaux circulaient un document émanant du président de la Commission d’organisation des ANR et très indicatif des proportions de participations des Maliens ainsi que de l’engouement qu’on lui prête. Ledit document donne des indications sur le budget total de l’étape communale des ANR qui est fixé à 803 503 000 pour l’ensemble et à 1 493 500 par commune, tous frais compris. Il est loisible de constater qu’il résulte du quotient des montants global et unitaire que les ANR n’ont été effectives que dans 538 communes sur 703. À en juger par les estimations budgétaires, c’est aussi les proportions de participation sur lesquelles les organisateurs ont tablé.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here