Echos du Front septentrion : Les troupes du Colonel Gamou repliées à Gao

14
1

Les armes ont temporairement cessé de crépiter dans la Région de Kidal, plus précisément à Tessalit, depuis la cuisante défaite infligée aux combattants du MNLA. La trêve intervient certes après une mission accomplie avec le ravitaillement du camp naguère assiégé, mais elle est plutôt la conséquence d’un repli soudain du Colonel Gamou à Gao, alors même que la zone n’est pas totalement nettoyée de ses assaillants. Du coup, l’arrêt de la traque des bandits armés suscite des interrogations quant à la disposition des éléments de l’armée régulière à poursuivre le combat du côté sur le terrain.

 

Après les rudes combats dans les alentours de Tessalit, le Colonel Gamou, précédemment annoncé à Anéfis – où il devait faire la jonction avec Ould Meydou pour poursuivre la traque des combattants indépendantistes – s’est bizarrement retrouvé à Gao avec armes et bagages. Le Colonel-Major aurait atterri à sa base avec un important butin de guerre qui, selon une source très crédible, est constitué non seulement de dizaines de véhicules abandonnés sur le terrain, mais également d’un arsenal important de missiles enfouis dans les terres du Tamasna vraisemblablement au moment où les combats battaient leur plein à Tripoli.

De même source, le chef des opérations militaires dans la Région de Kidal n’est point à Gao dans le cadre d’une mission ponctuelle. Et pour cause : dans cette base où est campée pas moins une trentaine de généraux de l’armée malienne, Elhaj Gamou a été accueilli avec l’ensemble des hommes qu’il a utilisés pendant les accrochages et embuscades dressés sur son chemin lors de la destruction du siège imposé au camp de Tessalit par les assaillants armés. Pourquoi donc ce repli assimilable à un abandon de position au moment où les forces loyalistes semblaient prendre une ascendance confortable. La question donne lieu actuellement à pas mal de supputations dans l’opinion et chacun y va de ses explications. Selon certaines sources, les troupes du Colonel Gamou ont replié sur la Cité des Askia pour être ensuite redéployés sous un autre commandement à Ménaka, ville que les assaillants ont abandonnée avec le déclenchement des combats autour de Tessalit. Une autre source attribue le retour des éléments de l’armée régulière à l’insatisfaction du Colonel-Major quant au rendement des commandos parachutistes sur le terrain. Elhaj Gamou, dit-on, aurait lui-même sollicité une solution de rechange en vue de mener à bien sa mission. Ses préférences, explique-t-on, de même source, penchent plutôt du côté de sa propre milice constituée d’hommes qui maîtrisent parfaitement bien le terrain. Cette question de milice est par ailleurs à l’origine de pas mal de grincements de dents provenant de toutes parts. Du côté des populations de Kidal, les autochtones se plaignent de plus en plus d’un nouvel ordre administratif où les libertés individuelles sont totalement ignorées au profit d’un régime militaire. Ce qui aurait d’ailleurs conduit plusieurs notables à abandonner les lieux en attendant le retour de l’ordre antérieur. Du côté de la hiérarchie militaire également des objections ont trait aux liens directs que le chef des opérations militaires entretient avec le chef suprême des armées et qui se traduisent par le privilège de passer outre certaines instructions militaires.

En attendant de tirer au clair tous ces desiderata, qui  illustrent par ailleurs le grand malaise qui traverse l’armée régulière, l’absence de l’adjoint du chef d’Etat-major particulier de la Présidence commence à redonner du souffle et de l’espoir aux combattants du MNLA. Aussitôt après son repli à Gao, le bruit des armes a encore retenti dans les endroits abandonnés. Des échanges de tirs ont été entendus avant-hier soir et hier matin présageant de tentatives pour prendre d’assaut le camp de Tessalit. 

A. Keïta

 

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Rafale<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 423</span>
Membre
4 années 7 mois plus tôt

Rien que des anneries que tu raconte la!!! tu connait quoi en strategie militaire boucle la si tu ne peux pas faire un travail serieux!!!!

