Concours STARTUP : Créativité et innovation au cœur des actions du ministre Arouna Modibo Touré

0
Le Ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré
Le Ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré

Du 17 au 19 janvier 2019, le 1er Camp  numérique ayant mis en compétition 30 start up s’est tenu à Bamako. Lors de la cérémonie d’ouverture, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, a laissé entendre sa joie.

 

Après les salutations d’usage et les protocoles habituels, Hamidou Togo, directeur national de l’économie numérique, mettra l’accent sur l’objectif du projet, qui consiste, à l’en croire, à donner plus de visibilité au secteur du numérique au Mali. “L’inscription des lauréats a duré 1 mois et nous avons reçu 178 candidats sur lesquels les 30 meilleurs ont été choisis”, a-t-il précisé.  A ses dires, à l’issue des 3 jours de travaux, les 30 candidats vont présenter leurs projets et les 3 meilleurs seront sélectionnés pour un voyage aux USA pour des échanges fructueux au plus haut niveau.

Dans son introduction, le ministre Touré a présenté les excuses du PM qui, pour des raisons d’Etat, n’a pas pu faire le déplacement. “D’ailleurs, il est important de mentionner que le PM a beaucoup fait pour la bonne marché de ce projet”, a-t-il expliqué.

Selon lui, cette activité rentre dans le cadre de la vision du président IBK qui a décidé de placé son second mandat sous la jeunesse. “Le président Kéita et l’ensemble des membres du gouvernement voit d’un très bon œil ce projet”, affirmera-t-il.

Aux dires du ministre Arouna Modibo, la sélection des 30 candidats s’est faite dans la plus grande transparence.

“L’entrepreneuriat est incontestablement un moteur de croissance économique parce qu’il est créateur d’emplois et de richesses pour le Mali. Il favorise aussi l’innovation et contribue au rayonnement de notre pays. De nos jours, partout dans le monde, ce sont les startups qui portent l’innovation et les innovations proposées par les géants de ce monde viennent souvent de petites ou de moyennes startups”, dira-t-il. Et de poursuivre en disant que le numérique peut et doit contribuer au rayonnement de notre pays sur le plan international surtout s’il est porté par des jeunes entrepreneurs maliens sur le sol malien.

“Ce Camp consiste à les mettre en contact avec des encadreurs et des praticiens expérimentés afin d’apprécier leurs projets et les accompagner dans leur réalisation. Ces 30 startups seront évaluées au cours de ce Camp numérique et les 3 meilleures seront retenues pour l’étape d’immersion dans la Silicon Valley, aux Etats-Unis. Au cours de ce voyage, elles auront l’opportunité de vendre le savoir-faire malien mais aussi d’apprendre les bonnes pratiques au niveau de la Silicon Valley avec laquelle le ministère de l’Economie numérique et de la Communication a initié depuis un an, un cadre de partenariat fécond et dynamique”, laissera entendre le ministre Touré.

Il conclura son intervention par des mots de remerciement à l’endroit de tous ceux qui ont participé à l’organisation et au succès de l’événement. Il s’agit notamment de la direction nationale de l’économie numérique, de l’Agence de gestion du Fonds d’accès universel (Agefau), le bureau de l’Association des sociétés informatiques du Mali (Asim), des formateurs et des membres du jury.

Drissa Kantao

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here