Les populations de Déguémbéré dans le cercle de Bandiagara: « Grâce à Madani Tall, nous avons eu un tracteur, des semences et de l’éclairage public »

0

Le président du parti Avenir et Développement du Mali (Adm), Madani Amadou Tall s’est rendu du 30 juillet au 01 août dernier à Deguembéré et Doucombo  dans le cercle de Bandiagara. Il était accompagné d’une forte délégation composée de la vice-présidente, Mme Fatima Meïté, du secrétaire général adjoint, Sékou T. Traoré, du vice-président du mouvement des jeunes, Abdoul Karim Ould Oumar, du président des jeunes de la région de Mopti, Abba Cissé et de Attaye Ag Mohamed, Coumbel Boucoum et Sidi Ould, tous membres du centre stratégique du parti.

 Par cette énième visite de terrain, les responsables du parti ADM voulaient non seulement prendre contact avec les militants à la base mais aussi distribuer des denrées des premières nécessités aux populations surtout en ce mois de ramadan. C’était également une occasion pour Madani Amadou Tall et ses compagnons pour recueillir des bénédictions auprès des familles notables de Bandiagara, notamment la famille TALL.

Un accueil triomphal à Deguembéré !

 

Situé à  une dizaine de kilomètres de Bandiagara, Fatoma, a été la première étape de cette visite. Malgré la pluie qui arrosait le village, ses habitants ont accueilli dans la liesse, Madani Amadou Tall et sa délégation, le 31 juillet. Dans cette commune rurale composée de vingt villages d’environ 17 000 âmes, l’Adm compte soixante-dix permanences (bureaux de vingt personnes). S’adressant aux militants, le président de l’Adm a salué leur détermination et engagement pour la cause du parti. Il a adressé une mention spéciale à la famille d’Attaye Ag Mohamed. L’Adm, dira-t-il, est fière de leur fils pour les résultats encourageants obtenus dans l’implantation du parti. 

 

 

 

Les populations de Déguémbéré sont sorties massivement pour réserver un accueil triomphal à l’enfant prodige, Madani Tall.  L’évènement a été célébré  dans la plus grande ferveur. Dans ses bagages, la délégation de l’Adm avait apporté un lot important de sucre destiné à la population pour mieux passer le mois béni de ramadan.

Que Dieu exauce votre vœu de devenir le président !

Le chef du village, Assimi Yanougué, visiblement enthousiaste, n’a pas caché sa joie. Le notable s’est dit fier d’accueillir des personnalités aussi illustres dans son village : ‘’Au nom de Cheick El Hadji Oumar Tall, nous demandons à Dieu d’exaucer le vœu de  Madani Tall, afin qu’il devienne le président du Mali’’, a-t-il dit,  tout en reconnaissant l’apport régulier du président de l’Adm qui a toujours tenu à être à leur côté, surtout dans les moments difficiles. Il a  remercié le généreux donateur pour ce geste de solidarité en ce mois béni de ramadan. Pour sa part, Oumar Yanogué, conseiller municipal Adm à Déguémbéré, a précisé que c’est grâce à Madani Tall que le village de Déguembéré a  eu un tracteur, de l’éclairage public et des semences de mil et du haricot. « Nous manquons de mots pour remercier Madani Tall. Seul Dieu peut le récompenser pour son humanisme à notre égard »,  a-t-il conclu.

 

Prenant la parole, Madani Amadou Tall a remercié les populations pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé ainsi qu’à sa délégation.  Selon lui, rien n’est plus important  chez l’être humain que le partage avec ses prochains du peu qu’il a. «  C’est un devoir pour moi de vous apporter du sucre à l’occasion de ce mois de ramadan.  Que Dieu nous bénisse»,  a lancé Madani Tall.  A la fin de la cérémonie, Madani Tall et sa délégation sont montés sur la colline de Bandiagara d’une hauteur de cent mètres, pour se recueillir sur la tombe d’El Hadj Oumar Tall, grand saint des toucouleurs, combattant de l’Islam en Afrique de l’ouest. Sur le chemin de retour, Madani Tall et sa suite se sont rendus à Dogoumbo, son village natal.  Tout un symbole, car c’est dans cette localité qu’il s’est fait élire sans difficulté, conseiller communal. Comme pour les étapes précédentes, il a fait don de sucre. Par ailleurs, il a tenu à faire un geste à la population à travers une remise d’enveloppes.  Au total, plus d’une tonne de sucres a été distribuée entre les différentes populations dans le cercle de Bandiagara.

 

Madani Tall : ‘’le président de la Républiqueest mieux placé pour faire les réformes’’

 

 

En marge de  la visite, nous  nous sommes entretenus avec Madani Tall sur la vie de son parti, sa relation avec les autres formations politiques et certaines questions brûlantes de l’actualité.

 

‘’Aucune force n’est  immuable, ni éternelle sauf le pouvoir de  Dieu. C’est l’optimiste qui fait que chacun décide de s’engager au service de son peuple.’’ Voila une conviction forte du président de l’Adm. Abordant la question du fichier électoral, Madani Amadou Tall réaffirme que la position de l’Adm est pragmatique : « Tout le monde sait que le RAVEC est la meilleure solution ». Pour lui, le combat  autour du fichier électoral  devrait être mené depuis trois ans. Au lieu de spéculer sur la réforme constitutionnelle, ou le 3ème  mandant d’ATT, le président de l’Adm reste persuadé que le débat devrait porter sur le fichier électoral.  « Ceux qui sont dans l’opposition auraient dû faire de la question du fichier électoral leur cheval de bataille », estime-t-il. Concernant la réforme constitutionnelle, Madani Amadou Tall reconnaît que la Constitution malienne a besoin d’un toilettage. Et, c’est le président de la République qui est le mieux placé pour faire cette réforme sous sa mandature. 

 

 

 

Sur la question de sa binationalité, M .Tall se veut clair. ‘’Je ne suis rien d’autre qu’un Malien né le 23 août 1968 à Doucoumbo dans le cercle de Bandiagara.’’  L’homme croit en sa chance d’accéder à la magistrature suprême. Pour lui, les élections au Mali ont toujours réservé des surprises. Et de citer des exemples : « En 1960, qui pouvait imaginer Modibo Kéita président du Mali à côté de Mamadou Konaté ?En  1968, un lieutenant Moussa Traoré âgé de trente-six ans est devenu président à côté du capitaine Yoro Diakité, de Tiecoro Bagayogo, de Kissima Doukara… En 1991, qui pouvait imaginer qu’un lieutenant colonel nommé Amadou Toumani Touré serait président à coté de Kafougouna Koné et d’Oumar Diallo dit Bruce ? En 1992, personne n’imaginait non plus un Alpha Omar Konaré prendre le pouvoir devant Abdramane Baba Touré, alors président de l’Adema Association… »  Ainsi, pour l’économiste Madani Tall, le Mali connaît toujours un illustre inconnu comme président, donnant la chance à tous ses fils qu’il soit né dans la chaumière ou dans un plateau.  Profitant de cette occasion, il a salué le courage politique du président de la Codem et l’esprit consensuel de l’Adema qui a investi Dioncounda Traoré comme son candidat.

 

Modibo Fofana


PARTAGER