OsloNJ<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 141</span>
Membre
OsloNJ 141
4 années 7 mois plus tôt

D apres Jeune Afrique , il n aurait que 1000 soldats maliens au front contre 400 rebelles. 1000 soldats. Ceci explique les combats sporadiques. Vous voyez a quel point ATT a l intention de gagner cette guerre. 😈

DOUDOUBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1758</span>
Membre
DOUDOUBA 1758
4 années 7 mois plus tôt

L’armee la plus puissante dans le monde appuyee par l’armee Francaise et Anglaise soit au total 150 000 hommes ,etaient deployer dans un petit village de 100 habitants a la recherche d’un seul homme pendant 10 ans.

peapeou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 48</span>
Membre
peapeou 48
4 années 7 mois plus tôt

b1 dit mon frere 😆

foudkg<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 427</span>
foudkg 427
4 années 7 mois plus tôt

les autres soldats maliens ont franchis la frontière pour se refugier au Niger :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

peapeou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 48</span>
Membre
peapeou 48
4 années 7 mois plus tôt

quand tu parle verifie ton alene..tu pu trop de la bouche
🙄 😆 pour ton info fough nos soldat non jamais fuie ok..tu pense qu etre en france te donne tous les droits..control tes parole salle rebelle 😀 😀 😀 😆 😆

le justicier<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 28</span>
Membre
le justicier 28
4 années 7 mois plus tôt

entre un militaire et un bon journaliste il n’ya pa de différence car eux tous doivent être sur le terrain de combat. malheureusement nos petits journalistes ne font même pa l’effort pour aller chercher les nouvelles. ils sont cramponnés à ce qu’on les raconte au téléphone

Haidara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 11</span>
Membre
Haidara 11
4 années 7 mois plus tôt

Je ne comprends pas pourquoi est-ce les espoirs du Mali reposent sur les seuls colonels gamou et meidou. Et qu’attendent les autres? Pourquoi ne vont-ils pas au front?

veridique<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 916</span>
Membre
veridique 916
4 années 7 mois plus tôt

c’est une bonne question que je ne cesse de me poser. n’y-a-t-il que ces deux là dans l’armée malienne?

FANA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 158</span>
Membre
FANA 158
4 années 7 mois plus tôt

Je pense que les spécialistes dans l’armée savent ce qu’ils font.je suis sûr que cette rébellion sera totalement éradiquée pour que règne la paix dans toutes les régions du Mali.On ne peut pas vouloir la paix et le développement et détruire le peu d’infrastructures constuits à grands frais pour le bonheur des populations La plupart de ces rebelles même si pour leurs pères sont du Mali ne sont pas des maliens;ce sont des libyens qui ne pourront pas supporter les rigueurs du climat du Nord.

moudjahidine<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 107</span>
Membre
4 années 7 mois plus tôt

C’est des journalistes de grin,autour du thé dans les rues de Bamako,c’est comme cela qu’ils balancent des fausses informations à leurs lecteurs,alors qu’ils n’ont aucun correspondant sur le terrain sauf peut-être quelques rares fonctionnaires qui sont terrés chez eux là bas par crainte de ne pas prendre une balle perdue,peut leur donner des infos erronées de temps en temps que personne ne peut vérifier sauf les militaires sur place..

fofana adama<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 21</span>
Membre
fofana adama 21
4 années 7 mois plus tôt

C`EST UNE HONTE. COMBIEN D`HOMMES SONT DONC SES REBELS ET SONT-ILS MIEUX ARMES QUE LA REPUBLIQUE DU MALI ? QUELQU`UN PEUT-IL M`ECLAIRER ? JE SUIS DANS UNE CONFUSION TOTALE. ET PIRE C`EST AVEC CES GENS QU`ON PARLE DE NEGOCIATION ?

FOF

koudis<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3387</span>
Membre
koudis 3387
4 années 7 mois plus tôt

Mr Keita, si vous n´avez pas les moyens financiers d´aller voir ce qui se passe pour bien nous informer SVP fermez lá!!! Si c´est l´argent qui vous manque faites votre budget jusqu´á Kidal, je jure que je vous donne l´argent pour, c´est mieux que d´inventer!!! Dans votre article il y a rien comme information crédible et vous le savez tres bien 🙁 🙁 🙁

sourak16<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 5</span>
Membre
sourak16 5
4 années 7 mois plus tôt

Oui il faut bien informer même si souvent le conditionnel l’emporte dans l’article de M. Keita. Cette situation du NORD MALI :-|nous la vivons au quaotidien sans compter la torture morale que nous procure la lecture de certains journaux qui créent le doute ou l’esprit de la revolte. 😥

wpDiscuz