Jeux Olympiques Tokyo 2020 : Fodé Sissoko, seul espoir de médaille

0

Après l’élimination de ses compatriotes dans leur discipline respective, Fodé Sissoko reste désormais le seul espoir de médaille pour le Mali aux Jeux Olympiques Tokyo 2020. Le champion de France en salle sur 200m sera sur la piste aujourd’hui mardi sur sa distance de prédilection.

Les Jeux Olympiques de Tokyo ne sourient pas jusque-là aux athlètes maliens. Les jours se suivent et se ressemblent pour eux avec leurs séries de désolations. En effet, après le nageur Sébastien Kouma et le Taekwondoïste, Seydou Fofana, la sprinteuse Djénébou Danté a été éliminée à son tour le vendredi lors du tour préliminaire de l’épreuve des 100m. Alors que le temps qualificatif était de 12.11, l’athlète malienne est arrivée 4e avec un chrono 12.12. Une seconde de trop pour la médaillée d’Or des Jeux de la Francophonie Abidjan 2017.

Ainsi, le 3e athlète malien sur 4 venait de quitter la compétition après avoir fini 4e avec un chrono de 12.12 derrière la Congolaise NGoye Akamabi (11.47), la Sierra Léonaise Barrie Margaret (11.53) et la Kenyane Clarke Amya (11.67). Djénébou Danté a ainsi échoué de peu au pied du podium et à une seconde du temps maximum requis. Une élimination certes précoce et douloureuse mais pas une compétition décevante dans la mesure où Danté aura quand même réalisé sa meilleure performance de la saison avec ce chrono de 12.12.

Désormais les espoirs de médaille de toute une nation reposent sur un seul homme. Il s’agit de Fodé Sissoko. Champion de France des 200m en salle, Fodé Sissoko sera sur la piste ce mardi 3 août prochain.

Pour sa première participation aux Jeux Olympiques, Fodé va certainement découvrir la plus grande fête olympique. Au regard de son statut de néophyte, le sprinteur de 24 ans a évidemment une montagne en face d’autant plus que ses grandes premières ne lui réussissent pas toujours comme nous le rappelle la pensionnaire de Lille Métropole Athlétisme (LMA) en faisant un tour d’horizon de son séjour français qu’il a entamé en 2017. « Avec LMA j’ai fait mes débuts en 2019. J’ai participé au championnat de France Elite en salle. Malheureusement j’ai été disqualifié par la suite pour avoir marché 2 fois sur la ligne. Ça se comprend car c’était ma première grande compétition en salle. Et après cela, j’ai remporté les 400m lors du championnat d’Elite en réalisant la meilleure performance française. Après, avec l’équipe on a remporté le relais 4×100. Ensuite on a connu une année 2020 quasiment creuse en raison de la Covid-19. Mais cette année j’ai effectué une belle rentrée en salle en remportant les 200m en salle ».

Mais pour autant, l’ancien athlète du Club pour le Développement de l’Athlétisme au Mali ne s’avoue pas vaincu d’avance surtout qu’il porte désormais les espoirs de tout un peuple avide de médaille olympique. « Mon ambition est de continuer de  gagner. Ramener d’autres médailles au Mali car il y a beaucoup de gens qui comptent sur moi. Je ferai de mon mieux pour ne pas les décevoir », a-t-il dit.

Audacieux mais pas  prétentieux, Fodé Sissoko pense que la rude concurrence à laquelle il fait face l’aidera à se surpasser et améliorer son chrono et gagner encore: « Je n’ai pas de chrono en tête. Mais quand on court avec des gens meilleurs que soi et que l’on souhaite gagner, on va forcément améliorer son chrono. En fait l’être humain n’a pas de limite et compte tenu de cela je vais courir à fond et on fera après pour le chrono ».

 

Alassane Cissouma

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here